Comment réagir face à l’injustice ?

Psaumes 37:1 David. Ne t’irrite pas contre les méchants, n’envie pas ceux qui font le mal,
2 car ils sont fauchés aussi vite que l’herbe, et ils se flétrissent comme le gazon vert.
3 Confie-toi en l’Eternel et fais le bien, aie le pays pour demeure, et que la fidélité soit ta nourriture!
4 Fais de l’Eternel tes délices, et il te donnera ce que ton coeur désire.
5 Recommande ton sort à l’Eternel, mets ta confiance en lui, et il agira:
6 il fera paraître ta justice comme la lumière, et ton droit comme le soleil en plein midi.
7 Garde le silence devant l’Eternel et espère en lui, ne t’irrite pas contre celui qui réussit dans ses entreprises, contre l’homme qui réalise ses méchants projets!
8 Laisse la colère, abandonne la fureur, ne t’irrite pas: ce serait mal faire,
9 car les méchants seront exterminés, mais ceux qui espèrent en l’Eternel possèdent le pays.
10 Encore un peu de temps, et le méchant n’existe plus; tu regardes l’endroit où il était, et il a disparu.

Face aux injustices de ce monde où des méchants réalisent leurs projets, il n’y a pas de paroles pour faire ce que seul le Saint-Esprit consolateur peut faire. Il nous rappelle que le succès des méchants est bien éphémère tandis que la bénédiction du juste qui tarde souvent durera elle, éternellement.

Je sais que le Dieu des miséricordes et le Père des compassions (2Co.1) ne vous reprochera pas de ne pas avoir fait de lui vos délices pour expliquer le fait que le désir de votre coeur n’est pas rencontré.

Ce sont des paroles de condamnation qui mettent le blâme sur vous pour votre état. Nous sommes sous la grâce qui nous traite mieux qu’on le mérite et non sous la loi qui condamne de ne jamais en faire assez. 

La justice n’est pas de ce monde, il y a des gens qui ne veulent pas d’enfants et qui décident de les faire tuer tandis que d’autres en désirent le plus au monde et restent stériles. Cela m’a fait réfléchir beaucoup sur la question. Voici ce que j’en ai ressorti. Ce qui peut être choquant pour ceux qui sont lésés, c’est que Jésus n’est pas venu amener la justice sur terre, on se serait attendu à autre chose de lui qui est si bon et compatissant, mais il l’a fait remarquer dans le passage suivant.

Luc 14:12 Quelqu’un dit à Jésus, du milieu de la foule: Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.
14  Jésus lui répondit: O homme, qui m’a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages?
15  Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de toute avarice; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.

La plus grande des injustices sur terre, c’est Jésus qui l’a subi pendant son ministère alors qu’il a été calomnié, battu et crucifié. Le meilleur des hommes a péri comme le pire des bandits, comme ceux qui étaient chaque côté de lui.

Jésus dit que le serviteur n’est pas plus grand que son maître, tout disciple sera comme son maître (Jean 15:20, Luc 6:40). Cela veut dire qu’en ce bas monde, nous allons subir des injustices comme Jésus et Jésus nous demande de rester avec un coeur humble dans la foi. C’est dans le royaume de Dieu qu’il faut chercher sa justice, pas sur la terre (Matthieu 6:33). 

Parfois nous aurons la grâce de voir des injustices corrigées, mais parfois non. Plusieurs femmes stériles ont eu des enfants sur le tard et ils sont devenus de grands hommes de Dieu (Isaac, Jacob, Samson, Samuel, Jean-Baptiste et j’en passe), nous, on s’encourage avec cette pensée. C’est le même principe pour les célibataires, plusieurs vont rencontrer la personne qui fera leur bonheur à un âge où on ne s’y attendait plus vraiment tandis que d’autres seront appelés à honorer Dieu en demeurant dans la joie que procure la foi même en l’absence de leur désir le plus cher.

En ce qui concerne le mariage, il ne faut pas oublier qu’il y a deux personnes d’impliquées, parfois Dieu peut avoir préparé une personne pour le mariage mais celle-ci s’est désistée, ce qui laisse en plan l’autre personne prête à se marier. On vit dans une société où beaucoup d’hommes préfèrent la vie de célibataire pour toutes sortes de raisons, dont plusieurs égocentriques.

On ne sait juste pas de quoi l’avenir sera fait, Dieu nous demande de briller par la joie du Saint-Esprit et à s’attendre au meilleur. Et si ce qu’on considère être comme le meilleur se fait attendre dans ce siècle, ce qui est vraiment le meilleur sera assurément présent dans l’ère à venir parce que Jésus l’a promis et qu’il sera sur tere avec nous pour régner pendant 1000 ans et s’assurer qu’il en soit ainsi !

Honorons Dieu devant ses anges en persévérant dans la foi, et une belle couronne nous attend !

juillet 14, 2020

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.