Ta nature dicte ton état, pas tes circonstances

Il existe des arbres au portefeuille bien garni, même en hiver.

Le message transmis c’est que ce ne sont pas les circonstances qui dictent ton état, c’est ta nature!

Tu es un enfant de Dieu par la foi en Jésus, alors tu es béni, peu importe la saison de ta vie. Isaac a été béni même en temps de famine parce que l’Éternel était son Dieu comme pour son père Abraham.

Jean 1:12 Cependant, certains l’ont reçu et ont cru en lui; il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu.

Genèse 26:1 Il y eut une famine dans le pays– il ne s’agit pas de celle qui eut lieu du temps d’Abraham. Isaac partit pour Guérar chez Abimélek, roi des Philistins. 2 Le Seigneur apparut à Isaac et lui dit: Ne va pas en Égypte, mais installe-toi dans le pays que je t’indiquerai. 3 Séjournes-y. Je serai avec toi et je te bénirai, car c’est à toi et à tes descendants que je veux donner tous ces territoires. J’accomplirai ainsi la promesse que j’ai faite à ton père Abraham. 4 Je rendrai tes descendants aussi nombreux que les étoiles dans le ciel, et je leur donnerai tous ces territoires. A travers eux, je bénirai toutes les nations de la terre, 5 parce qu’Abraham a obéi à mes ordres, observé mes règles, mes commandements, mes décrets et mes lois. 12 Cette année-là, Isaac fit des semailles dans le pays et il récolta cent fois ce qu’il avait semé, car le Seigneur le bénissait. 13 Ses biens ne cessaient d’augmenter, de sorte qu’il devint très riche. 14 Il possédait des troupeaux de moutons, de chèvres et de boeufs, et un grand nombre de serviteurs. Les Philistins furent jaloux d’Isaac.

Le chrétien qui est dans un esprit de foi ne sera pas affecté par les circonstances qui l’entourent. Isaac a eu la foi dans la parole de Dieu qui lui avait promis de le bénir plutôt que de suivre la sagesse conventionnelle de l’époque d’aller en Égypte comme le firent ses descendants plus tard. Non seulement, Isaac a décidé de demeurer dans un lieu où la famine sévissait, mais il est allé contre toute logique et il a planté le peu qu’il lui restait alors que tout pointait pour dire que ce serait une précieuse semence qui serait perdue par manque d’eau. Les Philistins devaient secouer la tête en incrédulité en le voyant semer. Leur incrédulité s’est ensuite transformée en jalousie devant la bénédiction extravagante de Dieu qui a honoré la foi d’Isaac.

Marchons par la foi, marchons selon l’Esprit et les gens verront la différence entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas (Malachie 3:18) parce que notre bénédiction n’est pas dépendante des circonstances mais de notre nature d’enfants de Dieu bien-aimés, privilégiés et choyés.

janvier 20, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.