Ce n’est pas parce que c’est bon que c’est bon !

Genèse 3:6 La femme vit que l’arbre était BON à manger …

En dehors de son temps et de son contexte, ce n’est plus bon

Ecclésiaste 3:11 Il fait toute chose bonne en son temps

Le sexe, c’est bon dans son temps et son contexte du mariage, mais en dehors ce n’est plus bon. Les maladies vénériennes le rappellent, le sida a fait des ravages à cause de l’impudicité. Même si cela peut arriver aussi dans le contexte d’un couple marié, les enfants avortés, négligés, abandonnés sont des rappels que le sexe en dehors du mariage n’a pas sa place.

La nourriture, c’est bon, mais en dehors de son temps et de son contexte, ce n’est plus bon. L’obésité le rappelle. Quand les disciples ont voulu pousser Jésus à manger en dehors du temps et le contexte pour le faire, Jésus leur a dit qu’il avait une autre sorte de nourriture à manger, celle de faire la volonté de son Père. Il devait parler avec une samaritaine et cela n’aurait pas été poli de le faire avec la bouche pleine.

Dormir, c’est bon, mais en dehors de son temps et de son contexte, ce n’est plus bon. La pauvreté surprend le paresseux comme un voleur, quand ce n’est pas la tentation parce que tu aurais dû prier plutôt que dormir, comme l’avait recommandé Jésus à ses apôtres dans le jardin. Dormir, c’est essentiel, vital, mais c’est moins important que prier.

On peut continuer longtemps ainsi, alors cessez de penser que parce que c’est bon, c’est bon de le faire. Ne soyez plus inconsidérés mais tenez compte du temps et du contexte de chaque chose et vous ferez ce qui est bon, agréable et parfait, vous ferez la volonté de Dieu qui bénit.

La plupart du temps, le chrétien ne sera pas séduit par ce qui est mauvais, il n’ira pas torturer son voisin bruyant, par exemple. Le chrétien sera séduit par ce qui est bon, mais hors de son temps et de son contexte.

Moïse a été séduit par ce qui était bon ; aller délivrer son peuple, mais il n’avait pas discerner le temps, la manière et le contexte de le faire.

Il existe aussi des choses qui sont bonnes en tout temps et tout contexte, ce sont l’amour, la foi et l’espérance dans 1Corinthiens 13:13, ce sont la bonté, la lumière et la vérité dans Éphésiens 5:9, ce sont le fruit du Saint-Esprit dans Galates 5:22.

Ce n’est jamais le temps ni le contexte pour haïr les gens, pour être incrédule, pour être méchant, pour être désespéré, pour mentir.

Il y a donc un temps pour chaque chose sous le soleil, avait conclu le sage Salomon, dans Ecclésiaste 3:1, mais Jésus est venu mettre la barre plus haute en disant que le temps de haïr est révolu, il faut même aimer ceux qui nous haïssent (voir Matthieu 5:44) pour espérer briser la spirale infernale de la violence et amener les gens à la repentance par la manifestation de la bonté envers eux, comme l’a enseigné Paul dans Romains 2:4.

octobre 11, 2018

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.