Dieu nous connaît et les démons nous connaissent aussi

Actes 19:15 L’esprit mauvais leur répondit: «Je connais Jésus et je sais qui est Paul; mais vous, qui êtes-vous?»

Dieu nous connait, et les démons aussi nous connaissent, le démon n’avait pas répondu ainsi aux sept fils du prêtre Scéva parce qu’il ne les connaissait pas, mais justement parce qu’ils connaissaient et savaient pertinemment que ceux-ci n’étaient connectés à la puissance de Dieu par la foi en Jésus-Christ, ils en avaient juste entendu parler et ils ESSAYAIENT (Actes 19:13) pour voir si ça allait marcher pour eux aussi. Le démon savait très bien qui était Paul et qui était Jésus, il se serait soumis à contrecoeur à la puissance du Saint-Esprit en eux (Matthieu 12:28), mais le Saint-Esprit est absent chez les sept fils de Scéva.

Les démons savent aussi qui nous sommes et quel est notre état spirituel. Ils savent si nous avons des doutes en nous. Ils savent que s’ils résistent à nos prières pour la guérison et la délivrance que certains d’entre nous allons cesser de prier ou de les chasser par manque de foi et ils pourront continuer à tourmenter les corps et les âmes.

Les démons le savent quand ils rencontrent quelqu’un avec la foi de Paul, ils n’ont pas d’autre choix alors de céder et de libérer la personne possédée ou opprimée.

Actes 16:18 Elle a fait cela pendant plusieurs jours. Paul, agacé, s’est retourné et a dit à l’esprit: «Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d’elle.» Il est sorti au moment même.

L’évangéliste Franck Alexandre est allé tenir une campagne d’évangélisation à Faisalabad au Pakistan au début des années 2000 où 10 à 15 milles personnes venaient écouter l’évangile. Parmi l’équipe sur place se trouvait un jeune scandinave avec des problèmes de comportement. Le pasteur responsable l’avait repris parce qu’on lui avait rapporté qu’il allait le soir dans des quartiers mal famés de la ville de Lahore et que c’était dangereux pour lui de se faire kidnapper car il était facilement identifiable par sa grandeur, ses cheveux blonds et ses yeux bleus.

Alors que l’évangéliste Franck Alexandre rendait ministère, à la fin de la réunion, il s’est retrouvé avec d’autres ouvriers avec une paysanne possédée ne parlant que le ourdou. Alors qu’ils exerçaient le ministère de délivrance, le démon, par la bouche de la femme, s’est mis à parler dans un excellent anglais en disant au jeune missionnaire : « Je te connais, je te vois quand tu te promènes le soir dans les quartiers de Lahore et que tu pèches avec les femmes prostituées ». Le jeune homme est tombé à genoux. Cependant, au lieu de se repentir, le jeune homme a quitté le ministère, mais est tout de même resté au Pakistan pour continuer sa vie de péché avec les prostituées.

Cela montre que les démons connaissent bien le genre de vie que nous menons et qu’ils se feront un plaisir de le dénoncer pour nous humilier si nous laissons des failles dans la cuirasse de notre intégrité. Les démons espèrent que la honte nous fera abandonner entièrement la foi, comme ce jeune homme qui doit s’être senti inutile et indigne du royaume et s’est probablement dit qu’il ne valait pas mieux pour lui que de continuer à se souiller. On lui souhaite de revenir à ses sens avant qu’il ne soit trop tard.

L’exemple du jeune missionnaire a été tiré de l’enseignement suivant, paru sur l’émission Vie de Foi alors que le pasteur Joël Spinks recevait l’évangéliste Franck Alexandre.

décembre 20, 2018

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.