La Parole qui donne la vie et qui éclaire les hommes

Jean 1:1 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.
2 Elle était au commencement avec Dieu.
3 Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
4 En elle il y avait la vie, et cette vie était la lumière des êtres humains.
5 La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas accueillie.
6 Il y eut un homme envoyé par Dieu; son nom était Jean.
7 Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière afin que tous croient par lui.
8 Il n’était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à la lumière.
9 Cette lumière était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain.
10 Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle, pourtant le monde ne l’a pas reconnue.
11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont pas accueillie.
12 Mais à tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu,
13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu.
14 Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.
15 Jean lui a rendu témoignage et s’est écrié: «C’est celui à propos duquel j’ai dit: ‘Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.’»
16 Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce.
17 En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ.
18 Personne n’a jamais vu Dieu; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l’a fait connaître.

Bien entendu, la Parole dans ce prologue de l’évangile concerne Jésus. Je vais vous présenter ce texte sous un autre angle.
  • Au commencement vient la parole, sans la parole, rien ne se passe, c’est le vide, le néant.
  • La parole est divine, quand on parle, on reflète donc l’image de Dieu, on se démarque des animaux.
  • Quand on parle, on se met à procréer, on amène à l’existence les choses qu’on prononce, la parole s’incarne alors, de l’abstrait, elle devient concrète, elle se matérialise.
  • C’est parce que la parole est source de vie.
  • La parole de vie qui vient de Dieu chasse la parole de mort qui vient du diable, une parole vide qui ne mène à rien.
  • La parole de vie éclaire les hommes qui la reçoivent par la foi, c’est une lumière qui leur amène la révélation de Dieu, elle les fait naître spirituellement, ils passent ainsi des ténèbres à la lumière.
  • Au lieu de continuer à prononcer des paroles de mort qui sèment le doute et l’incrédulité et ne produisent que du néant, ils se mettent eux aussi à prononcer des paroles de vie qui font avancer le royaume de la lumière et reculer le royaume des ténèbres.
  • La parole a été l’origine de la première création matérielle et elle a été aussi à l’origine de la deuxième création spirituelle.
  • La parole habite dans nos coeurs par la foi, pleine de grâce et de vérité.
  • C’est de l’abondance du coeur que la bouche parle et produit la vie abondance apportée par la Parole.
Voici l’exemple d’Abraham. Il est intéressant de savoir qu’en hébreu, c’est le mot «dabar» peut se traduire autant par «parole» que par «chose», car la parole prononcée devient une chose, un événement, elle passe de l’abstrait au concret.

Genèse 15:1 Après ces événements (DABAR), la parole (DABAR) de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision,

Genèse 21:26 Abimélec répondit: J’ignore qui a fait cette chose-là (DABAR); tu ne m’en as point informé, et moi, je ne l’apprends qu’aujourd’hui.

Dieu a adressé la parole à Abraham et la parole a pris vie en lui, elle lui a donné le pouvoir de procréer et Isaac, le fils de la promesse, est venu au monde moins d’un an plus tard. La parole prononcée par Dieu a été vivante et efficace dans la vie d’Abraham, elle est passée de l’abstrait au concret parce que Abraham l’a reçue avec foi.

Recevons aussi avec foi comme Abraham la parole de vie
  • Proclamons la vie où la mort menace
  • L’amour où la méfiance fait garder ses distances
  • La bonté où l’individualisme prime
  • La bienveillance où on manque de prévenance
  • La fidélité où on a peur de s’engager
  • La paix où le trouble règne
  • La joie où la morosité s’installe
  • La douceur où ça manque de délicatesse
  • La bonté dans un monde d’indifférence
  • La maîtrise de soi où on fait n’importe quoi (Galates 5:22).
C’est ainsi que nous recherchons les choses d’en haut où se royaume de Dieu et sa justice (Romains 14:17), et c’est ainsi que nous contribuons à les matérialiser sur la terre, en amenant à l’existence les promesses faites par Dieu dans Sa Parole.


décembre 27, 2020

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.