Celui qui vient après moi m’a précédé

Jean 1:15 Jean lui a rendu témoignage et s’est écrié: «C’est celui à propos duquel j’ai dit: ‘Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.’»

Jean 1:26 Jean leur répondit: «Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous se trouve quelqu’un que vous ne connaissez pas. 27 Il vient après moi mais il m’a précédé, et je ne suis pas digne de détacher la courroie de ses sandales.»

Comment Jean peut-il être précédé par quelqu’un qui vient après lui ? Jésus est né après Jean puisque Elisabeth était déjà enceinte de 6 mois quand Marie est allée la voir suite à la visite de l’ange Gabriel. Il y a donc une seule explication, Jésus qui est venu après Jean existait déjà avant notre naissance de Jean-Baptiste. Et c’est bien cela que l’apôtre Jean expose dans les versets précédents formant l’introduction de son évangile, à savoir que Jésus existait déjà avant d’avoir créé le monde (Jean 1:1-3). Cette parole de Jean-Baptiste montre qu’il connaissait la double nature de Jésus, humaine et divine. Il savait aussi en tant que prophète ayant reçu des révélations de Dieu que Jésus était l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1:29) et qui baptise du Saint-Esprit (Jean 1:33) cela explique aussi pourquoi il ne se sentait pas digne de détacher la courroie des sandales de Jésus, un travail effectué par l’esclave chargé de laver les pieds des gens de la maison, comme Jésus l’avait fait pour ses disciples dans Jean 13:4 Il se leva de table, quitta ses vêtements et prit un linge qu’il mit autour de sa taille. 5 Ensuite il versa de l’eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait autour de la taille.

La vie de Jésus n’a pas commencé à sa naissance terrestre, il est éternel autant que Dieu son Père. Jésus, le fils unique n’est pas plus jeune que son Père car les termes Père et Fils dans ce contexte ne correspondent pas à une naissance physique ou même spirituelle. Ces termes concernent la place prépondérance du roi dans le royaume de Dieu, occupée par Jésus. Nous en avons la preuve dans les Psaumes.

Psaumes 2:6 «C’est moi qui ai établi mon roi sur Sion, ma montagne sainte!» 7 Je veux proclamer le décret de l’Eternel. Il m’a dit: «Tu es mon fils, je t’ai engendré aujourd’hui! 8 Demande-le-moi, et je te donnerai les nations en héritage, les extrémités de la terre en possession. 9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les briseras comme le vase d’un potier.» 10 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse! Juges de la terre, laissez-vous instruire! 11 Servez l’Eternel avec crainte, Et réjouissez-vous avec tremblement. 12 Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement. Heureux tous ceux qui se confient en lui!

juillet 13, 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *