Fêter la St-Valentin comme une fête de l’amour

Il n’y a pas de fête de la Saint-Valentin dans la Bible, ce n’est pas une des fêtes que Dieu avait ordonné aux juifs de célébrer.

Il y a des Valentin qui ont existé dans l’histoire, mais celui qui fait l’objet de cette fête a vécu bien après que la Bible soit finie de rédiger.

Bien des fêtes catholiques sont venues remplacer des fêtes païennes pour contribuer à changer les moeurs dépravées des Romains. L’église catholique a donc créé la fête de Saint-Valentin pour cesser le paganisme et la débauche qui étaient associés à une fête célébrée à cette période de l’année. Le 15 février, les Romains fêtaient Lupercus, une idole demandant la débauche sexuelle. L’église a changé la date pour le 14 février en honorant Saint-Valentin qui a défendu jusqu’à sa mort l’amour des couples en les mariant allant à l’encontre d’une loi de célébrer les mariages qui avait été à son époque.

De nos jours, les païens ne pensent pas au valeureux Valentin quand ils fêtent cette journée pour souligner l’amour sentimental. C’est bien plus l’image d’un petit bébé avec des ailes et un arc et des flèches qui est associé à cette fête. Les chérubins sont des anges, mais ils sont loin d’être ces petits enfants joufflus ailés du genre Cupidon, comme dans l’imagination populaire. Il n’y a aucun fondement biblique dans la légende de Cupidon, le chérubin des amoureux. Cela vient du Talmud où l’on a rapproché le mot hébreu kerouvim (chérubins) au mot kerabyia (comme un enfant) Représenter des anges par des enfants ailés est éloigné de la réalité que nous dépeint la Parole de Dieu, l’autorité en la matière. Leur aspect est parfois si impressionnant que les genoux ont manqué à l’apôtre Jean deux fois.

Nous en tant que chrétiens, nous n’avons rien à voir avec la fêtes des Lupercales. Rien nous empêche donc de souligner aussi l’amour sentimental, c’est amour que Dieu a mis en nous pour que nous désirions fonder une famille et remplir la terre, comme Dieu l’avait désiré au départ dans Genèse 1:26. En plus de l’amour sentimental, nous pouvons aussi célébrer les autres formes d’amour, comme l’amour fraternel et surtout de nous rappeler de l’amour divin, cet amour éternel qui demeurerait même si les montagnes venaient à être ébranlées, cf. Esaïe 54:10. Nous sommes appelés à célébrer l’amour tous les jours de notre vie, pas seulement le 14 février, parce que c’est à l’amour que nous avons les uns pour les autres que les païens reconnaîtront que nous sommes des enfants du Dieu d’amour.

Profitons de cette fête pour parler de l’amour de Dieu et manifestons-le entre nous 🙂

février 14, 2019

Étiquettes : ,
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.