Enchainé dans la prison des blessures émotionnelles

Acts 12:5 Pierre était donc gardé dans la prison, mais les membres de l’Église priaient Dieu pour lui avec ardeur.

Pierre, enchaîné en prison dans Actes (Actes 12:6), peut être compris comme une allégorie du chrétien emprisonné dans son problème qui lui sert de prison pour l’empêcher d’en sortir et venir à l’église.

Comment l’avait fait l’église primitive (Actes 12:5), l’église est appelé à prier pour le prisonnier avec ferveur afin que Dieu envoie un ange intervenir en sa faveur pour qu’il puisse être délivré de ses chaînes émotionnelles et revienne participer à la vie d’église.

Dieu avait fait grâce à ces premiers chrétiens de l’histoire, mais ne soyons pas comme cette église de maison qui priait pour la délivrance de Pierre sans vraiment y croire (Actes 12:15-16).

Croyons plutôt que Dieu va tout entreprendre suite à nos prières pour aller délivrer les captifs dans les prisons sataniques des blessures émotionnelles. Croyons qu’ils seront délivrés de la prison de la colère changée en amertume qui les enchaînent et les paralysent.

Éphésiens 4:26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas; que votre colère s’apaise avant le coucher du soleil. 27 Ne donnez pas au diable l’occasion de vous dominer.

juillet 6, 2018

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.