Quand tu as tout mais qu’il te manque l’essentiel !

On connaît l’histoire du jeune pharisien très riche qui accourut vers Jésus parce qu’il lui manquait une seule chose, comme Jésus le lui avait fait remarquer, il lui manquait la vie éternelle.

Les trois évangiles synoptiques (Matthieu, Marc et Luc) rapportent cette histoire et les trois évangiles la font suivre juste après que Jésus ait montré à ses disciples qu’il voulait recevoir tout le monde, même les petits enfants. Lisons cela dans Marc 10:13-16.

Marc 10:13 Des gens amenèrent des enfants à Jésus pour qu’il pose les mains sur eux, mais les disciples leur firent des reproches.
14 Quand Jésus vit cela, il s’indigna et dit à ses disciples: Laissez les enfants venir à moi! Ne les en empêchez pas, car le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme eux.
15 Je vous le déclare, c’est la vérité: celui qui ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant ne pourra jamais y entrer.
16 Ensuite, il prit les enfants dans ses bras; il posa les mains sur chacun d’eux et les bénit.

Il y a ici de grandes leçons enseignées par Jésus à ses disciples ; Jésus attire tous les humains à lui (Jean 12:32), pas juste une certaine classe de gens comme des adultes ou des hommes. Les enfants sont aussi les bienvenus, même s’ils ne comprennent pas trop encore qui est Jésus, Jésus veut les bénir. Même les grands pécheurs comme Zachée ou Marie-Madeleine sont les bienvenus, du moment qu’ils sont repentants. S’ils auraient persisté dans leurs péchés comme Hérode, alors Jésus n’aurait éprouver aucun désir d’entrer en contact avec eux, ni d’échanger avec eux.

Luc 23:6 Quand Pilate entendit parler de la Galilée, il demanda si cet homme était Galiléen;
7 et, ayant appris qu’il était de la juridiction d’Hérode, il le renvoya à Hérode, qui se trouvait aussi à Jérusalem en ces jours-là.
8 Lorsque Hérode vit Jésus, il en eut une grande joie; car depuis longtemps, il désirait le voir, à cause de ce qu’il avait entendu dire de lui, et il espérait qu’il le verrait faire quelque miracle.
9 Il lui adressa beaucoup de questions; mais Jésus ne lui répondit rien.

Revenons aux petits enfants que Jésus a bénis. Il y avait toujours la foule autour de Jésus et ses disciples se sentaient mandatés de diriger la circulation et filtrer les visiteurs. On ne lit à aucun endroit que Jésus leur a demandé de le faire. Jésus s’indigne contre ses disciples quand il remarque qu’ils empêchent les enfants de l’approcher, comme si les enfants n’étaient pas en mesure de jouir de sa présence. Jésus leur fait remarquer qu’au contraire, le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Pour entrer dans le royaume de Dieu, il faut avoir la même attitude que ses petits enfants qui viennent en courant vers Jésus, sans arrière pensée, convaincus qu’ils vont être reçus et bénis par lui.

Le jeune homme riche a probablement été témoin de cette scène et il a attendu jusqu’à la fin avant de se décider d’aller à son tour voir Jésus. Comme Jésus était en train de s’en aller, il lui fallait faire vite, alors il est arrivé en courant se jeter à ses pieds, il voulait lui montrer humblement sa sincérité, sa détermination dans sa demande.

Marc 10:17 Comme Jésus se mettait en route, un homme vint en courant, se jeta à genoux devant lui et lui demanda: Bon maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle?

Ce jeune homme possédait tout ce que le monde pouvait désirer, mais il ressentait qu’il lui manquait encore une chose pour être parfaitement heureux, pour être complet. Il pensait qu’il devait faire quelque chose encore pour avoir la vie éternelle. Il n’avait pas compris que ce n’est pas par nos œuvres, mais par la foi que nous obtenons la vie éternelle.

Jean 6:47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle.

Pour montrer au jeune homme que c’est impossible de faire quelque chose pour avoir la vie éternelle, Jésus qui connaissait son cœur (Jean 2:24-25), va lui demander quelque chose d’impossible pour lui de faire, il va lui demander ce qu’il n’a pas demandé à Marthe, Marie et Lazare qui étaient aussi très riches, il va demander au jeune homme de vendre tout ce qu’il a et de le donner aux pauvres pour que son trésor soit gardé au ciel, à l’endroit où personne ne pourra venir le lui prendre.

Si le jeune homme avait eu la même attitude que Marthe, Marie et Lazare et qu’il aurait cru en lui pour avoir la vie éternelle, comme eux, Jésus ne lui en aurait pas demandé plus. Il aurait pu aussi inviter Jésus à venir rester chez lui, de l’autre côté du Jourdain (Marc 10:1) et jouir du repos tant qu’il le voudrait, comme Jésus le faisait chez Marthe quand il allait à Jérusalem.

Malheureusement pour lui, le jeune homme riche n’avait pas abordé Jésus sur les bonnes bases, il avait essayé de le flatter, comme c’était probablement sa manière de faire pour obtenir ce qu’il voulait des gens. Les gens riches savent s’y prendre pour amadouer ceux qui peuvent leur procurer un profit. Mais ce qui marche dans le monde ne marche pas avec le Seigneur Jésus.

Marc 10:18 Jésus lui dit: Pourquoi m’appelles-tu bon? Personne n’est bon, à part Dieu seul.

Jésus n’est pas en train de dire qu’il n’est pas bon, comme certains musulmans m’ont dit. Ces derniers ne comprennent pas les Écritures et en tordent le sens pour leur propre perte. Dans la Bible, 2Pierre 3:16 il s’y trouve certes des points difficiles à comprendre, et les personnes ignorantes et mal affermies en tordent le sens, comme elles le font des autres Ecritures, pour leur propre ruine.

Alors Jésus décide de cheminer avec le raisonnement de départ faussé du jeune homme. Il lui rappelle la partie des 10 commandements qui concernent les relations humaines.

Marc 10:19 Tu connais les commandements: Ne commets pas de meurtre; ne commets pas d’adultère; ne vole pas; ne prononce pas de faux témoignage contre quelqu’un; ne prends rien aux autres par tromperie; respecte ton père et ta mère.

Jésus fait ainsi ressentir dans le for intérieur du jeune homme que ce n’est pas en observant la loi qu’on obtient la vie éternelle dans le royaume de Dieu. En effet, le jeune homme a observé la loi depuis toujours et il réalise qu’il n’a pas encore l’assurance d’avoir la vie éternelle.

Marc 10:20 L’homme lui répondit: Maître, j’ai obéi à tous ces commandements depuis ma jeunesse.

Alors à ce moment, Jésus le regarde avec tout son amour, cet amour qui avait gagné le cœur de Marie-Madeleine et de Zachée, qui les avait convaincus que s’ils décidaient de changer, ils pouvaient être totalement pardonnés.

Marc 10:21 Jésus le regarda avec amour et lui dit: Il te manque une chose: va vendre tout ce que tu as et donne l’argent aux pauvres, alors tu auras des richesses dans le ciel; puis viens et suis-moi.

Il manquait une seule chose au jeune homme, la chose la plus importante, la seule qui était essentielle pour avoir la vie éternelle, il lui manquait la foi. Non pas la foi que Jésus allait prendre ses péchés sur la croix, personne ne le savait encore, mais la foi que Jésus était le bon berger qu’il devait suivre parce qu’il était pleinement capable de répondre à tous ses besoins. La foi requise pour le salut est toujours selon le degré de révélation reçu. Depuis Abel, il en est ainsi, Abel avait la foi et il a été déclaré juste devant Dieu (Hébreux 11:4).

Marc 10:22 Mais quand l’homme entendit cela, il prit un air sombre et il s’en alla tout triste parce qu’il avait de grands biens.
23 Jésus regarda ses disciples qui l’entouraient et leur dit: Qu’il est difficile aux riches d’entrer dans le Royaume de Dieu!

Malheureusement pour le jeune homme, Jésus a exposé son incrédulité. Le jeune homme avait plus foi en sa richesse qu’en Jésus et il a décidé de continuer à servir Mamon plutôt que Dieu. Au lieu d’expérimenter la joie, la vie abondante promise par le Seigneur, il s’en est allé tout triste au milieu de ses richesses qui ne l’avaient pourtant jamais satisfait, sinon il n’aurait pas accouru ainsi vers Jésus.

Matthieu 6:24 Personne ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s’attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent.
25 C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas de ce que vous mangerez et boirez pour vivre, ni de ce dont vous habillerez votre corps. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement?
26 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment pas et ne moissonnent pas, ils n’amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter un instant à la durée de sa vie?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Etudiez comment poussent les plus belles fleurs des champs: elles ne travaillent pas et ne tissent pas;
29 cependant je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas eu d’aussi belles tenues que l’une d’elles.
30 Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au feu, ne le fera-t-il pas bien plus volontiers pour vous, gens de peu de foi?
31 Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas: ‘Que mangerons-nous? Que boirons-nous? Avec quoi nous habillerons-nous?’
32 En effet, tout cela, ce sont les membres des autres peuples qui le recherchent. Or, votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.
34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain prendra soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

mars 5, 2020

Étiquettes : ,
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.