Pourquoi Yaël la femme de Yabin a tué Sisera alors que la Bible dit qu’il y avait paix entre les deux ? Quelle leçon peut-on en tirer ?

Les amis beau temps

Chez certaines personnes, l’amitié est à géométrie variable, changeant de direction selon les circontances. Un frère a attiré mon attention sur un de ces cas en me posant la question qui sert de titre à cette méditation.

Tout d’abord, cher frère qui me pose chaque fois d’excellentes questions, on lit dans Juges 4:17 que Jaël est la femme de Héber le Kénien et non la femme de Jabin le roi de Canaan qui régnait à Hatsor et maltraitait le peuple juif.

C’est vrai que la paix régnait entre Héber et Jabin, mais le texte doit avoir une raison de mentionner que Héber était parent par alliance avec Moïse via son beau-frère. Était-ce suffisant pour que la femme de Héber mette à mort Sisera, le chef de l’armée de Yabin ?

À mon avis, non, ce sont plutôt les événements qui l’ont incité à agir ainsi. Elle voyait que Sisera était en panique et son armée en déroute totale, anéantie, alors elle a voulu se gagner la faveur de Déborah et de Barak qui étaient les nouveaux maîtres des lieux. C’est clair, car elle sort ensuite à la rencontre de Barak pour lui montrer que c’est elle qui a tué son ennemi Sisera. On appelle cela de l’opportunisme. Tant que Jabin était le plus fort, Jaël et son mari Héber étaient leur ami, les liens de parenté avec Moïse ne pesaient pas dans la balance, mais quand ils ont noté que le vent avait changé de bord et que toute l’armée de Jabin avait été décimée, leur amitié ne tenait plus. Les anglophones ont une belle expression pour décrire ce type d’amis « fair-weather friends » , littéralement « des amis beau temps », des amis seulement quand tout va bien.

Tout le contraire de la définition biblique d’un vrai ami par Salomon :

Proverbes 17:17 L’ami aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère.

Proverbes 18:24 Celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur, mais il est tel ami plus attaché qu’un frère.

Avec des amis comme la sournoise et rusée Jaël qui est prête à te planter un pieu dans la tête quand tu es en difficulté, as-tu vraiment besoin d’ennemis ? Antigone II, le roi de Macédoine avait prié un jour :

Mon Dieu, gardez-moi de mes amis.
Quand à mes ennemis, je m’en charge

C’est périlleux d’occuper des postes élevés, beaucoup de parasites vont être tentés de venir graviter autour de notre lumière et quand la lumière s’éteint, on tombe de plus haut…

Ceci dit, je n’éprouve aucun compassion pour le chef de l’armée Sisera qui a été finalement traité comme il avait traité les juifs, sans merci avec cruauté.

Juges 4:3 Les Israélites crièrent à l’Eternel, car Jabin avait 900 chars de fer et les opprimait avec violence depuis 20 ans.

Abdias 1:15 Il te sera fait comme tu as fait, tes oeuvres retomberont sur ta tête.

Matthieu 26:52 car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.

Marc 4:24 On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous.

La leçon que j’en tire c’est qu’il faut être vraiment prudent à qui on accorde notre confiance, que le Saint-Esprit nous donne le discernement nécessaire de bien évaluer les gens qui croisent notre route pour fréquenter ceux qui seront une bénédiction pour nous et éviter ceux qui seraient des agents du diable pour nous voler notre temps, notre argent, notre destinée et causer notre perte.

Voici le récit biblique de la mise à mort de Sisera

Juges 4:15 L’Eternel mit en déroute Sisera, tous ses chars et tout le camp et les livra à l’épée de Barak. Sisera descendit de son char et s’enfuit à pied.
16 Barak poursuivit les chars et l’armée jusqu’à Harosheth-Goïm. Toute l’armée de Sisera tomba sous le tranchant de l’épée, sans qu’il en reste un seul homme.
17 Toujours à pied, Sisera se réfugia dans la tente de Jaël, la femme de Héber le Kénien. En effet, il y avait paix entre Jabin, le roi de Hatsor, et la famille de Héber le Kénien.
18 Jaël sortit à la rencontre de Sisera et lui dit: «Entre, mon seigneur, entre chez moi, n’aie pas peur.» Il entra chez elle dans la tente et elle le cacha sous une couverture.
19 Il lui dit: «Donne-moi, je t’en prie, un peu d’eau à boire, car j’ai soif.» Elle ouvrit l’outre du lait, lui donna à boire et le couvrit.
20 Il lui dit encore: «Tiens-toi à l’entrée de la tente et, si l’on vient te demander: ‘Y a-t-il quelqu’un ici?’ tu répondras: ‘Non.’»
21 Jaël, la femme de Héber, s’empara d’un pieu de la tente, prit un marteau, s’approcha de lui doucement et lui enfonça le pieu dans la tempe. Il pénétra jusqu’en terre. Sisera se trouvait alors dans un état de sommeil profond, car il était accablé de fatigue, et il mourut.
22 Voici que survint Barak, qui était à la poursuite de Sisera. Jaël sortit à sa rencontre et lui dit: «Viens, je vais te montrer l’homme que tu cherches.» Il entra chez elle et vit Sisera étendu mort, le pieu dans la tempe.
23 Ce jour-là, Dieu humilia Jabin, le roi de Canaan, devant les Israélites.
24 La pression des Israélites se fit de plus en plus lourde contre Jabin, le roi de Canaan, jusqu’à son extermination.

février 9, 2018

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.