QU’EST-CE QU’UN GROUPE VIE ?

C’est un groupe où il y a de la vie! Comme chaque organisme vivant, un groupe vivant est unique, alors même si on peut faire ressortir des lignes directrices, il importe de bien connaître les personnes qui en font partie pour rendre le groupe vie une source de bénédiction plutôt que d’ennui. CHAQUE GROUPE EST PARTICULIER, il ne s’agit pas seulement de faire un copier-coller de ce qui marche bien ailleurs,

Proverbes 27:23 Connais bien chacune de tes brebis, donne tes soins à tes troupeaux.

Avant de parler des soins adaptés à chaque groupe, parlons d’abord des lignes directrices.

VISION des Groupes Vie : Relâcher le corps de Christ à oeuvrer dans le ministère.

Éphésiens 4:11-12 (Dieu) a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ…

Autrement dit, c’est de mettre en pratique la théorie reçue lors des excellents messages du dimanche matin !

COMMENT FONCTIONNENT LES RÉUNIONS de GROUPES VIE ?

Des groupes de 4 à 12 personnes qui se rencontrent à chaque semaine (à l’extérieur de l’église, habituellement, dans une résidence privée) partageant les buts suivants:

1. On partage nos joies et nos défis

– Le mot clé est PARTAGE, c’est le gage du succès de vos rencontres. Les partages se font dans un climat de confiance et de respect. On n’est pas ensemble pour donner des leçons quand les gens traversent une épreuve, mais du soutien, sinon les gens risquent de se fermer.

Cela peut être en donnant un témoignage de la bonté de Dieu dans votre vie qui va fortifier la foi de ceux qui l’entendent.

Voici quelques exemples : une santé recouvrée, un diplôme scolaire, une promotion, une leçon spirituelle que Dieu nous a enseignée, une relation ambigüe, un enfant éloigné.

2. On médite les enseignements du dimanche pour bien les assimiler dans notre vie.

– Cela permet de soulever des points qu’on avait pas nécessairement remarqué, et cela aide aussi à enlever toute ambiguïté dans la compréhension du message. Cela favorise l’unité d’esprit qui est à la gloire de Dieu.

Jean 17:22 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée afin qu’ils soient un comme nous sommes un.

Les groupes maison ne sont pas une plate-forme pour propager nos propres idées même si elles peuvent être très édifiantes. Nous ne sommes pas là pour faire notre propre promotion comme Absalom. En revenant sur le message du dimanche précédent, nous manifestons l’importance de l’unité d’esprit et la loyauté envers le leadership qui nous a délégué cette glorieuse responsabilité. C’est bien important de connaître les positions doctrinales de la maison et les rappeler au besoin, non pas parce qu’il n’y a pas parfois aucune autre position de valable, mais par souci d’unité et de protection des brebis plus faibles qui pourraient être dans la confusion doctrinale.

3. On prie, on honore Dieu comme source de toute bénédiction (actions de grâces, louange, adoration, requêtes personnelles et intercession);

On se rend disponible au Saint-Esprit pour le déroulement de la rencontre et l’exercice des dons spirituels; si c’est une exhortation, toujours avec amour.

La conviction du Saint-Esprit donne toujours des meilleurs résultats. Rappelons-nous ceci ; L’EXHORTATION produit une pression de changement qui vient de l’extérieur, la PRIÈRE produit une pression de changement qui vient de l’intérieur,

– Il y a certaines choses importantes à faire dans les rencontres, mais cela n’a pas besoin d’être toujours dans le même ordre et de toutes les faire.

Par exemple, on peut être dirigé à louer le Seigneur au début de la rencontre avant de faire des partages. Si certaines sections durent plus longtemps qu’à l’habitude, on peut être inspirés d’en raccourcir d’autres ou même de les laisser faire pour une autre fois.

Par exemple, au lieu de chanter 3 chants, on en chante un parce qu’on a eu un temps de prière plus chargé que d’habitude.

Une autre fois, on peut décider de chanter avant de prier. Cela évite de tomber dans une liturgie monotone qui étouffe tout mouvement du Saint-Esprit.

5. On s’aime en action et en vérité. Quand il y a un besoin, on se mobilise pour le rencontrer;

– Voici quelques exemples de gestes d’amour qui parlent fort : on peut souligner un anniversaire avec un carte et un gâteau. On peut visiter des personnes du groupe à l’hôpital, ou les aider à déménager, ou à faire des commissions ou à garder leur enfant pendant un rendez-vous.

6. On y développe l’esprit de famille qui manque tant dans notre société individualiste;

– L’expression frères et sœurs prend tout son sens quand on se rapproche en se connaissant mieux et en s’entraidant. Quand quelqu’un est absent, on prend de ses nouvelles pour voir si quelque chose l’indispose.

Luc 15:4 Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve? 5 Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, 6 et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue.

Proverbes 27:23 Connais bien chacune de tes brebis, Donne tes soins à tes troupeaux;

LES PERSONNES FAIBLES

Accordons une attention particulière aux personnes faibles ou blessées. Cela demande de notre part une implication dans leur vie pour rencontrer les besoins physiques émotionnels et spirituels.

Il ne faut pas montrer de dégoût face aux gens qui sont dans la boue du péché mais plutôt de la compassion et sans faire de compromis avec le péché. On dit ce qui est mal et on continue à montrer notre amour. Les gens ont vraiment besoin de ne pas se faire juger et abandonner, c’est souvent l’histoire de leur vie et ils ont besoin de voir que Dieu n’agit pas ainsi avec eux, mais qu’au contraire sa grâce va leur donner la capacité qu’ils n’ont jamais eu jusqu’à présent pour se sortir de leur bourbier de dépendance.

7. On y trouve des opportunités d’approfondir des relations fraternelles selon les centres d’intérêt.

– Par exemple, une personne va s’apercevoir qu’un autre frère ou une soeur aime le hockey ou la pêche, ou encore le tricot. Cela offre aux célibataires et aux couples, dans un monde qui ne partagent pas leurs valeurs, de sortir de leur isolement.

Typiquement, une famille prend des repas ensemble. Les premiers chrétiens prenaient des agapes, des repas caractérisés par l’amour fraternel au point où le mot amour « agape » est devenu synonyme de repas. Cela n’a pas besoin d’être très élaboré, mais c’est bien d’avoir quelque chose à boire et grignoter après chaque rencontre où les gens peuvent discuter de choses et d’autres entre eux.

8. On y amène les gens à qui on parle du Seigneur;

– Les gens sont parfois réticents à venir à des rencontres dans un lieu de culte, alors le groupe vie offre un environnement plus convivial et amical où certaines personnes seront plus à l’aise pour entrer en contact avec des gens qu’ils ne connaissent pas.

Par exemple, on encourage parents et amis à venir assister à une rencontre et quand il y a des inconvertis dans le groupe, on est flexible pour adapter la rencontre selon leur niveau spirituel. On axera alors les partages et la révision du message plus sur le salut et les témoignages de conversion.

9. On organise des activités extérieures pour la communion fraternelle et l’évangélisation;

– Par exemple, on peut organiser des activités en dehors du rendez-vous hebdomadaire, par exemple, un samedi ou dimanche après-midi, un pique-nique au parc, une sortie au restaurant, une baignade au lac, une randonnée pédestre, une partie de quilles ou de mini-putt ou toute autre activité ludique qui vous permettra de bâtir des bons souvenirs ensemble et renforcer le sentiment d’appartenance.

Quand on sort en groupe à l’extérieur, les gens du monde peuvent voir notre lumière briller en voyant notre amour fraternel sincère et nous donner l’opportunité de partager notre foi. Jésus a dit dans Jean 13:35 :

Si vous vous aimez les uns les autres, alors tous sauront que vous êtes mes disciples.

Pour cela, il faut donner des occasions aux gens du monde de voir que nous nous aimons !

10. On vise la croissance et la multiplication parce que c’est un groupe où il y a de la vie !

– On ne veut évidemment pas chercher les gens dans les autres églises ! – on s’informe plutôt dans notre église pour savoir qui sont ceux qui ne vont pas dans aucun groupe.

Certaines personnes vont venir d’elles-mêmes pour se joindre aux groupes mais plusieurs ont besoin d’être réchauffées à l’idée parce qu’elles ne savent pas en quoi cela va contribuer à leur édification ou parce qu’elles ont eu des expériences passées qui n’étaient pas satisfaisantes. Il y a donc un travail de conviction à faire à ce niveau. Le témoignage de gens qui sont bénis par l’impact de ces réunions de groupe est alors précieux pour donner le goût aux autres d’y participer aussi.

Rappelons enfin l’importance de la prière pour que les gens soient désireux de se joindre aux groupes maison !

Je vais m’adresser particulièrement aux leaders.

C’est votre responsabilité de former graduellement une relève de leaders qui pourront éventuellement débuter d’autres groupes vie. Alors il ne faut pas que vous soyez centralisateurs, un esprit contrôlant est un signe d’insécurité.

3Jean 9 J’ai écrit quelques mots à l’Eglise, mais Diotrèphe, qui aime être le premier parmi eux, ne nous accueille pas. 10 C’est pourquoi, si je viens, je rappellerai les actes qu’il commet en bavardant contre nous de façon malveillante. Non content de cela, il n’accueille pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Eglise. 11 Bien-aimé, n’imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n’a pas vu Dieu. 12 Quant à Démétrius, tous lui rendent un bon témoignage, et la vérité elle-même témoigne pour lui. Nous aussi, nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai.

Diotrèphe était un «control freak» et il a laissé un mauvais souvenir à travers les siècles, soyons plutôt des Démétrius dont le bon témoignage est un modèle à suivre !

DISCIPLINE DES REBELLES

Soyons éveillés pour discerner les gens qui prennent le groupe vie pour un club social pour meubler leur solitude et voir les besoins matériels et émotionnels rencontrer sans avoir de soif spirituel pour suivre le Seigneur.

Cela nous est arrivé quelques fois où nous avons dû discipliner des personnes qui surtaxaient le groupe avec leurs crises et leurs demandes égocentriques et charnelles.

Ce n’est pas agréable d’exercer la disciple, mais si on ne le fait pas, cela va affaiblir le groupe vie et entraver sa croissance spirituelle numérique et qualitative.

Il est bon de suivre alors les conseils donnés par Jésus.

Luc 17:3 Prenez garde à vous-mêmes. Si ton frère a péché, reprends-le; et, s’il se repent, pardonne-lui. 4 Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant: Je me repens, tu lui pardonneras.

Matthieu 18:15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. 16 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. 17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Eglise; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain.

FORMATION DE LA RELÈVE CHEZ LES LEADERS

Quand on décèle un potentiel de leader dans des personnes, on peut leur donner des occasions de diriger certaines parties des rencontres et les coacher au besoin par la suite jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à démarrer leur propre groupe quand le nombre de participants s’y prêtera.

Plus les gens sont impliqués dans les rencontres de groupes vie, plus ils en seront bénis. Les leaders doivent s’informer et tenir compte des aspirations et désirs des membres de leur groupe dans leurs décisions. En tant que leaders, ils ont le mot final, c’est le privilège qui va avec la responsabilité, c’est à eux que Dieu demandera des comptes en premier concernant le groupe.

On a donc tous intérêt à être remplis du Saint-Esprit pour discerner comment manifester la vie dans les groupes Vie et nous avons cette confiance que vous allez marcher de progrès en progrès à la gloire de Dieu !

juillet 13, 2019

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.