Le pouvoir de réconciliation du Seigneur

Luc 23:6 A ces mots, Pilate demanda si cet homme était galiléen. 7 Lorsqu’il apprit qu’il relevait bien de l’autorité d’Hérode, il le lui envoya, car lui aussi se trouvait à Jérusalem ces jours-là. 8 Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie, car depuis longtemps il désirait le voir à cause de tout ce qu’il avait entendu dire de lui, et il espérait le voir faire un signe miraculeux. 9 Il lui posa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui répondit rien. 10 Les chefs des prêtres et les spécialistes de la loi étaient présents et accusaient violemment Jésus. 11 Alors Hérode, avec ses gardes, le traita avec mépris et se moqua de lui. Puis, après lui avoir mis un habit magnifique, il le renvoya à Pilate. 12 Ce jour-là, Pilate et Hérode devinrent amis, d’ennemis qu’ils étaient auparavant.

Actes 4:26 Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint. 27 En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d’Israël, 28 pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d’avance.

Remarquons le verset 28, c’est Dieu qui était derrière la réconciliation d’Hérode et de Pilate.

Est-ce comme dans l’histoire de Job, Dieu s’est servi de la bêtise de Satan pour arriver là où il avait prévu dans son plan ? Très possible.

Si la personne du Seigneur Jésus a pu contribuer, même involontairement, à la réconciliation d’ennemis méchants et dangereux comme Hérode qui avait fait décapiter Jean-Baptiste (Matthieu 14:10) et Pilate qui avait fait tuer des juifs qui offraient des sacrifices (Luc 13:1), combien plus la personne du Seigneur Jésus influencera volontairement ses frères et sœurs dans la foi à se réconcilier !

Pierre-Antoine Eldin m’a suggéré la tournure de phrase suivante qui porte aussi à la réflexion.

Si la personne de Jésus a fédérée ses ennemis contre lui par la haine à combien plus forte raison peut-elle unir ses disciples par l’amour.

2Corinthiens 5:14 C’est que l’amour de Christ nous presse, parce que nous sommes convaincus que si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts. 15 Et s’il est mort pour tous, c’était afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. 16 Ainsi, désormais, nous ne percevons plus personne de manière humaine; et si nous avons connu Christ de manière purement humaine, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. 17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et tout cela vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. 19 En effet, Dieu était en Christ: il réconciliait le monde avec lui-même en ne chargeant pas les hommes de leurs fautes, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 20 Nous sommes donc des ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu adressait par nous son appel. Nous supplions au nom de Christ: «Soyez réconciliés avec Dieu!

En tant qu’ambassadeurs de Jésus, c’est en son nom que nous supplions les frères et soeurs dans le même Seigneur de mettre de côté les divergences d’opinions et les offenses du passé pour se réconcilier et retrouver l’unité de la foi.

Philippiens 4:2 J’encourage Evodie et Syntyche à vivre en plein accord dans le Seigneur.

  1. Evodie – celle qui prospère, tel est le sens de son nom en grec ; ev = bon + odos = voie, elle est partie sur la bonne voie. La forme verbale est employée pour parler de la prospérité à tous égards dans 3Jean 2 et particulièrement de la prospérité financière dans 1Corinthiens 16:2
  2. Syntyche – celle qui arrive au but ; syn = avec + tychos = chance, secours, opportunité. La forme verbale de son nom est employée dans Luc 8:19 avec la négation pour parler de quelqu’un qui n’a pas eu l’opportunité fortuite d’atteindre son objectif.


Donc, pour que Paul prenne la peine de les désigner spécifiquement dans sa lettre, ces deux soeurs avaient un potentiel énorme et étaient appelées à faire prospérer l’église et l’amener à réaliser sa destinée si elles arrivaient à vivre en pleine accord comme l’avait souhaité le Seigneur dans sa prière sacerdotale (Jean 17:22). Paul pensait certainement à elles quand il avait écrit auparavant dans cette même lettre ce qui suit.

Philippiens 3:15 Nous tous donc qui sommes mûrs, adoptons cette attitude et, si vous êtes d’un autre avis sur un point, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 16 Seulement, là où nous en sommes, marchons dans la même direction et vivons en plein accord.

Je dis Amen !

novembre 8, 2019

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.