Ananias et Saphira étaient-ils nés de nouveau ?

Voici d’abord le récit se rapportant à eux.

Actes 5:1 Cependant, un homme appelé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété 2 et garda une partie du prix, en accord avec sa femme. Il apporta le reste et le déposa aux pieds des apôtres. 3 Pierre lui dit: «Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu aies menti au Saint-Esprit et gardé une partie du prix du champ? 4 S’il n’avait pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après l’avoir vendu, n’avais-tu pas le droit de disposer du prix? Comment as-tu pu former dans ton coeur un projet pareil? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.» 5 Quand Ananias entendit ces paroles, il tomba et expira. Une grande crainte s’empara de tous ceux qui l’apprirent. 6 Les jeunes gens se levèrent pour envelopper le corps, puis ils l’emportèrent pour l’enterrer. 7 Environ trois heures plus tard, sa femme entra sans savoir ce qui était arrivé. 8 Pierre lui adressa la parole: «Dis-moi, est-ce bien à ce prix que vous avez vendu le champ?» «Oui, répondit-elle, c’est à ce prix-là.» 9 Alors Pierre lui dit: «Comment avez-vous pu vous mettre d’accord pour provoquer l’Esprit du Seigneur? Ceux qui ont enterré ton mari sont à la porte et ils vont t’emporter, toi aussi.» 10 Elle tomba immédiatement aux pieds de l’apôtre et expira. Quand les jeunes gens rentrèrent, ils la trouvèrent morte et l’emportèrent pour l’enterrer à côté de son mari. 11 Une grande crainte s’empara de toute l’Eglise et de tous ceux qui apprirent ces événements. 12 Beaucoup de signes miraculeux et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par l’intermédiaire des apôtres. Ils se tenaient tous d’un commun accord au portique de Salomon. 13 Personne d’autre n’osait se joindre à eux, mais le peuple les tenait en grande estime. 14 Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmentait de plus en plus. 15 On en venait à sortir les malades dans les rues et à les placer sur des civières et des brancards afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvre l’un d’eux. 16 Une foule de gens accouraient aussi des villes voisines vers Jérusalem; ils amenaient des malades et des personnes tourmentées par des esprits impurs, et tous étaient guéris. 17 Alors le grand-prêtre et tous ceux qui étaient avec lui, c’est-à-dire le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie. 18 Ils firent arrêter les apôtres et les jetèrent dans la prison publique. 19 Mais, pendant la nuit, un ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison, les fit sortir et leur dit: 20 «Allez-y, tenez-vous dans le temple et annoncez au peuple toutes les paroles de la vie nouvelle.»

C’est à dessein que j’ai cité aussi les versets qui suivent le récit mettant en scène Ananias et Saphira. La suite de ce qui s’est passé avec Ananias et Saphira nous montre que la manifestation de la gloire de Dieu était très grande à cette époque. Il est très rare que des gens tombent raides morts quand leur mensonge est exposé à l’église, il est aussi rare de voir l’ombre d’un chrétien guérir tous les malades qu’il croise et de voir un ange venir ouvrir les portes de la prison, sans que les gardiens en aient conscience, pour venir libérer des prisonniers.

Donc, qu’ils aient été chrétiens ou non, ce qui est arrivé à Ananias et Saphira n’est pas la norme heureusement par la suite car si cela serait exaltant de voir tous les malades rencontrés guéris instantanément, la vie serait très stressante à la vue des jugements exercés sur ceux qui commettent des péchés sans leur donner l’opportunité de s’en repentir après avoir été exposés ! Paul exhorte les chrétiens d’Asie mineure à renoncer au mensonge dans Éphésiens 4:25, signe que ce n’était pas un péché qui conduisait automatiquement à la morgue.

On s’entend que la colère de Dieu est tombée sur Jésus à la croix et que tous ceux qui croient en Jésus ne sont plus exposés à subir sa colère.

Romains 5:9  Par son sacrifice, nous sommes maintenant rendus justes devant Dieu; à  plus forte raison serons-nous sauvés par lui de la colère de Dieu. 10  Nous étions les ennemis de Dieu, mais il nous a réconciliés avec lui par  la mort de son Fils. A plus forte raison, maintenant que nous sommes  réconciliés avec lui, serons-nous sauvés par la vie de son Fils.

Option A Ananias et Saphira étaient nés de nouveau

Il faut bien faire attention de ne pas faire d’amalgame entre jugement et colère divine. Dieu peut exercer le jugement sans que cela soit une manifestation de sa colère, c’est ce que Pierre dit et que je cite encore.

1Pierre 4:17  Le moment est arrivé où le Jugement commence, et c’est le peuple de Dieu  qui est jugé d’abord. Or, si le Jugement débute par nous, comment sera-ce  à la fin, lorsqu’il frappera ceux qui refusent de croire à la Bonne  Nouvelle de Dieu? 18  Comme l’Écriture le déclare: « Si le juste est sauvé difficilement, qu’en  sera-t-il du méchant et du pécheur? »

Le chrétien n’est jamais exposé à la colère de Dieu parce que Jésus l’a subie à sa place, c’est pourquoi je ne vois pas le jugement de Dieu sur Ananias et Saphira comme une manifestation de la colère de Dieu s’ils étaient chrétiens, mais comme Pierre l’a dit dans sa lettre, le jugement de Dieu commence par les chrétiens contre qui Dieu n’est pas en colère et c’est ce jugement que Pierre avait prononcé sur Ananias et Saphira, comme c’est un jugement aussi qui avaient été prononcé sur les Corinthiens.

1Corinthiens 11:31  Si nous commencions par nous examiner nous-mêmes, nous éviterions de  tomber sous le jugement de Dieu. 32  Mais nous sommes jugés et corrigés par le Seigneur afin que nous ne soyons  pas condamnés avec le monde.

Jugés et corrigés, non pas jugés et condamnés avec le monde, même si ce jugement peut aller jusqu’à la mort physique.

Le péché du chrétien ne peut pas attirer la colère de Dieu sur lui parce que son péché a déjà été payé et pardonné par Jésus. Alors si Ananias et Saphira étaient vraiment nés de nouveau, on ne peut pas concevoir leur jugement sévère comme une manifestation de la colère de Dieu suite à leur péché de mensonge.

Un jour, j’avais demandé au prophète Charlie Robinson pourquoi on n’expérimentait pas le même niveau de puissance qu’on lit parfois dans les Actes, il m’avait répondu deux mots seulement «More glory», me faisant comprendre ainsi qu’il y a divers niveaux de gloire (cf. 2Corinthiens 3:18). C’est ce qui fait qu’une personne comme Pierre puisse guérir TOUTES les personnes par son ombre à un certain moment et que beaucoup de signes et de prodiges se produisaient (comme la parole de connaissance et la prophétie de la mort d’Ananias et de Saphira). On voit aussi l’ange qui vient faire sortir de prison les 12 apôtres.

Donc, je comprends que quand le niveau de gloire est très élevé, cela vient de grands privilèges mais aussi de grandes responsabilités, la tolérance divine envers le péché est bien moins grande, c’est pourquoi Ananias et Saphira ont payé de leur vie pour leur mensonge alors que quand le niveau de gloire est moins élevé, ils s’en seraient sortis avec une réprimande ou cela aurait même pu passer inaperçu sans une parole de connaissance. Quand le niveau de gloire est moins élevé, Pierre et les autres apôtres ne guérissaient plus les gens juste par leur ombre, Pierre a dû prier avant de ressusciter Dorcas, Paul a prié avant d’imposer les mains au père de Publius, etc. alors que quand le niveau de gloire était plus élevé, il suffisait de toucher un tissu qui avait été en contact avec Paul.

Reconnaissons que ce qui s’est produit avec Ananias et Saphira est arrivé dans un contexte bien particulier d’un haut niveau de gloire qui ne s’est pas maintenu longtemps et qui apparaît sporadiquement par la suite. Ce n’est pas une question de moins de grâce ou de manque de foi des personnes concernées, les apôtres n’ont pas eu nécessairement une baisse de foi par la suite.

C’est la proximité du royaume de Dieu, de la présence de Dieu change la donne. Quand le royaume de Dieu s’approche, TOUS sont guéris, délivrés, mais le péché est moins toléré aussi, les démons ne peuvent résister et sont chassés (Luc 10:9, Matthieu 12:28). La gloire de Dieu s’est manifestée avec une telle intensité en présence de Pierre et des autres apôtres qu’Ananias et Saphira en sont décédés suite à une parole sévère de Pierre. Pierre avait parlé aussi très sévèrement avec Simon le magicien qui avait cru, mais il ne lui a pas dit qu’il allait tomber raide mort alors que c’était au moins aussi pire que le mensonge comme péché de penser pouvoir acheter la puissance du Saint-Esprit.

Le chrétien non repentant ne peut tenir quand le royaume de Dieu se manifeste avec une grande puissance, c’est pour ménager les enfants de Dieu qui ont besoin de sanctification que Dieu ne permet pas que nous vivions constamment dans un tel niveau de gloire. C’est une grâce que Dieu nous fait !!!
Je ne serai pas surpris de voir un jour Ananias et Saphira au ciel, selon ce que je comprend de 1Corinthiens 3, leurs œuvres seront consumées comme de la paille mais ils seront sauvés comme des gens sortis de justesse d’une maison en feu.

1Corinthiens 3:10 Conformément à la grâce que Dieu m’a donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre construit dessus. Cependant, que chacun fasse attention à la manière dont il construit dessus, 11 car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, à savoir Jésus-Christ. 12 Que l’on construise sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin ou de la paille, 13 l’œuvre de chacun sera dévoilée: le jour du jugement la fera connaître, car elle se révélera dans le feu et l’épreuve du feu indiquera ce que vaut l’œuvre de chacun. 14 Si l’œuvre que quelqu’un a construite sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. 15 Si son œuvre brûle, il perdra sa récompense; lui-même sera sauvé, mais comme au travers d’un feu. 16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous? 17 Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira, car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes.

Ce qui dérange dans le cas d’Ananias et Saphira, ce n’est pas le mensonge qui est un péché comme bien d’autres, c’est la sévérité de la correction subite, la mort physique, mais il n’est pas dit que c’était la mort spirituelle.

Option B Ananias et Saphira n’étaient pas nés de nouveau

Par contre, si on les considère comme de l’ivraie parmi le bon grain, comme des gens qui faisaient semblant d’être sauvés mais qui étaient en réalité des profiteurs qui voulaient paraître bien devant les hommes, alors on pourrait considérer leur jugement comme une manifestation de la colère de Dieu sur eux, comme cela avait été le cas pour Élymas et Hérode. Cela facilite la compréhension de ce passage.

Si Ananias et Saphira n’étaient pas chrétiens, mais des personnes qui fréquentaient les enfants de Dieu comme Judas l’avait fait (des fils du diable, inspirés par Satan comme lui) alors on peut voir sur eux le jugement comme une manifestation de la colère de Dieu qui servait d’avertissement aux juifs de ne pas s’associer aux chrétiens sans se convertir.

Enfin, si Ananias et Saphira ne sont pas chrétiens, cela règle la question épineuse à savoir comment se fait-il que des chrétiens sous l’alliance de la grâce puissent mourir suite à avoir commis un péché puisqu’ils ont été sauvés de la colère de Dieu (assumant d’abord que Dieu a manifesté sa colère en les faisant mourir) ? Si la réponse est difficile à formuler, c’est peut-être que la question est mal posée. L’alliance de la grâce n’a pas débuté à la croix, elle a débuté au jardin d’Eden quand Dieu a tué des animaux innocents pour couvrir la faute d’Adam et Eve en leur confectionnant des vêtements, ensuite Abel était aussi sous l’alliance de la grâce, sauvé par le moyen de sa foi. La grâce était déjà présente avant la nouvelle alliance, avant même l’alliance au Sinaï avec Moïse. La nouvelle alliance a instauré que le sacrifice de Jésus était suffisant une fois pour toutes, pour remplacer les sacrifices d’animaux, ce n’est pas une alliance de grâce qui aurait remplacé une alliance où la grâce était absente. Sans la grâce, personne ne peut être sauvé, c’est par la grâce seulement qu’on peut avoir accès au salut par le moyen de la foi.

Concernant Hérode, la question ne se pose pas, j’applique Jean 3:36  Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui refuse de croire au Fils n’aura pas cette vie, mais il reste exposé à la colère de Dieu (Français courant).

Ce qui est arrivé à Hérode est aussi à mes yeux une manifestation de la colère de Dieu à son égard parce qu’il avait fait mourir Jacques, emprisonner Pierre et s’attribuer la gloire qui ne revenait qu’à Dieu en recevant les flatteries de la foule qui disait qu’elle entendait la voix d’un dieu quand il parlait. Évidemment, Dieu ne frappe pas ainsi tous les dirigeants qui ne lui donnent pas gloire, de même que Dieu ne fait pas mourir prématurément tous les chrétiens qui mentent. On ne peut donc pas en tirer des lois spirituelles mais plutôt des actes extraordinaires pour des raisons particulières. Dieu voulait instiller la crainte de son nom dans l’église débutante.

Actes 5:11 Une grande crainte s’empara de toute l’Eglise et de tous ceux qui apprirent ces événements.

Et en ce qui concerne Hérode, il devenait de plus en plus une grande nuisance pour la propagation de l’évangile, ayant fait mourir Jacques et réservant le même sort à Pierre qu’il avait fait emprisonner si on lui en avait laissé le temps. Dieu avait d’autres plans pour Pierre et savait qu’il ne servait plus à rien d’être patient avec Hérode. Les leçons qu’on peut en tirer c’est que la patience de Dieu a ses limites et que même si on bénéficie de la grâce de Dieu en tant que chrétiens, il arrivera qu’on vive des conséquences de nos mauvaises décisions même si la provision pour le pardon a été acquise à la croix.

Je vois aussi la destruction du temple en 70 par Titus comme une manifestation de la colère de Dieu contre son peuple qui a refusé de croire en Jésus. Des années avant la destruction du temple, Paul avait déjà fait remarquer que la colère de Dieu avait commencé à s’exercer contre eux.

1Thessaloniciens 2:15 Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes, 16  nous empêchant de parler aux païens pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre.

Néhémie avait eu une parole digne d’être retenue :  Néhémie 6:11 quel homme tel que moi pourrait entrer dans le temple et vivre? Je n’entrerai point. Paul mentionne en substance la même chose dans 1Corinthiens 15 quand il mentionne que la chair et le sang corruptibles ne peuvent hériter du royaume de Dieu

La grâce est toujours présente, mais il y a un parallèle qui semble ressortir ; plus la gloire de Dieu se manifeste avec puissance, plus il y a de guérison et de délivrance mais moins le péché est toléré. On le voit à Corinthe où tous les dons spirituels se manifestaient avec puissance mais aussi avec le fait que plusieurs chrétiens mourraient prématurément.  

La colère de Dieu se manifeste de diverses manières sur ceux qui refusent de croire en Jésus qui nous sauve de la colère de Dieu, on la voit par les jugements des coupes déversées sur la Terre, on le voit aussi par le fait que Dieu livre les gens à leurs passions débridées dans Romains 1.

Dieu est miséricordieux, gracieux et saint, alors s’il veut aussi qu’on s’approche de lui avec assurance auprès du trône de la grâce, en même temps, cela doit se faire avec crainte et tremblement ! Hébreux 12:25-29 est dans la même lettre que Hébreux 4:16 !

Hébreux 4:16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir compassion et de trouver grâce pour être secourus au moment opportun.

Hébreux 12:25 Faites attention! Ne refusez pas d’écouter celui qui parle. En effet, les hommes qui ont rejeté celui qui les avertissait sur la terre n’en ont pas réchappé. Combien moins échapperons-nous si nous nous détournons de celui qui parle du haut du ciel! 26 Lui dont la voix avait alors ébranlé la terre, il a maintenant fait cette promesse: Une fois encore je fais trembler non seulement la terre, mais aussi le ciel. 27 Les mots une fois encore indiquent bien que les choses qui, appartenant au monde créé, peuvent être ébranlées disparaîtront, afin que celles qui sont inébranlables subsistent. 28 C’est pourquoi, puisque nous recevons un royaume inébranlable, attachons-nous à la grâce qui nous permet de rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec respect et avec piété. 29 Notre Dieu est en effet un feu dévorant.

Philippiens 2:12 Ainsi, mes bien-aimés, vous qui avez toujours obéi, non seulement quand j’étais présent, mais bien plus encore maintenant que je suis absent, mettez en œuvre votre salut avec crainte et profond respect. (Segond 21) Crainte et tremblement (Bible Segond 1910)

juin 24, 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *