Aimer le plaisir plus que Dieu

Nous vivons dans une société permissive qui banalise les relations sexuelles hors mariage, une société qui aime plus le plaisir que Dieu, comme nous avait averti l’apôtre Paul. C’est évidemment plus difficile de nager à contre-courant de la société, ça l’est pour chacun de nous.

Il faut tout d’abord dire les choses comme elles sont, même si on n’a pas le goût de les entendre : pour nous chrétiens qui avons été touchés par l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ à la croix, notre désir de plaire à Dieu est sincère, je n’ai aucune raison d’en douter mais notre désir de plaire à notre chair peut parfois être encore plus grand. Si c’était le contraire, nous prendrions la décision radicale de rester abstinent jusqu’à notre mariage et nous nous abstiendrions ensuite de volontairement chercher l’excitation sexuelle en regardant d’autres femmes.

Matthieu 5:27-30 Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère. 28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur. 29 Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. 30 Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.

C’est une triste constatation de réaliser que nous manifestons parfois par nos actions – même si nous pensons et disons le contraire – que nous aimons le plaisir plus que Dieu quand nous faisons fi de la mise en garde de Jésus, mais cette prise de conscience est essentielle pour nous en sortir. Pour ceux qui sont célibataires, votre relation impudique avec votre copine – ou avec la pornographie – vous apporte une puissante satisfaction temporaire (comme une drogue et vraiment, c’en est une). Cependant le bonheur restera alors loin de vous car tant que votre désir charnel sera plus grand que votre désir spirituel, vous ne pourrez pas expérimenter la joie du Seigneur puisque vous attristez son Saint-Esprit avec vos péchés (Éphésiens 4:31). Le Saint-Esprit ne peut produire en vous le fruit de la joie quand vous l’attristez (Galates 5:22), c’est pourquoi vous vous sentez si mal après que l’excitation du péché se soit dissipée. Il en va de même pour nous qui sont mariés et qui cherchons ailleurs que dans notre couple le plaisir sexuel.

Pour ceux qui sont convaincus de ce péché, que faire alors ?

1. Tout d’abord, confesser humblement et honteusement à Dieu que nous avons désiré expérimenter le plaisir que procure tel péché plus que la paix provenant d’une vie en règle avec Lui.

La promesse de Dieu est qu’il va nous pardonner ce péché qu’il subit pourtant comme un affront, il nous aime à ce point :

1Jean 1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité ».

2. Ensuite, parce que la capacité de bien faire ne vient pas de nous (cf. 2Corinthiens 3:5), supplions-le pour qu’il vienne placer en nous le feu brûlant de son amour qui rendra inattrayante toute tentation.

La transformation va assurément se faire parce que c’est le désir de Dieu et son Saint-Esprit est disponible pour nous transmettre la capacité nécessaire pour plaire à Dieu si nous cessons de l’attrister.

2Pierre 1:3 sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété.

3. a) Concrètement, pour ceux qui ne sont pas encore mariés puisque votre copine est une occasion de chute pour vous, il vous faut drastiquement changer votre dynamique relationnelle.

Puisque l’attraction est forte au point où vous ne parvenez pas à y résister, ceci implique de ne plus vous retrouver seule avec elle en privé, si elle refuse c’est qu’elle désire aussi se plaire à elle-même plus que plaire à Dieu et cela signifie qu’elle n’est pas une bonne future épouse pour vous tant qu’elle persistera dans son entêtement. Vous désirez une aide pour vous approcher de Dieu, pas de quelqu’un qui va vous en éloigner. Vous êtes mieux alors de cesser de la voir.

1Corinthiens 6:18 Fuyez la fornication: quelque péché que l’homme commette, il est hors du corps, mais le fornicateur pèche contre son propre corps.

3. b) Pour ceux d’entre nous qui sont mariés, nous devons refuser catégoriquement de nous rechercher l’excitation sexuelle en dehors de notre mariage.

Chez plusieurs chrétiens, c’est tristement une habitude solidement ancrée car c’est banal dans la société, c’est vraiment aller à contre courant, mais c’est la volonté de Dieu, et cette volonté, elle est bonne car elle vise notre bien, elle deviendra graduellement et assurément agréable pour celui qui la suit, car elle est parfaite :

Romains 12:1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Vous pouvez évidemment agir autrement, mais vous avez vu jusqu’à maintenant les résultats amers que cela a donné après que le frisson du plaisir se soit estompé … vous allez toujours récolter ce que vous semez :

– Soit le fruit de la chair qui est l’excitation et le plaisir éphémère, mais ensuite la culpabilité et la déprime car le pain de la fraude est délicieux mais on a ensuite la bouche pleine de gravier, avait remarqué le roi sage Salomon dans Proverbes 20:17.

– Soit le fruit de l’Esprit qui est l’amour, la paix et la joie qui font goûter au vrai bonheur durable que rien ne peut ébranler.

Méditez bien ce que je vous ai écrit, relisez-le et demandez à Dieu de vous éclairer. J’espère que vous réalisez le bon sens et que cela vous amènera à prendre de bonnes résolutions. Le choix que vous ferez vous démontrera à vous-même si vous êtes vraiment sincère, si vous voulez vraiment aimer Dieu plus que le plaisir et obéir au premier et plus grand commandement : aimer Dieu de tout votre coeur, de toute votre âme et toute votre force comme Dieu lui-même vous aime. Si cette aspiration, ce désir ne devient pas le plus fort en vous, si vous ne suppliez pas Dieu de le faire croître en vous, rien ne changera. Jésus nous a avertis que là où est notre trésor, ce qui nous est le plus cher, toujours notre coeur s’y trouvera.

À vous de prendre la résolution d’aimer Dieu plus que tout en vous conformant à sa Parole libératrice (Jean 8:31,36). C’est un choix qui vous mènera au bonheur, un choix difficile, oui, mais le choix facile de continuer comme avant vous enfoncera toujours de plus en plus dans la frustration et la déprime comme vous l’avez expérimenté jusqu’à maintenant, cf. Matthieu 7:13-14).


2Timothée 3.1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, 3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, 4 traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, 5 ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.

février 23, 2019

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.