Anathème est un mot composé en grec; la préposition «ana» intensifie le mot «thème» qu’on connaît bien en français, c’est un sujet qu’on expose.

En grec, un anathème, c’était une chose qu’on vouait à la divinité en l’exposant en public. On faisait cela en l’accrochant aux murs ou aux colonnes du temple.

Dans le Nouveau Testament, quand on lance un anathème, c’est une exposition en public pour exclure quelqu’un de la présence de Dieu et le séparer du Seigneur Jésus.

Ce mot est employé 6 fois 1° Par les juifs qui s’étaient maudits s’ils mangeaient avant d’avoir tué Paul

Actes 23:14 et ils allèrent trouver les principaux sacrificateurs et les anciens, auxquels ils dirent: Nous nous sommes engagés, avec des imprécations (anathème) contre nous-mêmes, à ne rien manger jusqu’à ce que nous ayons tué Paul.

2° Celui qui n’aime pas Jésus est séparé de lui.

1Corinthiens 16:22 Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème ! Maranatha.

3° et 4° Cela nous aide à comprendre Galates 1:8-9. Paul lance un anathème sur ceux qui enseigne aux païens convertis un autre évangile basé sur l’observation de la loi en plus de la foi en Jésus, il ordonne qu’ils soient maudits, séparés de Dieu et de Jésus.

Galates 1:8 Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! 9 Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !



Les deux autres fois que le mot ananthème est empkloyé, ce n’est pas pour faire des imprécations et lancer des anathèmes.

5° Paul était prêt à être maudit si cela pouvait sauver sa parenté

Romains 9:3 Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair,

6° Paul s’est servi de ce terme pour enseigner que le Saint-Esprit ne dira jamais que Jésus est séparé de Dieu.

1Corinthiens 12:3 C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit: Jésus est anathème ! et que nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! si ce n’est par le Saint-Esprit.

Celui qui est anathème, est maudit, séparé de Dieu et de Christ, à l’inverse de celui qui est béni, en communion avec Dieu et Christ. Avant notre conversion au Seigneur Jésus, nous étions tous anathèmes. En étant pendu au bois, Jésus a été maudit à notre place et a donc pu nous racheter de la malédiction et nous faire entrer dans la bénédiciton, selon Galates 3:13-14.

L’anathème n’est donc pas un jugement définitif condamnant la personne à la perdition. Cet état est révocable dès qu’il y a repentance de la personne fautive qui décide de placer sa foi en Jésus et de lui prouver son amour en obéissant à sa parole.

janvier 27, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.