Quelle est la relation entre le royaume de Dieu et la guérison ?

La connexion entre le royaume de Dieu et la guérison

PENDANT LE SÉJOUR DE JÉSUS SUR TERRE

Quand le Roi du royaume de Dieu était sur terre, le royaume de Dieu était proche (Mt.4:17), il commençait à se manifester sur terre, le royaume de lumière faisait reculer le royaume des ténèbres inexorablement, car la maladie quittait à son approche, l’infirmité et l’oppression, de même que la possession démoniaque aussi (Mt 4:23).

APRÈS LE DÉPART DE JÉSUS POUR LE CIEL

Quand le Roi du royaume a quitté la terre, le royaume de Dieu s’est éloigné aussi (Ac.1:6-9). Il vient cependant faire encore des incursions sporadiques dans le royaume des ténèbres (Ac.5:12-16). On le voit avec les apôtres dans les Actes de façon sporadique et on le voit encore de nos jours sporadiquement. On ne sait jamais quand l’incursion va se produire et on ne peut la garantir, on sait juste qu’elle peut se produire à tout moment et qu’il faut rester dans l’expectative.

LE BON COMBAT DE LA FOI

C’est maintenant le bon combat de la foi qui permet parfois au royaume de Dieu de se manifester alors que quand le Roi du royaume de Dieu était présent physiquement, la foi n’était même pas nécessaire, il suffisait à ceux qui en avaient reçu l’autorité, comme Judas, de proclamer la venue du royaume de Dieu pour que les guérisons et les délivrances se produisent (Mt.10:1). Ce n’est plus le cas maintenant, nous devons persévérer dans la foi sans se relâcher pour obtenir ce qui est promis (Hé.10:36), c’est ainsi qu’on est des bons soldats au service du Roi du royaume de Dieu et qu’on permet parfois encore son incursion dans ce royaume des ténèbres sur la terre (1Ti.6:12, 2Ti.2:4)

LE ROYAUME CÉLESTE

Si notre esprit a été transporté et est déjà assis avec le Roi dans le royaume céleste (Col.1:13, Ep.2:6), et nous permet ainsi d’en goûter les fruits dans notre esprit (Ro.14:17, Ga.5:22), c’est avec beaucoup de difficultés que le reste de notre personne parviendra à entrer dans le royaume de Dieu (Ac.14:22), car l’opposition est féroce, même si la victoire finale a déjà été sécurisée à la croix (Col.2:15) et qu’elle sait que son temps achève (Ap.12:12). En persévérant dans la foi, cette entrée nous sera pleinement accordée (2Pi.1:10-11).

LE RETOUR DE JÉSUS

Quand le Roi du royaume de Dieu reviendra, les armes du royaume des ténèbres seront définitivement anéanties dans la vie des sujets du royaume de Dieu, leurs corps seront transformés à l’image du Roi ressuscité (1Co.15). La maladie, l’infirmité et toute forme d’attaque démoniaque seront bannies à tout jamais du royaume de Dieu (Ap.21:4), car les ténèbres ne peuvent résister à la lumière, comme la nature nous le manifeste tous les jours.


(version élaborée)

LE MINISTÈRE DE JÉSUS – LE ROYAUME DE DIEU QUI S’APPROCHE

Nous allons ensemble nous replonger au début du ministère de Jésus et de ses disciples pour voir comment ils ont partagé la Bonne Nouvelle. Nous allons pouvoir en tirer des applications pour nos vies.

Pendant 30 ans, Jésus et Jean-Baptiste ont vécu une vie sans histoire. Jésus, pourtant plein de compassion, a côtoyé des gens infirmes et malades pendant toutes ces années sans jamais en guérir une seule.

Au début, Jean-Baptiste a annoncé que le royaume de Dieu s’approchait et il a appelé les gens à la repentance. Jésus est venu ensuite et il a prêché aussi la repentance parce que le royaume de Dieu s’approchait. Il a envoyé ensuite les disciples qu’il formait faire de même.

Matthieu 3:2 Jean-Baptiste disait: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

Matthieu 4:17 Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

Quand Jésus a envoyé ses disciples annoncer la Bonne Nouvelle que le royaume de Dieu s’était approché et qu’il fallait se repentir, il leur a ordonné de guérir les malades pour le prouver. Évidemment que Jésus était ému de compassion devant les gens qui luttaient contre la maladie, non seulement la Bible le dit (Mc.1:41, Mt.14:14, 20:34, Luc 7:13) mais on ne peut pas s’imaginer un Dieu indifférent à la misère humaine. Mais ce n’est pas ce qui a poussé Jésus à agir en leur faveur, il avait vécu 30 ans sans guérir personne. Alors pourquoi se mettait-il alors à guérir tous les malades qu’Il rencontrait ? La raison première n’est pas parce qu’il était ému de compassion mais parce qu’il était en mission et sa mission était d’annoncer que le royaume de Dieu s’était approché au peuple d’Israël et de le prouver par les guérisons. On en a une preuve quand la cananéenne est venue demander à Jésus de guérir sa fille, ce n’est pas la compassion qui motivait Jésus, il lui a répondu qu’il avait été envoyé seulement vers les juifs.

Pensons-y un instant, Même Judas guérissait tous les malades qu’il rencontrait, aucun démon ne lui résistait, Judas était en mission. Jésus lui avait donné toute l’autorité nécessaire pour l’accomplir. Il y en a qui seraient bien contents d’avoir la visite de Judas dans leur église, pas parce qu’il était un homme de Dieu avec une grande foi mais parce qu’il avait reçu une autorité sur la maladie, les infirmités et les démons, il n’y aurait plus de gens qui repartiraient chez eux en chaise roulante ou avec des béquilles ou des chaises roulantes, elles se retrouveraient à vendre sur internet !

Remarquez bien ce qui suit; les évangiles ne nous donnent qu’un exemple, dans Mt.17, où les disciples n’ont pas été capables de guérir quelqu’un et c’était la stupeur totale pour eux, ils n’arrivaient pas à comprendre pourquoi le démon n’avait pas été chassé étant donné que Jésus leur avait donné l’autorité sur les démons. Jésus leur explique ensuite pourquoi ça n’avait pas marché. Judas ne devait pas être le genre à jeûner et prier beaucoup, on s’en doute! En fait, les disciples de Jésus ne jeûnaient jamais pendant que Jésus était avec eux et Jésus le confirme lui-même.

Marc 2:18 Les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. Ils vinrent dire à Jésus: Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, tandis que tes disciples ne jeûnent point?
19 Jésus leur répondit: Les amis de l’époux peuvent-ils jeûner pendant que l’époux est avec eux? Aussi longtemps qu’ils ont avec eux l’époux, ils ne peuvent jeûner.
20 Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ce jour-là.

L’absence de guérison était l’exception pour Judas et les autres et non la norme, c’était impensable pour eux de rencontrer un boiteux, un aveugle ou un sourd qui ne serait pas guéri parce que ce que Jésus leur avait ordonné de faire, Il leur avait aussi donné la capacité de le faire ! Ce serait méchant d’ordonner à quelqu’un de faire quelque chose qui ne serait pas capable de faire ! Quel père dirait à son fils de 4 ans, « va travailler pour payer ta nourriture » !?

Luc 10:8 Dans toute ville où vous entrerez et où l’on vous accueillera, mangez ce que l’on vous offrira, 9 guérissez les malades qui s’y trouveront et dites-leur: ‘Le royaume de Dieu s’est approché de vous.

« Dans toute ville …  mangez, guérissez les malades qui s’y trouveront », ça veut dire, que c’était aussi facile pour eux de guérir que de manger. Guérissez tous les malades que vous trouverez, ça veut qu’ils auraient pu aller manger à la cafétéria de l’hôpital de votre région et ensuite vider tous les lits de l’hôpital !

Matthieu 10:7 Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche.
8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons.

Prêchez, guérissez, ressuscitez, purifiez, chassez ; tous des impératifs, tous des ordres du maître à ses serviteurs, tous des commandements qui n’étaient pas optionnels ni conditionnels à l’humeur ou la foi des disciples. Guérissez, ressuscitez, purifiez, chassez et prêchez, un commandement n’allait pas sans les autres.

Le résultat était immédiat pour que l’impact soit percutant, il n’était jamais question d’ajouter que la guérison avait eu lieu même si ça ne paraissait pas et qu’éventuellement, si le malade ou l’infirme persévérait dans la foi, il recevrait la manifestation de sa guérison. Si Judas et les 11 autres, voyaient un infirme, ils disaient simplement, au nom de Jésus, lève toi et marche… et ça marche ! C’était la preuve qu’ils avaient à offrir que le royaume de Dieu s’était approché d’eux ! Les miracles confirmaient leur message, comme le faisait remarquer le pharisien Nicodème à Jésus.

Jean 3:2 Il vint de nuit trouver Jésus et lui dit: «Maître, nous savons que tu es un enseignant envoyé par Dieu, car personne ne peut faire ces signes miraculeux que tu fais si Dieu n’est pas avec lui.»

Rappelons-nous de la réaction de Jésus à la question que Jean-Baptiste avait demandé à ses disciples de poser à Jésus, à savoir s’il était le Messie qui allait instaurer le royaume de Dieu :

Luc 7:21 A l’heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d’infirmités, et d’esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles.
22 Et il leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.

Donc pendant 3 ans, Jésus et les apôtres ont prêché la venue prochaine du royaume de Dieu sur terre avec Jésus comme roi-messie. Avant la dernière Pâques, le peuple l’a même accueilli triomphalement comme roi. Mais Jésus n’a pas été couronné roi à ce moment là parce que la première et seule condition pour que le royaume de Dieu qui s’était approché arrive et s’installe à Jérusalem n’avait pas été remplie. Le peuple ne s’était pas repenti. Les religieux orgueilleux refusaient de se repentir car ils étaient convaincus d’être justes, comme Jésus l’illustre dans la parabole du pharisien et du publicain, Même chose pour la majeure partie de la population qui avait le cœur rebelle et les oreilles bouchées.

Luc 10:13 Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre.

LE MINISTÈRE APOSTOLIQUE APRÈS L’ÉLOIGNEMENT DU ROYAUME DE DIEU AVEC LE DÉPART DU ROI POUR LE CIEL

Regardons maintenant ce qui se passe après la résurrection. Ça nous concerne particulièrement puisque ça touche notre dispensation.

Jésus les a encore envoyés annoncer la Bonne Nouvelle mais cette fois-ci ce n’était pas pour dire que le Royaume de Dieu s’était approché car le roi allait partir très loin rejoindre son royaume dans le ciel en attendant que tous ses ennemis soient mis sous ses pieds. Les disciples n’avaient plus aucune idée si la venue du royaume était imminente ou pas, Jésus ayant refusé de leur dire.

Actes 1:6-7 Alors que les apôtres étaient réunis, ils lui demandèrent: «Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu rétabliras le royaume pour Israël?»
7 Il leur répondit: «Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.

Bien sûr que Jésus avait compassion des gens depuis toujours, depuis qu’Il avait créé les hommes, mais même en venant sur terre, Il a côtoyé des hommes pendant 30 ans sans guérir personne, ce n’est que pendant les trois années de son ministère que les miracles de guérison se sont manifestés pour démontrer que le royaume de Dieu s’était approché, mais maintenant que le royaume s’était éloigné et qu’il ne serait pas de ce monde pour un temps indéterminé, comme Jésus l’avait dit à Pilate, alors qu’en serait-il des guérisons et autres miracles, les disciples allaient pouvoir continuer à guérir les malades partout à volonté ? L’autorité que Jésus leur avait donnée en les envoyant prêcher que le royaume de Dieu s’approchait, cette autorité qui leur permettait de guérir, ressusciter les gens et chasser tous les démons sur leur passage, cette autorité leur était-elle encore accordée après la Pentecôte ?

On va noter un changement majeur dans le mandat que Jésus confie à ses disciples. Maintenant Jésus les envoie prêcher, mais il ne leur dit pas de guérir les malades pour le prouver. Lisez Actes 1:8 et Matthieu 28:19 et comparez avec Luc 10;9 et Mt.10:7 cités tantôt.

Actes 1:8 Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Matthieu 28:19 Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit
20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.»

Luc 10:9 guérissez les malades qui s’y trouveront et dites-leur: ‘Le royaume de Dieu s’est approché de vous.

Matthieu 10:7 Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche.
8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons.

Pas un mot du Seigneur sur la guérison dans Mt.28:19 et Ac.1:8. Le miracle qui se passe à la Pentecôte, ce n’est pas la guérison d’une multitude de malades comme quand Jésus était là mais l’accomplissement des prophéties, de Joël, d’Ésaïe et de Jésus lui-même sur la descente du Saint-Esprit et le parler en langues. À la Pentecôte, des gens de plusieurs nations ont entendu la Bonne Nouvelle dans leur langue et cela a été un signe pour la majorité qui refusent de croire (ils se moquaient des disciples parlant en langues en disant qu’ils étaient ivres). Paul enseigne que c’était un accomplissement prophétique.

1Corinthiens 14:21 Il est écrit dans la loi: C’est par des hommes d’une autre langue et par des lèvres étrangères que je parlerai à ce peuple, et même ainsi, ils ne m’écouteront pas, dit le Seigneur.
22 Par conséquent, les langues sont un signe non pour les croyants, mais pour les non-croyants;

Après la Pentecôte, les disciples allaient tous les jours au temple prier et prêcher.

Actes 2:46 Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d’un commun accord au temple; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur.
47 Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.

Tous les jours, ils rencontraient donc des malades et des infirmes sans guérir personne. Pourquoi ne faisaient-ils comme la première fois que Jésus les avait envoyés? Ce n’est assurément pas par manque de compassion pour les malades et les infirmes qu’ils voyaient en passant tous les jours devant eux sans rien faire pour soulager leur peine et leur souffrance.

La différence c’est que cette fois-ci, Jésus ne leur avait pas donné à nouveau le mandat ni le pouvoir ni guérir à volonté tous les nécessiteux qu’ils rencontraient pour appuyer leur prédication, même s’ils avaient tous le Saint-Esprit en eux et sur eux que Judas n’avait reçu.

Puis, un jour, quelque chose de nouveau s’est produit alors que Pierre et Jean montaient au temple. Combien de temps s’était-il passé depuis la Pentecôte ? Ce n’est pas mentionné, mais selon Ac.2:46 cité auparavant, il s’est passé plusieurs jours, possiblement même des semaines et des mois où les disciples passaient chaque jour devant le boiteux au temple. Lisons Ac.3.

Actes 3:1 Il était trois heures de l’après-midi, l’heure de la prière. Pierre et Jean montaient ensemble au temple.
2 Or, on amenait un homme boiteux de naissance, qu’on installait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle pour qu’il demande l’aumône à ceux qui entraient dans le temple.
3 Voyant Pierre et Jean sur le point d’y entrer, cet homme leur demanda l’aumône.
4 Pierre, accompagné de Jean, fixa les yeux sur lui et dit: «Regarde-nous!»
5 Il les regardait attentivement, s’attendant à recevoir d’eux quelque chose.
6 Alors Pierre lui dit: «Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche!»
7 Puis il le prit par la main droite et le fit lever. Ses pieds et ses chevilles s’affermirent immédiatement;
8 d’un bond il fut debout et se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant et adressant des louanges à Dieu.

En comparant avec les autres fois où Pierre a guéri des gens au nom de Jésus, comme Énée, on comprend que Pierre avait reçu à ce moment une parole de connaissance par le Saint-Esprit que Dieu avait décidé de se glorifier en guérissant le boiteux et ainsi donné un élan nouveau à leur prédication. Oui, les gens se convertissaient régulièrement depuis le jour de la Pentecôte mais on constate que les miracles amenaient des foules à se convertir. Pierre a parlé au temple comme à chaque jour mais cette fois-ci, le nombre de conversion a augmenté à 5000 d’un coup sec (Ac.4:4).

Dans Marc 16, on lit que Jésus prédit que des miracles et des guérisons vont accompagner ceux qui vont prêcher l’évangile. C’était pour confirmer le message du roi-messie crucifié et ressuscité et non plus pour prouver que le royaume de Dieu s’était approché et que le roi était sur le point d’entrer en fonction à Jérusalem sur le trône de David.

Marc 16:17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues;
18 ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.
19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu.
20 Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient.

C’est ce qu’on constate dans les Actes des Apôtres, mais cela ne se passe plus d’une manière systématique, c’est plutôt ponctuel selon la souveraineté divine, c’est maintenant le Saint-Esprit qui décide qui sera guéri, quand il sera guéri et comment il sera guéri, parfois même sans que les disciples aient mot à dire, l’ombre de Pierre ou des linges ayant touché à Paul pouvaient suffire parfois à guérir tous ceux qui étaient en besoin de l’être, tandis qu’à d’autres moments, Paul et ses collaborateurs devait composer avec la maladie et joindre un médecin à leur équipe.

Quand le roi du royaume était là, les apôtres n’avaient qu’à ouvrir la bouche parce que Jésus leur a donné l’autorité de guérir tous les malades qu’ils vont rencontrer. Maintenant, ils n’avaient plus aucun contrôle, ils se devaient de marcher par la foi et atteindre des paroles de connaissance pour déclarer la guérison au nom de Jésus. Il n’était pas question pour eux de prier au nom de Jésus sans résultat visible, ils ne voulaient pas discréditer la Bonne Nouvelle. Ce n’était pas d’essayer juste au cas où ça fonctionnerait.

Après la guérison du boiteux, la conversion de milliers de personnes et la réaction furieuse des religieux incrédules, les disciples ont réalisé l’impact majeur sur les gens quand Dieu accomplissait des guérisons. Ils ont alors d’un commun accord fait une prière qui a ouvert une nouvelle dimension à leur ministère.

Actes 4:23 Une fois relâchés, Pierre et Jean allèrent trouver les leurs et racontèrent tout ce que les chefs des prêtres et les anciens leur avaient dit.
24 Après les avoir écoutés, ils s’adressèrent tous ensemble à Dieu en disant: «Maître, tu es le Dieu qui as créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve,
25 c’est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David: Pourquoi cette agitation parmi les nations et ces préoccupations dépourvues de sens parmi les peuples?
26 Les rois de la terre se sont soulevés et les chefs se sont ligués ensemble contre le Seigneur et contre celui qu’il a désigné par onction.
27 Il est bien vrai qu’Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et les peuples d’Israël contre ton saint serviteur Jésus, que tu as consacré par onction;
28 ils ont accompli tout ce que ta main et ta volonté avaient décidé d’avance.
29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance,
30 déploie ta puissance pour qu’il se produise des guérisons, des signes miraculeux et des prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus!»
31 Quand ils eurent prié, l’endroit où ils étaient rassemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

Pour la première fois depuis la Pentecôte, on lit que les disciples demandent à Dieu de déployer sa puissance. Si les disciples demandent une telle chose à Dieu c’est que Jésus ne leur a pas donné cette autorité. Sinon cela ne ferait pas de sens de demander à Dieu quelque chose qu’Il leur aurait déjà donné. Pendant les trois ans que Jésus était là avec eux, les disciples n’ont jamais eu besoin de prier Dieu de guérir les gens.

Comme à la Pentecôte, ils ont été remplis du Saint-Esprit après avoir prié et le signe c’était qu’ils démontraient de l’assurance en parlant de Jésus. La plénitude du Saint-Esprit est ce qui nous permet d’être des témoins sûrs de ce qu’ils annoncent.

Mais cette fois-ci, il y avait un bonus supplémentaire suite à leur prière. Dieu leur répond favorablement et pendant un certain temps, les apôtres se mettent à guérir beaucoup de gens, tous ceux qui venaient les voir étaient guéris, alors qu’auparavant, pendant des jours, des semaines ou même des mois, les apôtres remplis du Saint-Esprit et parlant en langues ne pouvaient accomplir aucune guérison.

Actes 5:12 Beaucoup de signes miraculeux et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par l’intermédiaire des apôtres. Ils se tenaient tous d’un commun accord au portique de Salomon.
13 Personne d’autre n’osait se joindre à eux, mais le peuple les tenait en grande estime.
14 Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmentait de plus en plus.
15 On en venait à sortir les malades dans les rues et à les placer sur des civières et des brancards afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvre l’un d’eux.
16 Une foule de gens accouraient aussi des villes voisines vers Jérusalem; ils amenaient des malades et des personnes tourmentées par des esprits impurs, et tous étaient guéris.

Par la suite, dans les Actes, on lit que ce ne sont pas seulement les apôtres qui accomplissaient des miracles mais aussi des diacres comme Étienne dans Ac.6:8 ou même des chrétiens ordinaires comme Ananias qui avait prié pour rendre la vue à Paul.

Les Actes des apôtres nous montrent que Dieu est prêt à répondre favorablement aux prières pour la guérison, mais juste le fait que les disciples ont dû prier dans ce sens montre que Dieu ne leur avait pas donné le mandat – avec la capacité qui vient avec – d’aller guérir et prêcher mais seulement d’aller prêcher. C’est à Dieu et son Saint-Esprit de manifester les dons de guérisons comme Il le juge bon. Notre désir, notre détermination, notre foi dans la guérison n’a rien à y voir, Dieu est souverain, comme Il n’a jamais ordonné aux chrétiens d’aller guérir et prêcher, ni dans les Actes, ni dans les épîtres, Il n’est pas lié par des promesses, Il a toute la latitude d’exaucer les prières pour la guérison quand et comme Il le détermine selon le bon conseil de sa volonté. Dans un contexte d’évangélisation, le Saint-Esprit alors peut souverainement décider de révéler une parole de connaissance qu’Il va guérir telle ou telle personne et le disciple n’a plus qu’à prononcer la guérison comme Pierre le faisait et comme plusieurs le font aussi à notre époque. Sans parole de connaissance au préalable, on peut quand même prier pour la guérison des gens qu’on évangélise mais je pense qu’il serait sage de le demander comme une prière et non pas en donnant des ordres à la maladie de quitter au nom de Jésus pour ne pas jeter du discrédit en cas de maladie ou d’infirmité qui persiste.

Puisque la thématique est sur l’évangélisation, on peut prendre exemple sur les premiers chrétiens et demander aussi comme eux que le Saint-Esprit nous remplisse d’assurance quand on témoigne et que Dieu vienne confirmer notre message en guérissant les gens qui en ont besoin. Dieu ne nous garantit pas que le lieu va se mettre à trembler mais au moins, nous, on va cesser de trembler quand on parlera de Jésus!

Dans un contexte de chrétien malade, les rares exemples qu’on a dans les Écritures nous montrent les apôtres enseigner et pratiquer la prière pour la guérison. Ils croyaient que Dieu étaient encore capables de guérir mais leur attitude montrait qu’ils ne prenaient pas la guérison pour acquise. Dans un contexte d’évangélisation, Paul avait imposé les mains au père de Publius pour le guérir mais il a dû prier longtemps pour Epaphrodite avant que finalement Dieu ait pitié de lui et de Paul et le guérisse.

Philippiens 2:25 J’ai cependant estimé nécessaire de vous renvoyer mon frère Epaphrodite, mon collaborateur et mon compagnon de combat, que vous aviez envoyé afin de pourvoir à mes besoins.
26 Il désirait vous revoir tous et se tourmentait parce que vous aviez appris sa maladie.
27 Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse.

Dans le cas de Trophime, il l’avait laissé derrière lui sans qu’il soit guéri (2Ti.4:20). Comme il l’avait enseigné dans 1Co.12:11, Paul n’avait donc pas le contrôle de son don de guérison et ce n’était certainement pas parce qu’il avait des baisses de niveau de foi.

Le problème c’est que plusieurs prennent leur propre désir pour une parole de connaissance et vont décréter la guérison au nom de Jésus sans résultat tangible. On risque alors comme explication que des démons ont retardé l’exaucement pour la guérison, ou que quelqu’un a manqué de foi, soit la personne qui priait ou la personne qui recevait la prière ou encore que la personne a déjà reçu sa guérison et qu’elle n’a juste à attendre dans la foi qu’elle se manifeste, ou encore quand aucun de ces explications ne tient la route, on se rabat à dire que c’est un mystère.

Je ne comprends pas toujours pourquoi Dieu guérit une personne et pas une autre ou même parfois guérit un problème de santé chez une personne mais la laisse ensuite se débattre contre d’autres problèmes de santé.

Les raisons sont multiples, l’incrédulité en est une qui est mentionnée dans les Écritures, mais il y en a bien d’autres. Il y a certainement aussi le combat de la foi qui nous fait persévérer dans nos prières comme Paul l’avait fait avec Epaphrodite. Il y a encore que Dieu a déjà pourvu dans la nature des moyens de se soigner, comme Paul le fait remarquer à Timothée quand il lui dit de prendre un peu de vin pour gérer ses problèmes de digestion.

Le royaume de Dieu se manifeste présentement d’abord au niveau de notre esprit en lui apportant la justice (Ro.14:17), la paix et la joie et toutes les autres vertus (Ga.5:22).

C’est une grâce très appréciée quand il vient aussi impacter notre corps en le guérissant instantanément ou graduellement.

Une soeur qu’on suit a été guérie instantanément de sa myopie. Une semaine auparavant, une femme a quitté sa chaise roulante et elle vient à l’église sur ses deux jambes depuis ce temps.

Je vous souhaite aussi d’expérimenter la bonne santé dans tous les domaines de votre vie et si la guérison tarde, continuez dans le bon combat de la foi en espérant que Dieu ait pitié de vous, comme il a eu pitié d’Epaphrodite, son fidéle et bon serviteur, qu’il a finalement rétabli après que celui-ci ait passé proche de mourir à cause de son service pour Dieu (Ph.2:25-30). Appelez les anciens pour qu’ils viennent prier pour votre guérison en vous oignant d’huile, si vous avez des choses à mettre en règle avec Dieu, faites-le aussi pour ne pas laisser rien qui pourrait entraver la manifestation de votre guérison acquise par Jésus sur la croix, il y a 2000 ans.

Jacques 5:14 Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise et que les anciens prient pour lui en lui appliquant de l’huile au nom du Seigneur.
15 La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, le pardon lui sera accordé.
16 Avouez-vous [donc] vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La prière du juste agit avec une grande force.

1Pierre 2:24 lui qui a lui-même porté nos péchés dans son corps à la croix afin que, libérés du péché, nous vivions pour la justice. C’est par ses blessures que vous avez été guéris.

mai 20, 2018

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.