Entés dans l’olivier éternel

ok, ce n'est pas un olivier, c'est juste une image ! L’olivier illustre bien l’éternité car c’est un arbre qui vit très longtemps, plusieurs siècles, on peut lui ôter des branches ou lui en remettre sans problème. On lit dans la version Segond 1910 ce qui suit : 

Romains 11:16 Or, si les prémices sont saintes, la masse l’est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. 17 Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et rendu participant de la racine nourricière de l’olivier, 18 ne te glorifie pas aux dépens des ces branches. Si tu te glorifies, sache qu ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.

Il faudrait lire selon les textes originaux, comme le traduit la Bible Segond21 :

Romains 11:16 16 Or si la première part de pain est sainte, tout le pain l’est aussi; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. 17 Mais si quelques-unes des branches ont été coupées et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été greffé parmi les branches restantes et tu es devenu participant de la racine et de la sève de l’olivier, 18 ne te vante pas aux dépens de ces branches. Si tu te vantes, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.

Tu as été greffé parmi elles et tu as bénéficié avec elles de la sève de l’olivier – Jérusalem

tu as été greffé parmi les branches restantes de l’olivier pour avoir part avec elles à la richesse de la racine – TOB


À l’instar de la Segond21, de la TOB et de la Jérusalem, les versions anglaises consultées tiennent compte du grec.

Romains 11:17 But if some of the branches were broken off, and you, an olive-tree of the fields, were put in among them, and were given a part with them in the root by which the olive-tree is made fertile, – Bible in Basic English

Dans la Bible annotée de Bonnet on lit à propos de « tu as été enté à leur place ».

Le grec porte : en elles, ce qui peut s’interpréter: à la place qu’elles occupaient. Si cette interprétation paraît trop libre et si l’on estime que la traduction « parmi elles » s’impose, il faut supposer que l’apôtre pensait aux branches qui étaient restées sur l’olivier.

Henry Alford dans son commentaire Greek Testament soutient que la traduction « à leur place » est sûrement inadmissible. Tout ça pour dire que la traduction « à leur place » n’a pas été dictée dans certaines versions selon le sens de l’expression en grec mais plutôt par leur compréhension du contexte du verset du 17, par exemple le v.19 où les païens entés disent « des branches ont été retranchées afin que moi, je sois greffé ».

On pourrait se poser la question suivante, est-ce à dire que les païens n’auraient pu être entés s’il n’y avait pas eu de juifs incrédules?, c’est ce que semblent affirmer les païens (fictifs? Paul enseigne peut-être ici à la manière rabbinique avec questions et réponses qu’il pose de lui-même) entés que citent Paul » Mais il y a bien plus de branches païennes sur l’olivier que de branches juives. Même plus, Dieu est capable de les enter à nouveau sans pour autant devoir ôter des branches païennes, cf. Romains 11:23.

Ceci étant dit, les juifs n’avaient donc pas besoin d’être absolument enlevés de l’olivier pour y faire place aux païens, – d’ailleurs seuls ceux qui ont persisté dans l’incrédulité l’ont été, les apôtres et les milliers de juifs messianiques qui ont reçu l’évangile après la Pentecôte le confirment, cf. Actes 2:41 – il y avait de la place pour tout le monde, selon ce que Dieu avait dit à Abraham :

Genèse 22:18 « toutes les nations de la terre seront bénies en toi »

Conclusion; il y a de place pour tous sur l’olivier !

Jean 12:32 « quand j’aurai été élevé, dit Jésus, j’attirerai TOUS les hommes à moi ».

Ne résistons pas à cette attraction venant d’en haut pour nous faire asseoir dans les lieux célestes avec Jésus sur son trône, cf. Éphésiens 2:5. Cette position de commande où on peut faire avancer la cause du royaume de Dieu est tellement plus intéressante que celle d’ici-bas où on se fait malmener par les circonstances comme au milieu d’une mer agitée.

octobre 27, 2019

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.