Que signifie se faire des amis avec des richesses injustes dans Luc 16:9 ?

C’est une bonne question car les deux mentions des richesses injustes ne désignent pas exactement la même chose dans la bouche de Jésus quand il en parle dans la parabole et quand il en fait une application pour ses disciples.

Luc 16:1 Jésus dit aussi à ses disciples: Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens.
2 Il l’appela, et lui dit: Qu’est-ce que j’entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens.
3 L’économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de ses biens? Travailler à la terre? je ne le puis. Mendier? j’en ai honte.
4 Je sais ce que je ferai, pour qu’il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi.
5 Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier: Combien dois-tu à mon maître?
6 Cent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante.
7 Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, et écris quatre-vingts.
8 Le maître loua l’économe infidèle de ce qu’il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l’égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière.
9 Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu’ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer.
10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes.
11 Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables?
12 Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous?

Dans la parabole, Jésus parle de l’économe (intendant, gérant) infidèle (même mot en grec « adikia » traduit par injustes dans « richesses injustes »). L’économe avait mal géré les richesses matérielles de son patron dans ce bas monde, des richesses qui appartenaient à autrui.

Ensuite, Jésus sort de la parabole et on remarque qu’il fait trois comparaisons pour nous aider à réaliser où nous considérer notre trésor, car là où se trouve notre trésor, là aussi se trouvera notre coeur, comme il l’a enseigné.

  • – entre ce qui est considéré comme plus petit versus ce qui est considéré comme plus grand v.10
  • – entre les richesses injustes versus les richesses véritables v.11
  • – entre ce qui est à autrui versus ce qui est à nous v.12

Toutes les richesses de ce bas monde sont identifiées par Jésus comme injustes et ayant moins d’importance parce que temporaires et appartiennent à autrui, cf. « rendez à César ce qui est à César … » Elles sont considérées par Jésus comme ayant été dilapidées quand elles ont été seulement dépensées pour soi-même comme l’avait fait l’économe infidèle. Jésus encourage plutôt de se faire des amis avec les richesses qui passent entre nos mains pour qu’on se fasse des amis qui dureront pour l’éternité.

Les richesses du monde à venir sont les véritables et sont plus grandes parce qu’elles vont durer éternellement et en plus, elles sont vraiment à nous, nous n’en sommes pas seulement les intendants, les économes, comme c’Est le cas présentement avec les biens en notre possession temporairement. Personne ne viendra jamais nous enlever les richesses du monde à venir que Jésus nous partagera de son héritage.

Concernant cette parabole de Jésus voir aussi le lien suivant :

http://www.croixsens.net/jesus/tabernacles-eternels.php

avril 11, 2018

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.