La colombe

La colombe plane sur le monde et interpelle l’homme: «Monte ici, dans les lieux célestes

L’homme : «Je ne peux pas aller te rejoindre, je ne suis pas capable de voler!»

La colombe : «Laisse-moi venir me poser sur toi et tu auras ainsi des ailes pour monter au ciel»

L’homme : «Tu es si petite, colombe, comment feras-tu pour m’élever au ciel?»

La colombe : «Ne regarde pas à l’apparence, fais-moi confiance, mon coeur est un feu d’amour brûlant pour Dieu, en me posant sur toi je vais t’embraser et tu t’élèveras vers le ciel comme la flamme.»

L’homme : «C’est d’accord, viens te poser sur moi et transporte-moi dans les lieux célestes»

Et la colombe vint se poser sur lui…

L’homme : «Colombe, je sens ton feu qui me brûle le dos!»

La colombe : «Ce sont les marques du fouet qui te brûlent le dos.»

L’homme : «Eh, Colombe, je sens mon front chauffer aussi!»

La colombe : «C’est à cause de la couronne d’épines qu’on t’a posé sur la tête»

L’homme : «Un instant!, mes mains et mes pieds se mettent à me brûler aussi!»

La colombe : «Ce sont les clous qui entrent dans ta chair»

L’homme : «Mais, mais… on est en train de me crucifier, je suis en train de mourir!!!»

La colombe : «Oui, si tu veux monter dans les lieux célestes, tu dois monter sur la croix entre ciel et terre avant d’aller plus haut»

L’homme : «Oh!, je ne suis pas tout seul sur cette croix! Quelqu’un y est aussi attaché avec moi!»

La colombe : «C’est Jésus, le seul moyen de le saisir; c’est d’être attaché à lui sur la croix, maintenant tu comprends mieux ce qu’il a souffert pour toi»

L’homme : «D’abord cela veut dire que je vais goûter aussi à la puissance de sa résurrection!»

La colombe: «Oui, par amour pour toi, je t’ai humilié par la souffrance, et je te glorifierai aussi en t’emmenant dans les lieux célestes, te faisant asseoir avec le Seigneur Jésus à la droite du Père».

Et la colombe éleva l’homme jusque dans la présence de Dieu…

mars 15, 2019

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.