Qu’est-ce que tu veux que Dieu fasse pour toi ?

Toute une question, une très bonne question qui nous amène à réfléchir à ce qui importe à nos yeux.

Cette nous rappelle celle que Jésus avait posée à Bartimée dans l’évangile. Il y a deux manières qu’on peut lire l’évangile. On peut le faire d’une manière distante comme si on lisait une histoire, mais on peut aussi lire l’évangile en s’impliquant dans l’histoire, comme si on était présent, en s’imaginant avec les gens qui vivent l’histoire, et celle de Bartimée fait partie de celle qui me touche le plus.

Lisons l’histoire ensemble, ensuite on va en tirer une quinzaine d’observations. Je ne vous dirai pas tout ce qu’on peut en retirer de cette histoire mais je me fie que le Saint-Esprit va vous donner des rhema qui s’appliqueront à votre situation et que vous repartirez avec votre portion venant au ciel après avoir pris connaissance de ce message.

Marc 10:46 ‭‭Ils arrivèrent à Jéricho. Et, lorsque Jésus en sortit, avec ses disciples et une assez grande foule, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin. 47 ‭‭Il entendit que c’était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier ; Fils de David, Jésus aie pitié de moi !‭ 48 ‭‭Plusieurs le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort ; Fils de David, aie pitié de moi !‭ 49 ‭‭Jésus s’arrêta, et dit : Appelez–le. Ils appelèrent l’aveugle, en lui disant : Prends courage, lève–toi, il t’appelle.‭ 50 ‭‭L’aveugle jeta son manteau, et, se levant d’un bond, vint vers Jésus.‭ 51 ‭‭Jésus, prenant la parole, lui dit : Que veux–tu que je te fasse ? Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue. 52 ‭‭Et Jésus lui dit : Va, ta foi t’a sauvé. ‭Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin.‭

Il y a plusieurs choses que j’aimerais vous faire remarquer dans cette touchante rencontre de Bartimée avec Jésus.

1. ‭‭Ils arrivèrent à Jéricho.

– On lit ensuite dans l’évangile de Luc au chapitre 19 que Jésus a passé au moins une journée à Jéricho, il avait logé chez Zachée. Jésus était dans sa dernière semaine sur terre, il a décidé d’aller dans un 5 étoiles de l’époque chez un riche pour se restaurer et prendre des forces avant d’aller à la croix. Si un riche est content de vous inviter chez lui parce qu’il vous estime et qu’il veut vous payer la traite, pourquoi pas, acceptez, Jésus l’a fait avant vous ! On en profite quand ça passe !

Jésus s’en allait à Jérusalem pour la dernière fois, Jéricho était assez proche de Jérusalem pour y arriver dans la même journée (25,6 km). C’était son dernier arrêt avant d’aller passer la nuit au mont des oliviers, pas mal moins confo, fatigué en plus du voyage. Ses disciples qui n’avaient pas logé chez Zachée, ont eu de la difficulté à rester éveillés pour prier. Ça m’est arrivé quelques fois de marcher toute une journée, rendu au soir, les jambes sont molles et les paupières lourdes!

2. Le fils de Timée, Bartimée

– En araméen, Bartimée veut justement dire « fils de Timée », (pour les québécois ; aucun lien de parenté avec Ti-Mé de la Petite Vie …). Marc prend souvent le soin de traduire les mots araméens pour ses destinataires grecs et romains qui ne connaissaient pas la langue parlée par Jésus.

3. ‭‭Il entendit que c’était Jésus de Nazareth

– Bartimée, assis au bord du chemin, endroit stratégique pour mendier, entend une grande foule qui s’approche, ça sort de l’ordinaire et il s’informe de ce qui se passe. Il apprend que c’est Jésus de Nazareth qui s’en vient dans sa direction. Tout Israël avait entendu parler de Jésus et de ses exploits, après plus de 3 ans de son ministère à guérir tous ceux qu’il rencontrait.

Marc 6:56 ‭‭En quelque lieu qu’il arrivât, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris.‭

La réaction de Bartimée montre qu’il connaissait aussi Jésus de réputation qui n’était plus à faire, les gens savaient que si Jésus était dans le coin et qu’ils arrivaient à s’en approcher, ils avaient pouvoir repartir avec leur portion. Donc Bartimée était aussi dans cet état d’expectative quand il a entendu que Jésus passait dans le coin, il s’est dit, enfin mon tour est arrivé ! C’est comme cela aussi pour nous, nous savons que Jésus passe ici, en fait il fait plus que passer ici, il est là présentement et il le restera jusqu’à la fin. On peut donc dire comme Bartimée : « C’est à mon tour maintenant, ma portion est là et elle m’attend. Moi aussi j’ai des besoins et des désirs et le Seigneur, rempli de compassion, est disposé à y répondre ! » Comme nous, Bartimée a cru en lui avant de l’avoir vu. Jésus a dit :

Heureux ceux qui ont cru sans avoir vu.

Tous ont pu voir combien Bartimée était heureux ce jour-là.

4. Le cri de l’espoir

– Il y a des gens qui crient de désespoir, sans aucune attente de secours, mais pas Bartimée, son cri d’espoir prenait sa source dans sa foi que Jésus possédait la puissance de le guérir et l’amour pour désirer le faire. Alors il aurait fallu l’assommer pour qu’il se taise! – Plus on lui disait de se taire, plus il criait fort – Quand tu as l’espérance, l’adversité, loin de te décourager, te motive encore plus à foncer pour obtenir ce que tu espères. Tu sais ce que tu as à faire, tu sais que c’est la voix du Seigneur que tu veux entendre, pas celle des extincteurs de foi, des incrédules qui te disent que c’est impossible, que tu perds ton temps à prier et à espérer, Dieu n’est plus intéressé à faire ce qu’on lit dans les évangiles, ce n’est pas dans notre dispensation. Mais nous ne nous laisserons pas influencer par ces paroles déprimantes de mort, nous avons le témoignage intérieur du Saint-Esprit, qui a buriné dans notre coeur en lettres de feu l’amour intense que le bon Berger a pour ses brebis et qui leur a promis qu’elles ne manqueraient de RIEN.

5. Jésus

– Bartimée a fait appel à Jésus, il était entouré d’une foule, il ne pouvait pas évaluer la distance qui le séparait de Jésus mais il ne s’est pas laissé décourager par la pensée qu’il serait peut-être trop loin pour que Jésus l’entende, il s’est simplement mis à crier de plus en plus fort, avec la foi et la ferme espérance que Jésus allait pouvoir l’entendre, il a crié à Jésus jusqu’à ce que Jésus lui réponde.

Si on ne demande pas à Dieu de venir à notre secours, il ne nous demandera pas ce qu’on veut qu’il fasse pour nous. Il va nous laisser se débrouiller tant bien que mal.

Remarquez aussi la réaction des gens autour de Bartimée. Il y a d’abord les incrédules qui cherchent à le faire taire en lui disant qu’il perd son temps à essayer d’attirer l’attention de Jésus. C’est encore de même aujourd’hui, il y a encore des incrédules qui tentent d’éteindre notre foi et que cela ne sert à rien de prier et qu’il faut endurer avec patience.

Je parlais l’autre jour avec un client Témoin de Jéhovah et lui mentionnait qu’une femme s’est levée de sa chaise roulante dans notre église et qu’une autre a vu sa jambe rallongée et qu’elle ne boîte plus, mais le Témoin de Jéhovah continuait à déclarer que Dieu ne guérissait plus et que quand il tombe malade, il souffre sans s’attendre à ce que Dieu le guérisse. Dommage pour lui, mais pour nous, nous allons continuer à croire et nous allons continuer à voir la gloire de Dieu se manifester dans nos vies.

Bartimée mentionnait le nom de Jésus pour venir à son secours. Il reconnaissait que seul Jésus pouvait lui venir en aide, les hommes ne pouvaient rien faire pour lui.

6. Fils de David

– Bartimée reconnaissait qui était Jésus, « Fils de David » était un titre royal, il reconnaissait en Jésus le digne héritier du trône de David, le Roi des rois, le Messie tant attendu dont il avait été prophétisé qu’il guérirait les aveugles dans Ésaïe à plusieurs reprises. Les gens de l’époque savaient que les rois sont des personnes généreuses, qu’elles offrent beaucoup de cadeaux aux gens importants qui viennent les rencontrer. Bartimée savait qu’il n’était pas quelqu’un d’important dans ce monde mais il avait confiance qu’il comptait aux yeux de Dieu. Il ne connaissait pas encore Jésus comme son Sauveur, il ne savait pas que Jésus allait passer par la croix pour porter ses péchés mais il avait entendu parler que Jésus guérissait tout le monde qui faisait appel à lui.

7. Aie pitié de moi

– Bartimée devait exprimer son besoin d’aide. Il ne s’est pas juste dit : « Jésus va me voir de loin, il va bien voir mon besoin et il va venir me rendre la vue, j’ai juste à attendre qu’il vienne vers moi ». Non, non, Bartimée s’est mis à crier : « Aie pitié de moi ! » On pourrait traduire aussi : «  sois miséricordieux envers moi ». C’est parce que Bartimée a crié que Jésus a demandé à le voir. C’est ainsi pour nous, Jésus veut voir notre foi s’exprimer dans nos paroles. Si nous n’avons pas de foi, nous allons nous taire ou parler avec incrédulité comme Zacharie que l’ange a fait taire parce qu’il voulait que Dieu l’exauce. La foi nous porte à parler, comme Paul disait : « j’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ».

Bartimée demandait une faveur à Jésus, il savait qu’il ne méritait pas son attention, il n’était pas l’égal de Jésus, il n’avait encore aucune idée qu’il était par la foi un roi qui pouvait lui demander une audience, mais il a crié à Jésus parce qu’il avait confiance en sa compassion et sa bonté. Nous de même, quand on crie à Dieu pour de l’aide, on ne se base pas sur notre propre justice pour avoir de l’assurance et de la hardiesse de crier jusqu’à ce que Dieu nous réponde, on se fie sur la bonté de Dieu qui nous a permis de nous positionner comme justes en Jésus et qui a fait de nous des rois et des reines dans son royaume (Apocalypse 1:5, 1Pierre 2:9), notre royauté vient de notre union au Roi des rois, alors c’est pourquoi on prie au nom de Jésus.

8. Appelez-le

– Jésus appelle ses brebis par leur nom (Jean 10:3), Dieu nous appelle à son royaume et sa gloire (1Thessalociens 2:12), Bartimée était sur le point de goûter à la gloire du royaume de Dieu en retrouvant la vue. Les miracles de guérison et de délivrance sont la preuve que le royaume de Dieu vient impacter la vie humaine ; la malédiction du royaume des ténèbres quitte et c’est la bénédiction du royaume de Dieu qui se manifeste et s’installe. Bartimée était sur le point de pouvoir goûter au royaume de Dieu en retrouvant la vue, parce que les miracles et les guérisons font partie du royaume de Dieu et c’est ce que Jésus est venue amener.

1Corinthiens 4:20 ‭‭Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.‭

Matthieu 12:28 si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.‭

9. Prends courage, lève–toi, il t’appelle

– Bartimée ne pouvait pas entendre Jésus lui répondre. Jésus passe par d’autres personnes pour répondre à Bartimée. Il y a d’autres personnes au contraire qui sont conscientes que Jésus entend le cri de Bartimée et l’encourage à aller vers lui : «  Prends courage, lève–toi, il t’appelle ». De même, il y a des gens autour de nous qui vont nous pousser à faire confiance au Seigneur, ce sont de ce genre de personnes qu’on a besoin de s’entourer et veiller aussi à s’éloigner des extincteurs de foi.

Comme pour Bartimée, Dieu va souvent se servir de la bouche de quelqu’un d’autre pour nous faire signe qu’il répond à notre cri. Cette personne va nous encourager en disant que Dieu a entendu notre prière et qu’il s’apprête à l’exaucer. Elle va nous motiver à nous lever et aller vers Jésus par la foi.

10. L’aveugle jeta son manteau, et, se levant d’un bond, vint vers Jésus.‭

– Eh que Bartimée devait être content d’entendre Jésus l’appeler! Il savait ce que cela voulait dire, Jésus ne l’appelait pas seulement pour faire du social avec lui et signer un autographe. Bartimée a jeté son manteau qui lui servait de couverture protectrice, et il a bondi sur ses pieds, prêt à partir, mais Bartimée ne pouvait venir par lui-même à Jésus, il avait besoin qu’on l’aide à se diriger. Bartimée n’a pas tenté d’aller à Jésus par lui-même, il a fait confiance à ceux qui l’encourageaient pour se rendre jusqu’à jésus.

Nous aussi avons besoin d’aide pour nous diriger, pour nous amener à Jésus. Dans Hébreux 13:17, la Parole de Dieu nous exhorte à obéir nos conducteurs que Dieu nous a donnés pour nous amener à lui par Jésus, le seul chemin qui mène au Père (Jean 14:6). Nous pouvons aussi faire confiance à nos conducteurs parce qu’ils auront des comptes à rendre Dieu pour nos vies.

Jésus aurait pu aller voir lui-même Bartimée mais il a décidé d’impliquer des gens de son entourage pour les faire participer à sa joie. Jésus pourrait se présenter à chaque personne sans passer par ses disciples, mais la plupart du temps, il choisit de nous impliquer dans les rencontres divines pour qu’on puisse se réjouir de voir l’impact que Jésus a dans la vie des gens.

11. Que veux-tu que je te fasse?

– On va s’attarder un peu plus sur ce point. Il manquait juste une chose, évidente en soi, mais que Jésus voulait qu’elle sorte de la bouche de Bartimée, alors Jésus lui a posé la question : « Que veux-tu que je te fasse? »

Jésus n’a pas dit à toutes ces personnes qui venaient solliciter son aide : « Vous pouvez me demander un seul vœu », Jésus n’est pas un génie qui est sorti d’une bouteille et qui va nous accorder une seule chose, même si c’est la chose la plus stupide que nous pourrions imaginer, comme qu’il nous pousse des ailes dans le dos pour qu’on se pousse de l’hiver, par exemple.

Par exemple, Jésus avait demandé aussi à la mère de Jacques et Jean qui était venu le voir : « Que veux-tu ? ».   Ce n’est pas parce que Jésus nous demande ce qu’on veut qu’il va nécessairement faire ce qu’on lui demande. Il a refusé la demande de cette maman et ses deux fils, Jacques et Jean, en répondant : « Vous ne savez ce que vous demandez. » il ne lui a pas dit : « Qu’il te soit fait selon ta foi ». Cette question qui est le thème de notre nuit de prière n’est pas un chèque en blanc.

Matthieu 20:20 ‭‭Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande.‭
21 ‭‭Il lui dit : Que veux–tu ? Ordonne, lui dit–elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche.‭
22 ‭‭Jésus répondit : Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez–vous boire la coupe que je dois boire ? Nous le pouvons, dirent–ils.‭
23 ‭‭Et il leur répondit : Il est vrai que vous boirez ma coupe ; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui mon Père l’a réservé.‭
24 ‭‭Les dix, ayant entendu cela, furent indignés contre les deux frères.‭

Donc si vous demandez d’être assis à la droite de Jésus, vous êtes mal parti pour être exaucé!

« Qu’est-ce que tu veux que Dieu fasse pour toi ? »

Jésus aurait venir en aide à Bartimée de bien des manières tellement il était démuni, il aurait pu lui trouver un autre manteau, il aurait pu lui trouver des gens pour l’héberger et le nourrir comme il avait demandé à Jean de s’occuper de sa mère. Même quand il était en train de souffrir sur la croix, Jésus n’était pas centré sur sa douleur, replié sur lui-même, il pensait encore aux autres.

Jean 19:26 ‭‭Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils.‭

Jésus demande donc à Bartimée  : « que veux-tu que JE fasse pour toi ? », Si Jésus lui a posé cette question, ce n’est pas parce qu’il ignorait ce qui était évident, un enfant aurait pu aussi facilement deviné le besoin de Bartimée, le type était aveugle, totalement incapable de fonctionner sans aide dans la vie. Jésus voulait entendre sa confession de foi, comme il dit ailleurs à d’autres aveugles : « Qu’il vous soit fait selon votre foi ».

Matthieu 9:27 ‭‭Etant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David !‭ 28 ‭‭Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez–vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent–ils.‭ 29 ‭‭Alors il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi.‭ 30 ‭‭Et leurs yeux s’ouvrirent.

La foi vient de ce qu’on entend (Romains 10:17) et Jésus voulait entendre la foi de Bartimée. Comme il avait voulu l’entendre de ces deux aveugles qui avaient réussi à suivre Jésus jusqu’à chez lui, on ne sait trop comment. Pour en revenir à Bartimée, Jésus connaissait très bien son état et il l’avait entendu crier à s’époumoner : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi! ». Jésus a montré sa compassion en exauçant ses désirs les plus chers tout en voulant nous illustrer une vérité spirituelle importante qu’il enseignait :

« Demandez et vous recevrez afin que votre joie soit parfaite » (Jean 16:24).

Jésus voulait que Bartimée exprime sa foi en lui, car c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut.

Romains 10:10 ‭‭Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut

12. Rabbouni, lui répondit l’aveugle,

– Bartimée s’adresse à Jésus avec beaucoup de respect. Rabbouni signifie maître, prince, chef.

13. que je recouvre la vue.

– Bartimée spécifie ensuite l’évidence, à savoir comment Jésus peut lui venir en aide27 ‭‭Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.‭.

Bartimée savait que Jésus avait le pouvoir de guérir les aveugles, il avait entendu parler des guérisons effectuées par Jésus. Alors quand Jésus lui pose cette question, il sait très bien que Jésus est disposé à le guérir et qu’il en a la capacité. Bartimée n’aurait pas pensé demander à Jésus : « Je veux prendre la place du grand prêtre Caïphe ». 

Nous avons tous des désirs et des besoins. Jésus reste le même et nous demande aussi d’être spécifiques dans nos demandes. « Pitié Seigneur, bénis-moi, Seigneur » ne sont pas des prières spécifiques, Jésus ne se contente pas de cela, c’est pourquoi il a demandé à Bartimée de préciser sa demande. Une demande précise apportera une réponse précise qui suscitera une action de grâce. Si vous demandez « Pitié Seigneur, bénis-moi, Seigneur », comment allez-vous pouvoir évaluer si vous avez été exaucé ? Par contre si vous demandez,

– « Seigneur, guéris-moi du cancer », votre prochaine visite chez le médecin pourra confirmer l’exaucement et donner une belle occasion de témoigner de la compassion de Dieu.

– « Seigneur, délivre-moi de mes dettes », votre prochaine visite chez le banquier pourra confirmer l’exaucement et donner une belle occasion de témoigner de la providence de Dieu.

– « Seigneur, protège-moi de mon voisin violent », son déménagement ou son changement d’attitude envers vous pourra confirmer l’exaucement de votre prière.

– « Seigneur, je désire avoir une promotion à mon travail », quand on vous proposera un changement de poste avec une augmentation de salaire, vous pourrez remercier le Seigneur et votre patron aussi!

– « Seigneur, je veux me marier avec quelqu’un qui te met en premier dans sa vie », quand vous serez devant l’autel pour célébrer votre union avec un homme ou une femme de Dieu, vous saurez qui remercier!

– « Seigneur, je veux avoir des enfants », disons que l’exaucement sera facile à constater et on va entendre les actions de grâce et les réjouissances de loin !

Ce ne sont que quelques exemples, nous sommes rendus au moment où nous devons penser chacun à ce que nous allons demander à Dieu au nom de Jésus. Nous pouvons demander plus qu’une chose, rien n’est trop grand ou trop petit du moment que cela reste en accord avec la volonté de Dieu. On va laisser faire les niaiseries, il ne poussera pas des plumes sur personne ce soir !

– En prenant pour appui les promesses qu’on retrouve dans la Parole de Dieu, on pourra demander – attendez quand même que j’aie fini de prêcher ! – la croissance exponentielle dans la santé, le ministère, le travail, le mariage, les enfants, la réussite scolaire, la prospérité, la guérison, la délivrance, tout ce qui touche le fruit de l’Esprit, la réconciliation, la réunion des familles et j’en passe.

14. Va, ta foi t’a sauvé

– Jésus ne dit pas : «  je t’ai sauvé », il dit que c’est la foi de Bartimée qui l’a sauvé. La puissance de guérison sort de lui, mais Jésus place la responsabilité sur la personne. Parfois, la puissance de guérison sortait de Jésus sans même son assentiment, comme on le voit avec la foi de la femme qui avait une perte de sang.

Luc 8:43 ‭‭Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun ait pu la guérir.‭
44 ‭‭Elle s’approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s’arrêta.‭
45 ‭‭Et Jésus dit : Qui m’a touché ? Comme tous s’en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent : Maître, la foule t’entoure et te presse, et tu dis: Qui m’a touché ?‭
46 ‭‭Mais Jésus répondit : Quelqu’un m’a touché, car j’ai connu qu’une force était sortie de moi.‭
47 ‭‭La femme, se voyant découverte, vint toute tremblante se jeter à ses pieds, et déclara devant tout le peuple pourquoi elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie à l’instant.‭
48 ‭‭Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix.‭

En lisant les évangiles, il faut savoir que le mot sauvé dans le grec original (sôzô) est employé aussi bien pour le salut de l’âme que pour la guérison physique, comparez les versets 47 et 48. Ce n’est pas toujours évident si la nouvelle naissance de l’esprit et la guérison de l’âme sont implicites aussi avec la guérison physique, mais quand la foi est en cause, on peut supposer que c’est le cas.

15. Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin.‭

– Jésus ne lui a pas demandé de le suivre, il lui a dit qu’il pouvait partir et aller où il voulait. C’est Bartimée qui a décidé de suivre Jésus. Comme Pierre après la pêche miraculeuse, il avait réalisé que si Jésus avait pu lui rendre la vue, il avait la capacité de répondre à tous ses autres besoins s’il décidait de le suivre. Jésus a accepté qu’il le suive parce qu’il avait été envoyé spécifiquement par Dieu pour être le bon berger des brebis d’Israël, il ne l’a pas renvoyé dans son entourage comme l’ancien démoniaque païen.

Aussitôt que nous sommes nés de nouveau, nous pouvons suivre Jésus dans le chemin qui mène au Père parce qu’il nous a ouvert les yeux, nous avons recouvert la vision spirituelle, nous ne sommes plus des aveugles qui conduisent d’autres aveugles directement vers la fosse éternelle.

Ce récit de Bartimée qui a exprimé son désir de recouvrir la vue et qui a été exaucé est dans la Bible pour nous servir d’exemple et de motivation que Jésus veut aussi répondre à nos désirs quand ils sont à la gloire de Dieu.

Marc 11:24 ‭‭C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.‭

1Jean 5 :14 ‭‭Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.‭
15 ‭‭Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.‭

Avant toutes ces choses, c’est de chercher le royaume de Dieu en premier en demandant à Dieu la grâce et la bénédiction de ressembler de plus en plus à Jésus. Tout le reste suivra.

2Corinthiens 3:18 ‭‭Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.‭

En méditant sur Jésus, le Saint-Esprit nous communique la grâce de devenir comme lui en y mettant tous les efforts pour y parvenir pour ne pas que cette grâce nous ait été donnée en vain.

2Corinthiens 6:1 ‭‭Puisque nous travaillons avec Dieu, nous vous exhortons à ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain.‭

2Pierre 1:3 ‭‭Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,‭
4 ‭‭lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,‭
5 ‭‭à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science,‭
6 ‭‭à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,‭
7 ‭‭à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.‭
8 ‭‭Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus–Christ.‭
9 ‭‭Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.‭
10 ‭‭C’est pourquoi, frères, appliquez–vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection ; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais.‭
11 ‭‭C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus–Christ vous sera pleinement accordée.‭

En conclusion

Question thème : « Qu’est-ce que tu veux que Dieu fasse pour toi ? »

On a certainement besoin de demander une plus grande révélation, pour éclairer nos yeux spirituels, pour qu’on distingue l’essentiel. Bartimée avait besoin de voir pour suivre Jésus, nous avons aussi besoin de voir les choses comme Jésus les voit en pensant comme Jésus pense (1Corinthiens 2:16) et ayant les sentiments de Jésus aussi (Philipiens 2:5). C’est ainsi qu’on va saisir le coeur de Jésus pourra avoir de l’assurance dans nos requêtes parce qu’on sera en ligne avec sa volonté.

Ensuite, on peut aussi demander des besoins qui nous sont spécifiques à chacun.

APPENDICE

Les trois évangiles nous parlent de cette rencontre avec des détails différents, regardons ensemble comment on peut les agencer.

Matthieu précise qu’il y avait deux aveugles, les deux autres évangiles n’en mentionnent qu’un et seul Marc nous révèle qu’il s’appelait Bartimée. Comme c’est souvent le cas quand on rapporte un événement, chacun choisit de mentionner les éléments de l’histoire. Je peux raconter sans mentir que je suis venu cette semaine à la prière matinale et que j’ai vu Robert. Jasmine pourrait dire de son côté qu’elle est venue et qu’elle a vu Robert et Roger. On aurait tous les deux raisons. Quand on raconte un événement, rien n’oblige de mentionner toutes les personnes présentes, il y avait peut-être même que plus de deux aveugles sur le bord de la route !

En sortant de Jéricho, selon Matthieu et Marc, en y entrant selon Luc, une grande foule suivait Jésus. En fouillant, j’ai trouvé quatre explications possibles.

La première explication possible

Matthieu et Marc se sont simplement trompés en rapportant ce détail secondaire et que Luc est le seul qui a été cherché l’information exacte, ça grince un peu avec l’inerrance des Écritures, mais il faut rappeler que cette inerrance concerne la doctrine, il arrive que certains détails secondaires différent. Les écrivains qui rapportaient des histoires vécues n’avaient pas tous une rigueur journalistique, par exemple Matthieu 19:17 cite Jésus disant au jeune homme riche :

pourquoi m’interroges–tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon.

Tandis que Marc 10:18 et Luc 18:19 rapportent que ‭‭Jésus lui dit :

Pourquoi m’appelles–tu bon ? Il n’y a de bon que Dieu seul.‭

Luc a écrit son évangile après Marc en premier et Matthieu ensuite qui l’avait écrit en araméen, Luc était probablement au courant de leurs évangiles et il devait avoir de bonnes raisons les rares fois où son récit divergeait un peu des deux autres.

Luc 1:1 ‭‭Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous,‭
2 ‭‭suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole,‭
3 ‭‭il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, excellent Théophile,‭
4 ‭‭afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.‭

Donc, Luc avait fait des recherches exactes avec une précision chirurgicale de médecin qu’il était. Luc a décidé de mentionner que Jésus était pour entrer dans la ville de Jéricho quand il a rencontré Bartimée, au lieu d’en sortir. Il avait assurément une raison pour le faire après en avoir parlé à des témoins de la scène.

La deuxième explication possible, c’est que Luc rapporte que Jésus a guéri un aveugle avant d’entrer dans Jéricho et que Matthieu rapporte que Jésus, en sortant de Jéricho a guéri deux aveugles dont un s’appelait Bartimée. Jésus a passé au moins une journée à Jéricho, puisqu’il est allé habiter chez Zachée, comme on peut lire dans Luc 19. Alors c’est bien possible que quand il est reparti de Jéricho, il y ait eu encore des aveugles mendiant sur le bord du chemin qui auraient pu entendre parler que Jésus en avait guéri un avant d’entrer dans la ville. Jésus a pu alors lui poser la même question qu’un jour auparavant. C’était usuel pour Jésus de demander aux gens ce qu’ils voulaient qu’il fasse pour eux. En voici un autre exemple.

Matthieu 9:27 ‭‭Etant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David !‭
28 ‭‭Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez–vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent–ils.‭
29 ‭‭Alors il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi.‭
30 ‭‭Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache.‭

Jésus avait demandé aussi à la mère de Jacques et Jean « Que désires-tu ? ».

On peut avancer aussi une troisième explication à propos de la divergence dans les trois récits. Ce que les évangiles ne disent pas, c’est qu’il y avait à l’époque deux villes de Jéricho, une vieille ville presque abandonnée qui avait été rebâtie sur les ruines datant de Josué vers 900 av JC par Hiel au temps du prophète Élie (1Rois 16:34) et une nouvelle qui avait été construite au temps d’Hérode. Alors Jésus devait se trouver entre les deux villes, ainsi, Matthieu et Marc pouvaient mentionner que Jésus sortait de la (vieille) ville et Luc pouvait écrire que Jésus entrait dans la (nouvelle) ville.

La quatrième explication possible, c’est que Bartimée a entendu parler de Jésus alors qu’il entrait dans la ville de Jéricho, il a crié sans succès pour attirer son attention. Bartimée en a parlé à un autre aveugle qui s’est joint à lui pour attendre Jésus quand il allait ressortir éventuellement de la ville. Quand Jésus est sorti de Jéricho après avoir séjourné chez Zachée, les deux aveugles étaient prêts et ils se sont mis à implorer à nouveau la pitié de Jésus. Bartimée étant le leader, celui qui criait le plus fort, c’est lui que Marc décide de mentionner. Finalement, cette fois, leurs cris parviennent jusqu’à Jésus qui décident de les faire venir à lui pour qu’ils retrouvent la vue. Cette compréhension du récit nous enseigne la persévérance dans la prière. Si ça ne marche pas du premier coup, il faut continuer à persévérer jusqu’à l’exaucement.

Peu importe en fait si Jésus entrait ou sortait de Jéricho, ce qu’on doit retenir pour nous et imiter c’est la foi et la persévérance dans la prière de Bartimée en se rappelant que Jésus reste toujours le même (Hébreux 13:8) alors il a encore aujourd’hui la compassion et la puissance de Jésus pour nous guérir.

Voici les trois récits dans leur intégralité.

Matthieu 20:29 ‭‭Lorsqu’ils sortirent de Jéricho, une grande foule suivit Jésus.‭
30 ‭‭Et voici, deux aveugles, assis au bord du chemin, entendirent que Jésus passait, et crièrent : Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David !‭
31 ‭‭La foule les reprenait, pour les faire taire ; mais ils crièrent plus fort : Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David !‭
32 ‭‭Jésus s’arrêta, les appela, et dit : Que voulez–vous que je vous fasse ?‭
33 ‭‭Ils lui dirent : Seigneur, que nos yeux s’ouvrent.‭
34 ‭‭Emu de compassion, Jésus toucha leurs yeux ; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent.‭

Marc 10:46 ‭‭Ils arrivèrent à Jéricho. Et, lorsque Jésus en sortit, avec ses disciples et une assez grande foule, le fils de Timée, Bartimée, mendiant aveugle, était assis au bord du chemin.‭
47 ‭‭Il entendit que c’était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier ; Fils de David, Jésus aie pitié de moi !‭
48 ‭‭Plusieurs le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort ; Fils de David, aie pitié de moi !‭
49 ‭‭Jésus s’arrêta, et dit : Appelez–le. Ils appelèrent l’aveugle, en lui disant : Prends courage, lève–toi, il t’appelle.‭
50 ‭‭L’aveugle jeta son manteau, et, se levant d’un bond, vint vers Jésus.‭
51 ‭‭Jésus, prenant la parole, lui dit : Que veux–tu que je te fasse ? Rabbouni, lui répondit l’aveugle, que je recouvre la vue.‭
52 ‭‭Et Jésus lui dit : Va, ta foi t’a sauvé. ‭(10–53)‭ Aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus dans le chemin.‭

Luc 18 :35 ‭‭Comme Jésus approchait de Jéricho, un aveugle était assis au bord du chemin, et mendiait.‭
37 ‭‭On lui dit : C’est Jésus de Nazareth qui passe.‭
38 ‭‭Et il cria : Jésus, Fils de David, aie pitié de moi !‭
39 ‭‭Ceux qui marchaient devant le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait beaucoup plus fort : Fils de David, aie pitié de moi !‭
40 ‭‭Jésus, s’étant arrêté, ordonna qu’on le lui amène ; et, quand il se fut approché, il lui demanda:‭
41 ‭‭Que veux–tu que je te fasse ? Il répondit : Seigneur, que je recouvre la vue.‭
42 ‭‭Et Jésus lui dit : Recouvre la vue ; ta foi t’a sauvé.‭
43 ‭‭A l’instant il recouvra la vue, et suivit Jésus, en glorifiant Dieu. Tout le peuple, voyant cela, loua Dieu.‭

mars 2, 2019

Étiquettes : , ,
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.