Est-ce qu’un chrétien peut se remarier ?

Mettons d’abord une chose au claire (que j’ai déjà écrite dans ma méditation sur le divorce ), C’est le divorce que Dieu déteste (Malachie 2:13), pas les divorcés, d’autant plus s’ils sont ses enfants ! Dieu déteste le divorce parce qu’Il aime ses enfants et veut le meilleur pour eux. Mais une fois divorcés, les chrétiens peuvent-ils se remarier ? La Parole de Dieu touche à ce sujet à quelques reprises en traitant de cas bien spécifiques. Voyons quelques exemples ensemble.

Si c’est le conjoint inconverti qui décide de divorcer, le conjoint converti n’est plus lié, il est sur le même plan qu’un veuf ou une veuve, il peut donc se remarier même si Paul rappelle que c’est préférable de rester seul.

1Co.7:15 Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là … 39 Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur. 40 Elle est plus heureuse, néanmoins, si elle demeure comme elle est, suivant mon avis. Et moi aussi, je crois avoir l’Esprit de Dieu.

Dans sa lettre aux Corinthiens, Paul ne traite pas du cas où c’est un conjoint converti qui demande le divorce (ce qui arrive aussi), il se limitait à répondre aux questions que les Corinthiens lui avaient fait parvenir, comme il le mentionne au début du chapitre 7. Il ne faut donc pas en conclure que le remariage est possible SEULEMENT quand c’est le conjoint inconverti qui demande le divorce, ce n’est pas une bonne façon de faire de l’exégèse.

1Corinthiens 7:1 Au sujet de ce que vous m’avez écrit …

De son côté, Jésus dit à ses disciples juifs qu’un conjoint commet un adultère en se remariant, tout comme celui qui épouse une divorcée.

Luc 16:18 Tout homme qui renvoie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et celui qui épouse une femme renvoyée par son mari commet un adultère.

Matthieu y va plus détail en citant les paroles de Jésus, il mentionne une exception  » sauf pour cause d’infidélité « .

Matthieu 19:3 Les pharisiens l’abordèrent et, pour lui tendre un piège, ils lui dirent: «Est-il permis à un homme de divorcer de sa femme pour n’importe quel motif?»
4 Il répondit: «N’avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, a fait l’homme et la femme
5 et qu’il a dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’un?
6 Ainsi, ils ne sont plus deux mais ne font qu’un. Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.»
7 «Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner une lettre de divorce à la femme lorsqu’on la renvoie?»
8 Il leur répondit: «C’est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de divorcer de vos femmes; au commencement, ce n’était pas le cas.
9 Mais je vous le dis, celui qui renvoie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, et qui en épouse une autre commet un adultère, et celui qui épouse une femme divorcée commet un adultère.»
10 Ses disciples lui dirent: «Si telle est la condition de l’homme vis-à-vis de la femme, il vaut mieux ne pas se marier.»
11 Il leur répondit: «Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.
12 En effet, il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère, d’autres le sont devenus par les hommes, et il y en a qui se sont faits eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.»

Jésus répondait spécifiquement à la question piège des Pharisiens, mais cela va de soi qu’on puisse appliquer ce principe autant aux hommes qu’aux femmes dans le Seigneur. La version Segond21 traduit le mot grec « porneia » au sens large d’infidélité. La version TOB a choisi une interprétation plus restreinte :

Mattiheu 19:9 Je vous le dis: Si quelqu’un répudie sa femme-sauf en cas d’union illégale-et en épouse une autre, il est adultère.

Selon cette traduction, quand le mariage est légitime, Jésus ne laisserait donc pas d’option. Le mot grec « porneia » ne concernerait alors que les unions illégales, les unions que Dieu n’a pas bénies, cela tombe sous le sens puisque Jésus enseigne que l’homme ne doit pas séparer ce que Dieu a uni parce qu’ils font une seule chair maintenant, alors l’homme ne peut séparer que ce que Dieu n’a pas uni, à savoir une union illégale, comme le mariage entre frère et soeur ou l’inceste (voir la liste donnée dans Lé.18:6-18), ou comme le cas du type cité par Paul qui avait pris la femme de son père (1Co.5:1).

Lévitique 18:6 Aucun Israélite ne doit avoir de relations sexuelles avec une femme de sa proche parenté. Je suis le Seigneur.

Quand on veut bien traduire un terme, il faut tenir compte de son contexte. Selon le contexte, « porneia » définit parfois tous les actes sexuels en dehors du mariage, mais parfois son sens peut être plus restrictif, comme cela semble mieux aller le discours de Jésus qui place la barre toujours plus haute que celle instaurée dans la loi de Moïse. C’est le même Jésus qui avait estomaqué la foule en leur enseignant qu’un regard insistant était aussi pire que de passer à l’acte alors que dans le monde, on dit plutôt « tu peux regarder, mais ne pas toucher ».

Matthieu 5:27 Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère.
28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur.
29 Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

Jésus ne minimise jamais le péché, au contraire, son pardon n’en est que plus grand, comme avec la femme prise en délit d’adultère, Il ne l’a pas fait lapider et envoyer dans la Géhenne, même si elle le méritait, Il lui a plutôt dit qu’Il ne la condamnait pas et de ne plus recommencer (Jean 8:3-11).

Donc, celui qui divorce de sa femme, abandonne celle avec qui il était devenu une seule chair, c’est un déchirement de l’image de Dieu qu’ils étaient appelés à refléter sur la terre (Ge.1:26-27). L’enseignement de Jésus était très dur à accepter même pour ses disciples, au point où ils en étaient venus à conclure qu’il était avantageux pour eux de ne pas se marier du tout, c’est donc que Jésus avait placé la barre encore plus haute que la loi de Moïse et que les Pharisiens, sinon pourquoi auraient-ils été si abasourdis par Sa réponse ? La conséquence de celui qui divorce de sa femme et en épouse une autre était aussi à faire frissonner, il mérite d’aller dans la Géhenne ! Ça démontre à quel point Jésus trouvait cela inacceptable. C’est une raison de plus pour me démontrer que je mérite d’être divorcé par Dieu aussi et d’aller dans la Géhenne. Quand on considère les choses sous cet angle, cela fait ressortir encore plus la grandeur de l’amour de Dieu envers les humains, même ceux qui sont passés par un détestable divorce. Oui, merci Seigneur de ne pas me traiter comme je le mérite, mais selon ton immense grâce, tu m’as fait miséricorde et je savoure ton pardon parce que Jésus a subi l’abandon à ma place sur la croix.

La position de Jésus est tout un contraste avec celle des Pharisiens au coeur endurci qui pouvaient se séparer de leur femme pour n’importe quelle raison (Mt.19:3), du moment qu’ils produisaient une lettre de divorce. Par exemple, le rabbin pharisien Hillel enseignait qu’on pouvait demander le divorce si la femme ne faisait pas bien à manger.

Rappelons que le mariage est la première institution divine et qu’elle reflète l’union divine et l’union qui nous relie à Dieu qui nous a faits à son image.

1Corinthiens 7:34 Or, je voudrais que vous soyez sans inquiétude. Celui qui n’est pas marié se préoccupe des affaires du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur,
33 alors que celui qui est marié se préoccupe des affaires de ce monde, des moyens de plaire à sa femme.
34 Il y a aussi une différence entre la femme non mariée et la jeune fille: celle qui n’est pas mariée se préoccupe des affaires du Seigneur, afin d’être sainte de corps et d’esprit, alors que celle qui est mariée se préoccupe des affaires de ce monde, des moyens de plaire à son mari.
35 Je dis cela dans votre intérêt; ce n’est pas pour vous imposer des contraintes, mais pour vous montrer ce qui est convenable et à même de vous attacher au Seigneur sans tiraillements.

Il faut bien reconnaître cependant que tous n’ont pas reçu cette grâce de demeurer seul, alors la Parole de Dieu permet explicitement le remariage dans les cas distincts suivants :

  • En cas de séparation par le conjoint non-chrétien 1Co.7:15
  • En cas de décès de l’autre conjoint – 1Co.7:39-40
  • En cas d’adultère par l’autre conjoint Mt.19:7 si on prend porneai au sens large d’impudicité
  • En cas d’inceste ou de consanguinité Mt.19:7 si on prend porneai au sens étroit d’inceste

Il ne faudrait pas conclure que cette liste est exhaustive pour autant, ce serait limiter l’étendue de la grâce de Dieu qui surabonde là où même le péché a abondé. Si tu es divorcé(e), ne va pas croire que ta vie amoureuse est finie et que tu ne connaîtras plus jamais le bonheur d’aimer et être aimé tendrement suite à un remariage. Oui c’est un adultère, d’après les paroles de Jésus lui-même, mais Dieu est plus grand que nos fautes, on le voit bien avec l’adultère que David a commis avec Batsheba, si leur premier fils est décédé, le deuxième qu’ils ont eu ensemble, fut le futur roi Salomon.

Psaumes 130:3 Si tu tenais compte de nos fautes, Eternel, Seigneur, qui pourrait subsister?
4 Mais le pardon se trouve auprès de toi afin qu’on te craigne.

La Bible est remplie d’histoires de gens de foi qui ont parfois échoué lamentablement dans un domaine de leur vie en accomplissant des actes détestables aux yeux de Dieu. Là où les hommes les auraient mis de côté définitivement, la grâce de Dieu s’est manifestée dans toute sa gloire. On vient de le voir avec David, on pourrait aussi prendre pour exemple Pierre qui avait renié Jésus, il s’est vu confier l’ouverture de l’église au lieu de se faire tabletter (= se faire mettre de côté avec rien à faire). Il en est de même avec les chrétiens qui ont vécu des divorces, comme moi, par exemple, au lieu d’être banni par Dieu qui hait le divorce et être destiné à la Géhenne, la grâce de Dieu a surabondé et Il m’a confié une femme extraordinaire avec laquelle je suis entré dans le ministère pastoral où le Saint-Esprit nous permet de porter des bons fruits, à la gloire de la grâce de Dieu. Comme David, j’ai vécu des séquelles déplaisantes suite au divorce qui étaient là pour en rappeler la gravité, mais le Seigneur m’a soutenu et m’a encouragé. Il le fera aussi avec vous, car Il vous aime.

Après avoir écrit cette méditation, je suis allé faire une recherche sur internet concernant le remariage, voici un extrait d’une méditation
par le pasteur Jean-Claude Guillaume
. Après avoir reconnu que le plan idéal de Dieu pour le mariage est qu’il dure toute la vie, iI rajoute ce qui suit:

Que dois-je dire aux conjoints délaissés ? Au mépris de tout esprit de grâce de l’Évangile d’amour, et fier de mon couple harmonieux depuis soixante ans, devrais-je leur citer tous les versets qui les condamnent irrévocablement à la solitude pour le reste de leur vie ? Faudrait-t-il que je leur fasse comprendre que si le mariage est un contrat, à l’inverse de tous les autres contrats de la société humaine, celui-là, lorsqu’il est rompu, lie toujours la partie restante ? Serais-je vraiment obligé de traiter ces victimes, déjà affligées par leur drame conjugal, en coupables devant expier toute leur vie la faute d’un autre ?

Pour paraphraser Paul, je dirai : Non, au grand jamais, « ce n’est pas ainsi que j’ai appris Christ » (Éph 4.20) ! Mon Dieu est un Dieu juste et miséricordieux. Et je le bénis de nous montrer dans sa parole que son plan idéal peut être vécu au sein du couple chrétien, mais qu’il ne condamne pas pour autant les blessés du chemin à ne jamais guérir, car, en dépit de toutes les arguties « scripturaires », ce serait la négation pure et simple de l’Évangile.

décembre 16, 2017

  • J’ai de la difficulté avec ce genre de sujet… quand on dit que c’est un adultère, le remariage … Je sais que c’est Jésus qui le dit et je ne remets pas en question Ses paroles, loin de là. Ce n’est pas que je veuille me  » rebeller  » contre ce qui est écrit dans la Parole. Bien au contraire. C’est juste que j’ai des interrogations qui me montent à l’esprit et qui, je le souhaite sincèrement, on puisse y répondre clairement, un de ces jours!

    Voici pourquoi j’ai de la difficulté… on s’entend pour dire que beaucoup de chrétiens utilisent ces versets hors contexte, dans le but de condamner et amener un fardeau aux divorcés? La première question que je me pose dans ce genre de cas, c’est de savoir, moi qui ait épousé un chrétien qui a divorcé suite à 2 infidélités de son ex-épouse, c’est quoi je dois faire? Divorcer de mon mari parce qu’il a divorcé pour cause d’adultère, par le passé?

    Et que dire des épouses qui divorcent pour cause de violences conjugales? On fait quoi avec ça? Ou encore un autre exemple…. une femme chrétienne que je connais a divorcé parce qu’elle a surpris son époux du temps avec un homme… Elle doit être condamnée au célibat forcé parce que son ex-époux était homosexuel et qu’il lui avait caché?

    Je crois que oui, divorcer au lieu d’essayer de rebâtir ce qui a été brisé ou divorcer par égoïsme, c’est mal. Mais encore là, il faut prendre les divorces cas par cas, et comprendre que nous demeurons des êtres parfaitement imparfaits, que nous bénéficions de la Grâce, et comme c’est si bien dit, c’est le divorce que Dieu n’aime pas, et non la personne qui commet l’action…… le péché et non le pécheur….

    Merci de m’éclairer sur le sujet!

    • Bonjour Isabelle,

      Mon texte est long, peut-être que tu devrais le relire tranquillement, je résume les points que j’ai soulevés.

      1° Pour Dieu, la durée du mariage est pour la vie, alors l’homme qui sépare ce qu’il a uni commet un péché et place le couple en position d’adultère quand il y a remariage.

      Voilà ce que Jésus a enseigné. Les standards de Dieu sont toujours plus élevés que ceux des hommes. Jésus n’excuse jamais le divorce, même avec toutes les meilleures raisons du monde de divorcer, Jésus fait bien mieux que cela, il offre le pardon au divorcé.

      Il faut distinguer entre séparation et divorce aussi. Si ton conjoint met ta santé en danger (violence ou infidélité ouvrant la porte aux maladies vénérienes), c’est urgent que tu te protèges en mettant une distance entre vous deux et que tu t’assures qu’il est vraiment repentant avant de revenir habiter avec lui, si Dieu te donne la paix de le faire.

      2° Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Ro.3:23), donc personne ne rencontre les standards divins, pas juste les divorcés, celui qui a convoité une femme dans son coeur a aussi commis l’adultère, rappelle Jésus.

      3° Nous avons donc tous besoin que Dieu nous fasse grâce pour être sauvés, c’est ce qu’il a pourvu par la foi en Jésus, le seul qui a rencontré les standards divins en toutes choses.

      L’adultère commis en te mariant avec un divorcé a été pardonné à la croix, reçois son pardon par la foi, comme je l’ai fait aussi moi-même, qui suis divorcé et remarié ET béni.

      Dieu ne te demande assurément pas de divorcer de ton mari parce qu’il avait été divorcé auparavant.

      La situation idéale, c’est deux célibataires jamais mariés, vierges, qui se rencontrent et se marient pour la vie. Voilà le plan de Dieu que certains ont eu le bonheur de vivre. Pour tous les autres, la grâce, la miséricorde et le pardon leur permettent aussi d’expérimenter la bénédiction de Dieu dans leur mariage. David et Batshéba ont été bénis avec la naissance de leur fils Salomon.

      • Bonjour, merci pour ce partage. Ce que moi je peux dire par rapport ça, ce que la parole de Dieu reste immuable. Celui ou celle qui épouse un ou une divorcé(e), vit dans l’adultère. Ci-haut vous avez mentionné 4 points qui conduit au remariage, et un seul qui conduit au divorce à savoir l’adultère.
        Si vous, vous vous êtes remarié et que vous croyez que Dieu vous à pardonner et a agréer votre remariage, ça c’est votre cas et savez de quelle manière vous marchez avec votre Dieu. Néanmoins nous savons que le remariage dans l’église est condamnable.
        En tant que pasteur vous ne pouvez pas recommander aux fidèle de suivre votre exemple, si vous vous êtes dans l’erreur que Dieu a agréé, dites quand même la vérité aux enfants de Dieu qui sont vos brebis dont vous êtes le berger.
        Sinon c’est toute l’église qui va divorcer par ce qu’il y’a différentes raisons qui peuvent poussé les chrétiens à divorcer. C’est ne pas celui où celle qui s’est mal marié ou qui avait fait un mauvais choix de divorcer et de se remarié. Sinon c’est du catastrophe dans la maison de Dieu. Et que dire de ces pasteurs qui divorce pour se remarié par ce qu’ils ont trouvé la femme appelée femme de ministère qui doit l’accompagner dans ses voyage missionnaire par ce qu’elle est coquette et consorts.
        Moi je penses que si nous voulons hériter le ciel, nous devons rester dans la parole de Dieu.
        Par rapport à la réponse que vous avez donnée à la sœur sois disant : L’adultère commis en te mariant avec un divorcé a été pardonné à la croix, reçois son pardon par la foi, comme je l’ai fait aussi moi-même, qui suis divorcé et remarié ET béni. N’induisait pas les enfants de Dieu dans l’erreur, il faut leurs dire la vérité que c’est condamnable si ce n’est le cas d’adultère.

        Que adieu vous bénisse

        • Ce n’est pas vrai que toute l’église va divorcer si on enseigne que le divorcé peut se remarier.

          Je vous encourage à méditer sur la grâce.

          Romains 6:1 Que dirons-nous donc? Allons-nous persister dans le péché afin que la grâce se multiplie?
          2 Certainement pas! Nous qui sommes morts pour le péché, comment pourrions-nous encore vivre dans le péché?

          Il n’y a plus de condamnation pour les chrétiens unis à Jésus (Romains 8:1), Jésus nous a hérité le ciel et nous accédons à cet héritage par la foi.

          Est-ce que Dieu était d’accord que David ait violé Batshéba et fait tuer Urie son mari ?

          Bien sûr que non, pourtant après avoir fait mourir le premier enfant de leur union, Salomon est né et il est devenu le roi le plus sage. C’est la grâce. Il y a une grâce disponible encore aujourd’hui pour ceux qui ont mal agi en divorçant et qui s’en sont repentis.

          • Bonsoir pasteur, merci pour votre réponse, qui jusque là ne me convainc pas. Concernant le divorce, la bible fit que les païens se séparent et se remarient, les païens qui doivent se séparer ici, selon moi sont ceux qui ne se sont pas unis devant Dieu par le lien de mariage religieux. Mais pour les chrétiens, pour ceux-là qui marchent dans la crainte de Dieu, ils doivent suivre ce que les écritures nous recommande.
            Si vous Parler en terme de la grâce, la bible nous dit devrions-nous pêcher pour que la grâce surabonde?
            Le cas de David, n’était pas un bon exemple ou même un bon témoignage pour vous pasteur que vous êtes. A ce que je saches, David avait une grâce particulière, il était un homme selon le cœur de Dieu.
            Est-ce qu’aujourd’hui vous pouvez enseigner à vos fidèles d’épouser jusqu’à 300 femmes comme David ?
            Et David avait reconnu ses fautes et avait demandé pardon à son créateur ( 2 samuel 12:1-9).
            Dite moi plutôt que vous avez un secret avec votre Dieu. Si vous dites qu’il n y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Christ, là il y’a à boire et à manger. Sinon je peux aussi dire « mangeons et buvons car nous sommes dans la période de la grâce « , où vivons comme bon nous semble même en étant dans la maison de Dieu car la grâce de Dieu nous justifie ? Loin de là.
            Restons dans la parole de Dieu.
            Que mon Dieu vous bénisse.
            Moi je suis fidèle de l’église pentecôtistes, en RDC.

  • Bonsoir
    je suis un homme divorcé. Quand je me suis marié je n avais jamais pensé vivre cette séparation j’aurais tout fait pour ne pas en arriver au divorce mais mon épouse ne voulu rien entendre au point où avant notre séparation elle avait commencée à vivre sous son nom.de jeune femme de fil en aiguille j ai découvert des choses malgré cela j’etais près à repartir à zéro avec elle. mais son coeur était déjà bien loin. sa position était entretenue par ses parents. J ai prié jeûné demandé de l’aide aux frères mais rien elle construisait sa vie au point de faire un enfant avant la prononciation du divorce.

    par la suite j’ai fait la rencontre d’une jeune belle femme formidable ayant la crainte de Dieu
    le souci est que pour elle en dépit de notre engagement qui évolue elle pense que le remariage ne serait pas possible car condamné par le Seigneur.

    Ma question est : que pourrais je faire pour l emmener à comprendre que le Seigneur pourrait nous accepter de construire dans sa miséricorde et sa grâce?

    • La prière est la première approche pour amener les gens à changer d’idée.

      Les apôtres se consacraient à la prière et ensuite à la parole (Actes 6:4).

      Priez Dieu le Père pour qu’il vous révèle le plan qu’il a pour vous dans la situation où vous trouvez. Vous n’avez pas pris Dieu au dépourvu, il connaissait d’avance ce qui allait se produire dans votre vie et il a préparé d’avance des bonnes oeuvres pour vous (Éphésiens 2:10).

      Psaumes 25:12 Quel est l’homme qui craint l’Eternel? L’Eternel lui montre la voie qu’il doit choisir.

      Voici une promesse pour vous et celle que vous aimez. Ayez confiance que Dieu va montrer à cette femme qui a la crainte de Dieu si elle est dans la bonne voie en acceptant de se marier avec vous.

  • Bonjour.
    Comme c est bon de vous avoir lu.
    Beaucoup de vrai/es chrétien/
    nes, se font tellement mais tellement décourager face à ce sujet et j en suis une.
    mon âme a été plus que déchiré par le manque de compassion et la condamnation a une vie sans vie des frères et sœurs en Christ,qui eux avaient eux la grâce d avoir des bons conjoint es.
    Aussi il y a les genres de célibataires qui nous font la même chose
    en croyant que ça ne pourra jamais au grand jamais leur arriver tant mieux mais q ils arrêtent de condamner les divorcé es qui n ont pas couru
    après.
    Je me demandais toujours pourquoi sur la loi,il y avait une porte de sortie mais aucune sure la grâce?? Pourquoi David qui avait déjà plusieurs femmes avait commis adultère
    avec bercheba +faire tuer le mari en plus la garder comme femme
    puis moi qui n a rien fait de tout cela,ne trouva pas de porte de sortie
    mais plutôt le rejet la condamnation à vivre seule pour le reste de mes jours.
    Sincèrement j adore Dieu et son amour m a aidé a tenir ferme, mais bien de chrétiens mal instruit m aurais éloigné de Dieu par leurs manquent
    de compréhension du cœur de Dieu.
    Je suis seule depuis plus de 11 ans
    vivant dans le doute de me remarier ou pas
    je regrettais de ne pas connaître la langue grecque,l araméen ou hébraïque.
    Je n’aimais pas l idée de penser que le Seigneur Dieu
    n avait pas prévu que certaines personnes pouvaient faillir dans le mariage
    lui qui a si bien fait les choses
    Alors merci d avoir parlé de façon claire avec versets a
    l appuie
    Dieu a dit il n est pas bon que
    l homme soit seul donc Idem pour la femme 😄
    il y a trop de bon chrétien/es qui souffrent encore à cause
    des questions sur le divorce.
    Pourquoi l innocent/es droit ils payer pour le coupable??
    C est pas biblique.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.