L’orgueil évacue toute prudence,
le serpent rusé se pensait invincible

Proverbes 22:3 L’homme prudent (aruwn – rusé Ge.3:1) voit le mal et se cache, mais les simples avancent et sont punis.

Dieu a créé le serpent « aruwn » prudent (Genèse 3:1), pour qu’il voit le mal et se cache. Mais le serpent s’est pensé plus sage que Dieu et il s’est avancé pour faire le mal et il a été puni.

Job 5:12 Il anéantit les projets des hommes rusés, et leurs mains ne peuvent les accomplir;
13 Il prend les sages dans leur propre ruse, et les desseins des hommes artificieux sont renversés:

Même chose pour satan, Dieu l’a créé Lucifer (porteur de lumière en latin – phosphoros en grec) mais Lucifer a choisi plutôt de porter les ténèbres en lui en se pensant plus sage que Dieu.

Proverbes 16:18 L’orgueil précède la chute.

LES PLUS GRANDES QUALITÉS QUAND ELLES TE MONTENT À LA TÊTE PEUVENT PROVOQUER TA CHUTE.

C’est ce qui est arrivé au diable et au serpent et aussi à des serviteurs de Dieu, comme Paul le déclare.

1 Timothée 3.6 Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.

On peut malheureusement aussi le constater nous-mêmes, particulièrement après des temps où le Seigneur a agi puissamment et que satan vient semer la graine de l’orgueil en suggérant subtilement que l’homme de Dieu y est pour quelque chose. Si cette pensée n’est pas rejetée, la chute est alors imminente car Dieu résiste aux orgueilleux et n’accorde sa grâce qu’aux humbles.

Les plus rusés furent les plus orgueilleux

Pourquoi la plus rusée et prudente de toutes les créatures terrestres a-t-elle accepté de permettre au diable de venir la posséder ?

Est-ce parce que la plus rusée des créatures célestes a trouvé sa contrepartie en la plus rusée des créatures terrestres ?

Satan jalousait la position de Dieu, alors il se pourrait aussi que ce fut la même chose pour le serpent qui se pensait plus apte que l’homme à être le chef de la création terrestre.

Satan et le serpent se seraient donc mis de connivence pour tenter de faire un coup d’éclat, un coup d’état.

Si les Écritures disent que le péché est entré dans le monde par un seul homme, le monde dans ce passage de Romains 5 concerne l’humanité (comme dans Jean 3:16) car le péché était déjà entré dans le monde animal par le serpent et dans le monde angélique par le diable.

Parmi toutes les créatures que Dieu avait envoyées vers l’homme pour qu’il discute avec elles et exerce sa domination en leur donnant des noms, aucune n’a dû autant impressionner Adam par sa ruse et sa prudence que le serpent. Il est celui à qui Adam donnait le plus de crédibilité à cause de sa prudence. Adam faisait confiance à la prudence du serpent, il ne pouvait pas s’imaginer recevoir de lui un conseil imprudent, le serpent était la dernière créature qu’il aurait pensé mal le conseiller, si cela avait été l’autruche qui laisse ses oeufs sans protection, il ne lui aurait pas prêté attention. Il accordait de la sagesse et de la pertinence aux propos du serpent, il appréciait sa présence. Le serpent avait su gagner sa confiance et celle d’Ève, évidemment. Cela montre que c’était usuel de discuter avec les animaux avant la Chute.

Le serpent était donc le candidat idéal pour exercer une influence sur Adam en passant par la séduisante Ève. Satan l’a vite noté et a réussi à convaincre le serpent de faire équipe avec lui.

Le serpent terrestre a été possédé par Satan, comme les porcs ont été possédés par les démons.

Luc 8.32 Il y avait là, dans la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Et les démons supplièrent Jésus de leur permettre d’entrer dans ces pourceaux. Il le leur permit.

Cela fut possible parce que les animaux ont une âme avec des sentiments, les animaux peuvent être possédés. Si les démons ont instillé dans les pourceaux des pensées suicidaires ou encore s’ils leur ont fait imaginer qu’ils étaient des poissons, je n’en sais rien, peu importe les pensées et sentiments utilisés, les démons ont réussi à convaincre les pourceaux de courir droit vers le précipice donnant sur la mer.

Genèse 1:24 Dieu dit: «Que la terre produise des animaux vivants (nephesh en hébreu, âme en français) selon leur espèce: du bétail, des reptiles et des animaux terrestres selon leur espèce.» Et cela se passa ainsi.

Pourquoi Dieu aurait puni tous les serpents si le serpent ancien n’aurait été que satan usurpant la forme d’un serpent ? Cela ne ferait pas de sens. Dieu ne punit jamais les innoncents. Il fallait donc que dans le jardin ce soit un vrai serpent, pas un semblant de serpent, pas un ange déguisé en serpent. Le serpent était un vrai serpent comme Adam était un vrai homme et leur malédiction mutuelle s’est étendue à tous leurs descendants naturels. Il est vrai que Satan est surnommé le serpent ancien, en référence à ce qui s’est passé dans le jardin d’Eden, il est surnommé aussi le grand dragon, le lion rugissant (1Pierre 5:8) et Jésus est surnommé le lion de Juda et l’agneau de Dieu, même la porte et le pain de vie. Ce sont toutes des images pour utiliser l’une des leurs caractéristiques. Satan n’est pas plus un serpent qu’un lion et Jésus n’est pas plus un lion qu’un agneau.

Apocalypse 12:9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

Jean emploie des IMAGES de ces animaux pour utiliser leurs traits de caractère et les appliquer à des êtres spirituels invisibles à nos yeux.

Les animaux ont une conscience morale, ils savent ce qui est bien et mal. Mon chat savait très bien ce qui était permis ou non. Il savait quand il désobéissait. Même chose pour mon chien. Ils ne peuvent pas l’exprimer dans un langage comme nous car Dieu a choisi de lier leur langue après la Chute, cf. Nombres 22:28, mais leurs sentiments sont évidents par leur comportement. Nous avons dans les Écritures l’exemple de l’ânesse de Balaam qui montrait bien qu’elle avait la connaissance de ce qui est bien et mal.

Nombres 22:28 L’Eternel fit parler l’ânesse et elle dit à Balaam: «Que t’ai-je fait pour que tu m’aies frappée déjà trois fois?» 29 Balaam répondit à l’ânesse: «C’est parce que tu t’es moquée de moi. Si j’avais une épée dans la main, je te tuerais sur-le-champ.» 30 L’ânesse dit à Balaam: «Ne suis-je pas ton ânesse, que tu as montée depuis toujours jusqu’à aujourd’hui? Ai-je l’habitude d’agir ainsi envers toi?» «Non», répondit-il.

Est-ce que les animaux avaient besoin de manger de ce fruit pour différencier entre le bien et le mal ? Je m’imagine mal le serpent ne pas réaliser qu’il était en train de séduire Ève … et pourquoi Dieu l’aurait puni ainsi que tous ses descendants s’il n’avait pas été conscient de mal agir ?

Ce qui est écrit dans la Genèse au chapitre 3, c’est que Dieu tient le serpent – pas satan – responsable de ses actes (j’ai mis des majuscules à escient), il ne le traite pas comme quelqu’un qui ne sait pas distinguer le bien du mal.

L’Eternel Dieu dit au serpent : « PUISQUE TU AS FAIT CELA, tu seras maudit parmi tout le bétail et tous les animaux sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.

Est-ce que satan mange de la poussière en marchant sur son ventre comme le serpent ? Je ne pense pas, c’est le serpent qui s’est ramassé avec cette malédiction, le serpent était donc coupable. Les conséquences attribuées à Satan sont prophétisées au verset 15, mais concèdons que satan ne rampe pas et ne mange pas de poussière matin, midi et soir, ce sont les serpents qui doivent ramper ! La malédiction imposée au serpent a aussi une contrepartie à celui qui était venu le posséder. Ils s’étaient unis dans la séduction, ils sont aussi unis dans la malédiction.

Genèse 3:15 Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon.

La femme a eu l’augmentation des douleurs de sa grossesse, c’est littéralement arrivé pour des multitudes de femmes.

Bien des hommes travaillent à la sueur de son front.

Le serpent rampe sur son ventre sans pouvoir produire de son. Il ne pourra plus jamais tenter personne avec ses paroles rusées.

Jésus-Christ est venu nous racheter de la malédiction (Galates 3:13). Alors bénissons le Seigneur en réclamant notre héritage en Jésus pour avoir des grosseses sans douleur et des emplois sans sueur !

Sur le thème des serpents et de leur ruse, voir aussi la méditation sur et sur la communication animale et sur la prudence et aussi la comparaison entre le serpent et la colombe.

août 14, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.