Que Jésus voulait-il dire en enseignant que le nom du Père soit sanctifié ?

Voici tout d’abord la référence biblique dans Matthieu 6:9, quand on la lit dans divers versions, on prend conscience de la richesse de sens en parlant d’un nom sanctifié.

Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié. (Segond 1910)

Notre Père qui es dans les cieux! Que ton nom soit reconnu pour sacré, (Segond NBS)

Notre Père céleste! Que la sainteté de ton nom soit respectée, (Segond 21)

Notre Père, toi qui es dans les cieux, que tu sois reconnu pour Dieu, (Semeur)

Notre Père qui es aux cieux, fais connaître à tous qui tu es, (Tob)

Notre Père qui es dans les cieux, que chacun reconnaisse que tu es le Dieu saint, (Français courant)

Sanctifié signifie séparé, mis à part pour un usage exclusif dénué de toute souillure.

Donc sanctifier le nom du Père céleste, c’est le distinguer des pères humains qui ne sont pas toujours des modèles, même les meilleurs. C’est dans cette optique que je comprends la parole suivante de Jésus de ne pas appeler sur terre personne « père », je ne pense pas que Jésus soit offusqué quand je dis « papa » à mon père biologique, par exemple.

Matthieu 23:9 Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.

Dans le contexte de cette parole, Jésus parlait à ses disciples des religieux hypocrites de son époque qui aimaient se faire appeler avec des titres pompeux pour flatter leur orgueil spirituel. C’est cette pratique que Jésus décourage fortement, car cela fait penser aux religieux qu’ils sont en règle avec Dieu alors qu’ils sont des fils de la Géhenne, destinés à passer l’éternité loin de Dieu (Matthieu 23:15).

Matthieu 23:7 Ils aiment être salués sur les places publiques et être appelés par les hommes ‘Maître, Maître’.
8 Mais vous, ne vous faites pas appeler maîtres, car un seul est votre maître, c’est le Christ, et vous êtes tous frères.
9 N’appelez personne sur la terre votre père, car un seul est votre Père, c’est celui qui est au ciel.
10 Ne vous faites pas appeler chefs, car un seul est votre chef, c’est le Christ.
11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
12 Celui qui s’élèvera sera abaissé et celui qui s’abaissera sera élevé.

Maintenant que cette précision est apportée, revenons au saint nom de Dieu le Père.

Dieu notre Père est saint, dans une classe complètement à part des pères terrestres, il mérite qu’on le respecte en tenant son nom de Père en haute estime dans nos prières et nos paroles, une manière de sanctifier son nom de Père serait en le réservant pour lui seul, comme Jésus l’a enseigné.

Parce que le nom de Dieu le Père est saint, on ne peut pas projeter nos pères terrestres sur Dieu et s’imaginer qu’il est comme eux. Ce sont les idolâtres qui projettent sur les dieux les mêmes travers humains, comme on le note dans la mythologie grecque, par exemple.

Dieu est parfaitement juste et bon, il n’y a aucune trace de malveillance en lui, il ne change jamais, même si le diable s’évertue depuis le jardin d’Eden à mettre des doutes en l’homme à ce sujet.

Quand il prie, Jésus appelle son père « Père saint » (Jean 17:11), « Père juste » (Jean 17:25) et il rappelle qu’il n’y a que Dieu de bon (Luc 18:19), notre « Père céleste » (Matthieu 6:32), « Seigneur du ciel et de la terre » (Matthieu 11:25).

Prions notre Dieu, le Père céleste, juste et bon, que ton nom soit sanctifié dans nos coeurs et dans nos bouches !

juillet 1, 2019

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.