Gardez espoir, la ruine qui mène à la perdition peut être réversible !

La perdition est la conséquence de la ruine, quand quelqu’un ou quelque est ruiné, cette personne ou cette chose est perdue. La tentation de la chair plonge les gens dans la ruine menant à la perdition.

1Timothée 6:9 Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine (olethros) et la perdition (apoleia).

Le chrétien qui avait été tenté par sa chair au point d’aller vivre avec sa belle-mère s’était plongé dans la ruine, mais il y avait quand même un espoir de renverser la situation si le fait d’être chassé de l’église l’amènerait à s’humilier et réaliser la gravité de son péché et que cela le conduirait à la repentance.

1Corinthiens 5:5 qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction (olethros) de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus.

Quand on lit la deuxième épître aux Corinthiens, on s’aperçoit que cet homme s’est finalement repenti et que Paul a encouragé l’église à l’intégrer à nouveau dans la communion fraternelle. Mais pour ceux qui refusent de se repentir, se croyant en sécurité par leurs propres moyens, la ruine éternelle les attend quand l’adjectif «éternelle» est ajouté.

1Thessaloniciens 5:3 Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine (olethros) soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.

2Thessaloniciens 1:9 Ils auront pour châtiment une ruine (olethros) éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force,

La perdition n’est pas nécessairement éternelle puisque Jésus est venu justement sauver ceux qui étaient perdus (Luc 19:10). Mais ceux qui ne croient pas en Jésus sont toujours perdus, étant déjà sous la colère de Dieu (Jean 3:36). Il n’y a que deux états spirituels possibles, ou bien tu es perdu (en grec, le verbe « apollumi » et le nom « apoleia ») ou bien tu es sauvé (le verbe sôzô et le nom sôteria).

Luc 19:10 Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver (sôzô) ce qui était perdu (apollumi).

Malheureusement, l’inverse est aussi vrai puisque certains vont s’écarter du salut et renier le maître qui les a rachetés, attirant sur eux la perdition d’une manière soudaine, une ruine dans cette vie menant à la mort physique et même spirituelle. Cette perdition peut passer par les viandes sacrifiées aux démons, ramenant les faibles dans la foi sous leur domination.

1Corinthiens 8:11 Et ainsi le faible périra (apollumi) par ta connaissance, le frère pour lequel Christ est mort!

Romains 14:15 Mais si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l’amour: ne cause pas, par ton aliment, la perte (apollumi) de celui pour lequel Christ est mort. (Segond21)

Romains 14:15 Mais si ton frère est affligé concernant ta nourriture, tu ne te conduis pas charitablement. Ne détruis (apollumi) pas par ta nourriture celui pour lequel Christ est mort. (KJV)

Cette apostasie menant à la perdition peut aussi prendre la forme de fausses doctrines.

2Pierre 2:1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses (apoleia), et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine (apoleia) soudaine. (…) 9 Le Seigneur sait garder les injustes pour le jour du jugement où ils seront punis.

Le verbe «kolazô» traduit par «punir» est employé seulement à un autre endroit dans le Nouveau Testament et sa forme nominale «kolasis» à deux autres endroits traduit par «châtiment». Le châtiment peut être temporaire quand il est administré par les hommes.

Actes 4:21 Ils leur firent de nouvelles menaces, et les relâchèrent, ne sachant comment les punir, à cause du peuple, parce que tous glorifiaient Dieu de ce qui était arrivé.

Ceux qui aiment le Seigneur n’ont pas à craindre ce châtiment.

1Jean 4:18 La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment , et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.

Les termes «kolazô» et «kolasis» dérivent du nom «kolos» qui signifie «nain», ils comportent donc l’idée de rabaisser ceux qui s’élèvent par orgueil en les humiliant par une punition douloureuse. Cela décrit bien ce que sera la perdition, elle n’est pas une correction visant une éducation pour élever les enfants de Dieu, elle ne deviendra pas un sujet de joie, comme on lit dans Hébreux 12:4 Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre combat contre le péché 5 et vous avez oublié l’encouragement qui vous est adressé comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas la correction du Seigneur et ne perds pas courage lorsqu’il te reprend. 6 En effet, le Seigneur corrige celui qu’il aime et il punit tous ceux qu’il reconnaît comme ses fils. 7 Supportez la correction: c’est comme des fils que Dieu vous traite. Quel est le fils qu’un père ne corrige pas? 8 Mais si vous êtes dispensés de la correction à laquelle tous ont part, c’est donc que vous êtes des enfants illégitimes et non des fils. 9 D’ailleurs, puisque nos pères terrestres nous ont corrigés et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas d’autant plus nous soumettre à notre Père céleste pour avoir la vie? 10 Nos pères nous corrigeaient pour un peu de temps, comme ils le trouvaient bon, tandis que Dieu le fait pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. 11 Certes, au premier abord, toute correction semble un sujet de tristesse, et non de joie, mais elle produit plus tard chez ceux qu’elle a ainsi exercés un fruit porteur de paix: la justice.

Ce sont plutôt des pleurs et des grincements de dents qui en résulteraient. Triste fin que Dieu voulait épargner les hommes rebelles en usant de grande patience envers eux alors qu’ils se rendaient prêts à être perdus le jour où la colère divine se manifestera finalement contre eux. Ce n’est vraiment pas la volonté de Dieu qu’aucun périsse en étant éloignés de la glorieuse puissance qui émane de sa présence.

Matthieu 18:14 Ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde (apollumi) un seul de ces petits.

Luc 13:3 Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez (apollumi) tous également.

Luc 15:1 Tous les collecteurs d’impôts et les pécheurs s’approchaient de Jésus pour l’écouter. 2 Mais les pharisiens et les spécialistes de la loi murmuraient, disant: «Cet homme accueille des pécheurs et mange avec eux.» 3 Alors il leur dit cette parabole: 4 «Si l’un de vous a 100 brebis et qu’il en perde une, ne laisse-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue jusqu’à ce qu’il la retrouve? 5 Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules 6 et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins et leur dit: ‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue.’ 7 De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de changer d’attitude. 8 »Ou bien, si une femme a 10 pièces d’argent et qu’elle en perde une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve? 9 Lorsqu’elle l’a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines et dit: ‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce que j’avais perdue.’ 10 De même, je vous le dis, il y a de la joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.»

2Pierre 3:9 Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse (apollumi), mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Romains 9:22 Et qu’as-tu à redire si Dieu a voulu montrer sa colère et faire connaître sa puissance en supportant avec une immense patience ceux qui étaient les objets de sa colère, tout prêts pour la destruction? (apoleia), (Semeur)

«Tout prêts» pour la destruction est une meilleure traduction du verbe grec «katartizô» que Segond a traduit par «formés» pour la perdition, parce que Dieu n’a pas créé personne dans le but de l’envoyer à la perdition. Cet état de perdition est illustré de manière très graphique par Jésus. Il l’a associé au dépotoir de la Géhenne dans Matthieu 5:29 qui se trouvait en dehors de la ville de Jérusalem. C’est là où brûlaient les déchets et se nourrissaient les vers de la chair des condamnés en train de pourrir. Ailleurs Jésus décrit ce lieu en parlant d’un feu éternel qui avait été préparé pour le diable et ses démons, pas pour les hommes qui iront les rejoindre parce qu’ils n’ont pas voulu se repentir de leur incrédulité. Les démons savent que c’est ce qui les attend.

Marc 1:24 Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth? Tu es venu pour nous perdre (apollumi). Je sais qui tu es: le Saint de Dieu.

Matthieu 25:41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: ‘Eloignez-vous de moi, maudits, allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges! 42 En effet, j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire; 43 j’étais étranger et vous ne m’avez pas accueilli; j’étais nu et vous ne m’avez pas habillé; j’étais malade et en prison et vous ne m’avez pas rendu visite.’ 44 Ils répondront aussi: ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu affamé, ou assoiffé, ou étranger, ou nu, ou malade ou en prison et ne t’avons-nous pas servi?’ 45 Et il leur répondra: ‘Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait cela à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’ 46 Et ils iront à la peine (kolasis) éternelle, tandis que les justes iront à la vie éternelle.»

Philippiens 3:19 Leur fin sera la perdition (apoleia) ; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte. Les jugement se fera par la même parole qui avait créé le monde, cette parole c’est le Seigneur Jésus évidemment (Jean 1:1-3).

2Pierre 3:7 Sachez avant tout que dans les derniers jours viendront des moqueurs pleins de raillerie. Ces hommes vivront en suivant leurs propres désirs 4 et diront: «Où est la promesse de son retour? En effet, depuis que nos ancêtres sont morts, tout reste dans le même état qu’au début de la création.» 5 De fait, ils veulent ignorer que des cieux ont existé autrefois par la parole de Dieu, ainsi qu’une terre tirée des eaux et au milieu d’elles. 6 Ils oublient volontairement que le monde d’alors a disparu de la même manière, submergé par l’eau. 7 Or, par la parole de Dieu, le ciel et la terre actuels sont gardés pour le feu, réservés pour le jour du jugement et de la perdition (apoleia) des hommes impies.

Déclarons que nous sommes de ceux qui ne se retirent pas pour se perdre dans le feu qui va ravager la terre.

2Thessaloniciens 1:6 En effet, il est juste aux yeux de Dieu de rendre la souffrance à ceux qui vous font souffrir 7 et de vous donner, à vous qui souffrez, du repos avec nous lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance, 8 au milieu d’une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de notre Seigneur Jésus -Christ. 9 Ils auront pour peine une ruine éternelle, loin de la présence du Seigneur et de la gloire de sa force

Nous ne sommes pas des fils de perdition, nous ne sommes pas comme Judas qui s’était retiré pour aller se pendre, mais nous allons garder le bon dépôt de la foi jusqu’à la fin pour sauver notre âme.

Hébreux 10:39 Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent (upostolè) pour se perdre (apoleia), mais de ceux qui ont la foi pour sauver (peripoiesis) leur âme.

Dans Hébreux 10:39, il manque le mot salut dans le grec, littéralement il est écrit « mais de ceux qui ont la foi pour acquérir leur âme » ce qui veut dire vraiment « mais de ceux qui ont la foi pour acquérir le salut de leur âme », comparez avec le verset suivant.

1 Thessaloniciens 5:9 Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition (peripoiesis) du salut (sôteria) par notre Seigneur Jésus-Christ,

Dans Hébreux 10:39, le verbe «se retirer : upostellô» est le contraire du verbe «envoyer : apostellô», ce sont des verbes composés à partir d’une préposition d’éloignement et du verbe «stellô» qui veut dire s’éloigner. La forme nominale de «apostellô» est «apostolos : apôtre, envoyé», donc celui qui se retire fait le contraire d’un apôtre, d’un envoyé qui avance par la foi qui sauve, il est plutôt dans l’incrédulité qui l’a arrêté dans sa marche chrétienne et s’en va vers la perdition. Éloignons-nous de telles personnes, 1Corinthiens 15:33 car les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs.

2Thessaloniciens 3:6 nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner (stellô) de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous.

Judas n’est pas le seul à avoir apostasier, il n’est pas le seul fils de perdition. Avant le retour de Jésus, un autre disciple de Jésus va apostasier comme Judas et deviendra un adversaire des chrétiens et des juifs, il va pousser l’effronterie et l’orgueil jusqu’à aller s’asseoir dans le temple de Dieu en disant qu’il est Dieu incarné comme Jésus.

2Thessaloniciens 2:3 Que personne ne vous trompe d’aucune manière. En effet, il faut que l’apostasie arrive d’abord et qu’apparaisse l’homme de péché, le fils de la perdition (apoleia), 4 l’adversaire qui s’élève contre tout ce qu’on appelle Dieu ou qu’on adore; il va jusqu’à s’asseoir comme Dieu dans le temple de Dieu en se proclamant lui-même Dieu. On reconnaît un arbre à ses fruits cependant, comme Jésus nous l’avait fait comprendre, alors il sera possible pour les croyants de réaliser qu’il n’est pas Jésus qui est revenu, mais un imposteur.

Matthieu 7:15 Méfiez-vous des prétendus prophètes! Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces. 16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des ronces ou des figues sur des chardons? 17 Tout bon arbre produit de bons fruits, mais le mauvais arbre produit de mauvais fruits. 18 Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. 19 Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. 20 C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

La perdition ne décrit pas nécessairement la mort éternelle, elle est employée souvent par Matthieu et par d’autres pour décrire la mort physique ; Hérode cherchait à faire périr Jésus, c’est pour le tuer physiquement et non pour l’envoyer en enfer.

Matthieu 2:13 Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr (apollumi).

Matthieu 8:25 Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent: Seigneur, sauve-nous, nous périssons (apollumi)!

Matthieu 10:28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr (apollumi) l’âme et le corps dans la géhenne.

Matthieu 21:41 Ils lui répondirent: Il fera périr (apollumi) misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.

Matthieu 22:7 Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr (apollumi) ces meurtriers, et brûla leur ville.

Matthieu 26:52 Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront (apollumi) par l’épée.

Matthieu 27:20 Les principaux sacrificateurs et les anciens persuadèrent à la foule de demander Barabbas, et de faire périr (apollumi) Jésus.

La perdition est employée aussi pour décrire la perte d’un objet qui ne pourra plus être utilisé par la suite, par exemple, il est employé pour décrire le parfum qui avait été répandu sur Jésus, il ne pourra plus être remis dans le vase et être utilisé à nouveau. Les disciples y ont vu un gaspillage d’un parfum de grand prix déversé sur Jésus, il ne pourra plus être utilisé à nouveau ou vendu pour donner supposément aux pauvres – le vrai pauvre étant Judas le trésorier voleur ! -, c’est terminé.

Marc 14:4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation: A quoi bon perdre (apoleia) ce parfum?

Matthieu 9:17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues (apollumi); mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent.

Jn 6:12 Lorsqu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde (apollumi).

Jean 6:27 Travaillez, non pour la nourriture qui périt (apollumi), mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera; car c’est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.

Actes 8:20 Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse (apoleia) avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent!

Sans perdre notre âme, on peut perdre notre récompense, si on ne fait pas attention pour accomplir la volonté de Dieu.

2Jean 1:8 Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez (apollumi) pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.

1Corinthiens 3:10 Conformément à la grâce que Dieu m’a donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre construit dessus. Cependant, que chacun fasse attention à la manière dont il construit dessus, 11 car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, à savoir Jésus-Christ. 12 Que l’on construise sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin ou de la paille, 13 l’oeuvre de chacun sera dévoilée: le jour du jugement la fera connaître, car elle se révélera dans le feu et l’épreuve du feu indiquera ce que vaut l’oeuvre de chacun. 14 Si l’oeuvre que quelqu’un a construite sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. 15 Si son oeuvre brûle, il perdra sa récompense; lui-même sera sauvé, mais comme au travers d’un feu.

1Pierre 4:17 En effet, c’est le moment où le jugement commence, et il commence par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il débute, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu? 18 Et si le juste est sauvé avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur?

Notez les antithèses

1° Perdition versus salut

1Corinthiens 1:18 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent (apollumi); mais pour nous qui sommes sauvés (sôzô), elle est une puissance de Dieu.

2Corinthiens 2:15 Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent (apollumi):

Luc 6:9 Puis Jésus leur dit: Je vous le demande: Que permet notre loi? de faire du bien le jour du sabbat ou de faire du mal? de sauver (sôzô) la vie d’un être humain ou de la détruire? (apollumi).

Philippiens 1:28 sans vous laisser aucunement effrayer par les adversaires, ce qui est pour eux une preuve de perdition (apoleia), mais pour vous de salut ; et cela de la part de Dieu,

2Pierre 3:15 Considérez bien que la patience de notre Seigneur est votre salut (sôteria). Notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, conformément à la sagesse qui lui a été donnée. 16 C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres où il parle de ces choses; il s’y trouve certes des points difficiles à comprendre, et les personnes ignorantes et mal affermies en tordent le sens, comme elles le font des autres Ecritures, pour leur propre ruine. (apoleia).

2° Colère versus vie

Jean 3:36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui.»

3° Perdition versus vie

Matthieu 7:13 »Entrez par la porte étroite! En effet, large est la porte, spacieux le chemin menant à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là, 14 mais étroite est la porte, resserré le chemin menant à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse (apollumi) point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 10:10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire (apollumi); moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

Jean 10:28 Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront (apollumi) jamais, et personne ne les ravira de ma main.

4° Perdus versus gardés

Jean 17:12 Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition (apoleia), afin que l’Ecriture fût accomplie.

5° Perdu versus retrouvé

Luc 15:24 car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu (apollumi), et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.

février 7, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.