3 compagnes de vie

3 COMPAGNES de vie, 3 SERVANTES vitales, mais ces 3 servantes aspirent à devenir des MAÎTRESSES mortelles, des TUEUSES d’onction. Si on ne les encadre pas bien, elles vont nous dominer et ravager notre vie.

Ce sont des compagnes de vie parce que si elles sont absentes, notre cas est grave, c’est signe qu’on est indifférents et insouciants, morts sur le plan relationnel et en danger de mort sur le plan physique.

Ces 3 compagnes de vie sont la peur et la tristesse et la colère.

La PEUR est nécessaire pour la prudence et la vigilance devant le danger.

Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents et purs comme les colombes. (Matthieu 10.16)

Si on n’a pas peur de tomber, on va tomber. Les serviteurs de Dieu sont les plus vulnérables à la chute après avoir expérimenté des grandes victoires. Pensons à David avec Batshéba.

1 Corinthiens 10:12 Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber !

Mais si on se laisse dominer par cette peur, elle va tuer l’onction. Les disciples se sont laissés dominer par la peur et on fuit le Seigneur à Gethsémané. La peur qui nous domine va nous faire fuir nos responsabilités.

La solution est la prière. Après que Pierre et Jean aient été battus et menacés, les disciples ont eu peur, mais au lieu de se laisser paralyser par cette peur et cesser d’évangéliser, ils ont eu recours à la prière. Ils ont pu ainsi se reconnecter à la puissance du Saint-Esprit reçue quand ils avaient été baptisés du Saint-Esprit (Actes 1:8), cette onction qui avait baissé quand la peur les avait saisi.

Actes 4:23 Une fois relâchés, Pierre et Jean allèrent trouver les leurs et racontèrent tout ce que les chefs des prêtres et les anciens leur avaient dit.
24 Après les avoir écoutés, ils s’adressèrent tous ensemble à Dieu en disant : « Maître, tu es le Dieu qui as créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve,
25 c’est toi qui as dit [par le Saint-Esprit, ] par la bouche de [notre père, ] ton serviteur David : Pourquoi cette agitation parmi les nations et ces préoccupations dépourvues de sens parmi les peuples ?
26 Les rois de la terre se sont soulevés et les chefs se sont ligués ensemble contre le Seigneur et contre celui qu’il a désigné par onction.
27 Il est bien vrai qu’Hérode et Ponce Pilate se sont ligués [dans cette ville] avec les nations et les peuples d’Israël contre ton saint serviteur Jésus, que tu as consacré par onction ;
28 ils ont accompli tout ce que ta main et ta volonté avaient décidé d’avance.
29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance,
30 déploie ta puissance pour qu’il se produise des guérisons, des signes miraculeux et des prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus ! »
31 Quand ils eurent prié, l’endroit où ils étaient rassemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

C’est pourquoi aussi Paul demandait qu’on prie pour lui. Il avait peur, sachant qu’il allait souffrir, il n’était pas déconnecté. Jésus aussi a eu peur dans le jardin, sa solution avait été aussi dans la prière.

Ephésiens 6:19 Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile

L’assurance venant de la plénitude du Saint-Esprit vient encadrer la peur et permet de la gérer de manière efficace pour trouver des solutions comme en faisant passer Paul par la muraille dans une corbeille. Les disciples n’ont pas été insouciants face à la menace, ils ne sont pas comportés comme des irresponsables, des « super-spirituels », en se disant : « rien ne peut nous arriver, les anges campent autour de nous pour nous protéger ». Au contraire, la peur les a rendus prudents et rusés comme des serpents et ils ont trouvé un moyen ingénieux de permettre à Paul de continuer à entrer dans son appel de prédicateur.

Actes 9:23 Au bout d’un certain temps, les Juifs se concertèrent pour le supprimer,
24 mais leur complot parvint à la connaissance de Saul. On gardait les portes jour et nuit afin de pouvoir le tuer.
25 Cependant, une nuit, les disciples le prirent et le descendirent le long de la muraille, assis dans une corbeille.

La COLÈRE est nécessaire pour le combat

«Homme plein de toute sorte de ruse et de méchanceté, fils du diable, ennemi de toute justice, ne vas-tu pas cesser de pervertir les voies droites du Seigneur? (Actes 13.10)

La colère est nécessaire pour se battre, si on n’est pas en colère, on n’aura pas le goût de te battre, vrai n’est-ce pas ? Quand des gens se battent, c’est parce qu’ils sont en colère. Il ne faut juste pas se tromper de cible, ce n’est pas avec nos poings qu’on est appelés à se battre mais avec nos paroles de foi. Si Paul n’avait pas été en colère contre le magicien juif, son message n’aurait pas eu le même impact sur le gouverneur Sergius Paulus.

La colère canalise la puissance du Saint-Esprit pour chasser les démons et renverser les forteresses, mais elle doit être circonstancielle et se manifester de manière passagère car si elle domine notre vie, elle va attrister le Saint-Esprit et donner accès au diable animé d’une grande colère qui se sentira à l’aise en notre compagnie. On n’est pas des chrétiens enragés, prêchant constamment l’évangile avec l’écume à la bouche, ça ferait fuir le monde au lieu de les attirer à Christ.

La paix de Dieu qui vient suite à la prière est celle qui peut encadrer la colère et lui assigner sa place de servante, Philippiens 4:6-7.

Quand David était en colère, il la répandait devant Dieu et la paix de Dieu venait ensuite sur lui pour lui montrer comment se comporter d’une manière à influencer positivement la situation qui avait provoqué sa colère.

La TRISTESSE est nécessaire pour la passion pour le salut des âmes.

Romains 9:1 Je dis la vérité en Christ, je ne mens pas, ma conscience m’en rend témoignage par le Saint-Esprit: 2
j’éprouve une grande tristesse et j’ai dans le cœur un chagrin continuel. 3
Oui, je voudrais être moi-même maudit et séparé de Christ pour mes frères, mes propres compatriotes

Romains 10:1 Frères et sœurs, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour les Israélites, c’est qu’ils soient sauvés.

Cette tristesse constante est nécessaire pour avoir la motivation de prier pour le salut des âmes et aller les évangéliser. Mais elle ne doit pas nous dominer au point de nous empêcher de pouvoir se réjouir dans le Seigneur car la joie du Seigneur est notre force. Si la tristesse nous domine, elle va nous paralyser dans la déprime et peut même mener au suicide, pensons à Judas.

Néhémie 8:9 Le gouverneur Néhémie, le prêtre et scribe Esdras et les Lévites qui donnaient des explications ont dit à l’ensemble du peuple : « Ce jour est un jour saint pour l’Eternel, votre Dieu. Ne prenez pas le deuil et ne pleurez pas ! » En effet, le peuple tout entier pleurait à l’écoute des paroles de la loi.
10 Ils ont ajouté : « Allez manger un bon repas et boire des liqueurs douces, en envoyant des parts à ceux qui n’ont rien préparé, car ce jour est un jour saint pour notre Seigneur. Ne soyez pas tristes, car c’est la joie de l’Eternel qui fait votre force. »

Philippiens 4:4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ! Je le répète : réjouissez-vous

!

La prière invite le Saint-Esprit consolateur et nous permet d’expérimenter la joie parfaite du Seigneur.

2Corinthiens 1:3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père plein de compassion et le Dieu de tout réconfort !
4 Il nous réconforte dans toutes nos détresses afin que nous puissions réconforter ceux qui se trouvent dans la détresse, grâce à l’encouragement que nous recevons nous-mêmes de la part de Dieu.
5 En effet, de même que les souffrances de Christ abondent pour nous, de même aussi, c’est par Christ que notre réconfort abonde.
6 Si nous sommes dans la détresse, c’est pour votre réconfort et pour votre salut ; si nous sommes encouragés, c’est pour votre encouragement, pour vous permettre de supporter les mêmes souffrances que celles que nous endurons.

  1. Si on chasse la colère de notre vie, on ne sera pas motivés à combattre le bon combat contre les esprits dominant ce monde Ep.6:10-18. Permettons plutôt à la paix de Dieu de bien la gérer et la canaliser.
  2. Si on chasse la tristesse de notre vie, on deviendra indifférent à la misère humaine tant spirituelle, que matérielle et émotionnelle. Que cette tristesse nous serve plutôt de motivation pour aller parler aux gens de celui qui les aime et a un plan glorieux pour leur vie.
  3. Si on chasse la peur de notre vie, on sera trop téméraires et on s’exposera inutilement au danger se fiant que les anges vont nous porter. Si j’avais été plus prudent et conscient du danger, je m’aurais évité bien des problèmes inutiles et c’est la même chose pour plusieurs d’entre nous qui ont pris orgueil à faire les braves. Les hormones peuvent parfois nous pousser à faire des choses bien stupides, le Nouveau Testament aurait été bien plus mince si Paul s’était entêté à vouloir sortir par la grande porte de la ville d’Antioche !

juillet 28, 2018

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.