Le Seigneur Jésus a des ennemis et les ennemis de notre Seigneur sont nos ennemis !

1 Corinthiens 15:25-26 En effet, il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. (Bible Segond 21).

La MORT est notre ennemie, donc tout ce qui mène à la mort est aussi notre ennemi qui doit être combattu.Elle refusera de se mettre sous les pieds du Seigneur jusqu’à la résurrection des morts même si elle cède parfois et que des morts ressuscitent occasionnellement. La mort s’est toujours reprise par la suite, tous ceux qui sont ressuscités sont morts à nouveau physiquement. C’est seulement quand on ressuscitera avec nos corps glorifiés que la mort aura définitivement perdu la bataille contre nous.

  • Le PÉCHÉ dont le salaire est la mort est notre ennemi, on doit le combattre en lui résistant. Il réussit bien à se faire passer pour un ami dans le monde, mais c’est un loup déguisé en brebis qui domine et finit par dévorer ceux qui se laissent attraper.

    Hébreux 12:4 Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang, en luttant contre le péché.

  • La MALADIE est notre ennemie car elle mène à la mort, elle doit donc être combattue aussi en se soignant, en adoptant une bonne hygiène de vie et en proclamant des paroles de foi pour la repousser et activer plus rapidement la guérison.

    3Jean 2 Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tout point de vue et sois en bonne santé, à l’image de ton âme.

  • La PAUVRETÉ est notre ennemie, on ne doit pas s’en accommoder, elle doit être combattue en cherchant des moyens de s’en sortir car la privation des biens essentiels contribue à raccourcir la durée de vie et nous restreint dans nos capacités à venir en aide aux autres.

    Ecclésiaste 9:10 Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le.

  • Le SURMENAGE est aussi notre ennemi des plus subtils qui tente de se faire passer pour vertueux. Si on brûle la chandelle par les deux bouts, la mort va venir plus rapidement, on doit résister à cette tentation en permettant à notre corps de récupérer. Épaphrodite s’était surmené pour rendre service à l’apôtre Paul et il était passé proche de la mort à cause de cela. Dieu a dû exercer sa miséricorde envers lui pour qu’il s’en remette, répondant ainsi favorablement à l’intercession de Paul en sa faveur.

    Phillipiens 2:25 J’ai cependant estimé nécessaire de vous renvoyer mon frère Epaphrodite, mon collaborateur et mon compagnon de combat, que vous aviez envoyé afin de pourvoir à mes besoins. 26 Il désirait vous revoir tous et se tourmentait parce que vous aviez appris sa maladie. 27 Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse. 28 Je m’empresse donc de le renvoyer pour que vous puissiez vous réjouir de le revoir et que je sois moi-même moins triste. 29 Accueillez-le dans le Seigneur avec une joie sans réserve et ayez de l’estime pour de tels hommes. 30 En effet, c’est pour l’oeuvre de Christ qu’il a été près de la mort; il a risqué sa vie afin de vous remplacer dans le service que vous ne pouviez pas me rendre.

  • Les CONFLITS sont nos ennemis, on doit résister à la tentation de s’y impliquer pour empirer la situation qui peuvent dégénérer en combat menant à la mort.

    2Timothée 2:14 Rappelle ces choses, en conjurant devant Dieu qu’on évite les disputes de mots, qui ne servent qu’à la ruine de ceux qui écoutent.

  • La COMPARAISON est notre ennemi contre laquelle on sort toujours perdants, soit qu’on se sente pas assez bons et qu’on se mette à déprimer et même au suicide. On attriste alors le Saint-Esprit qui pourrait nous consoler. Soit qu’on se sente supérieur aux autres et qu’on tombe dans l’orgueil qui fait que Dieu va nous résister. On doit résister à la tentation de se comparer aux autres. Examinons-nous plutôt nous-mêmes pour décler où nous avons des progrès à faire.

    2Corinthiens 10:12 Nous n’osons pas nous égaler ou nous comparer à quelques-uns de ceux qui se recommandent eux-mêmes. Mais, en se mesurant à leur propre mesure et en se comparant à eux-mêmes, ils manquent d’intelligence.

  • L’INSOUCIANCE et l’IMPRUDENCE sont nos ennemis recouverts d’un vernis de foi en se disant que rien de mal ne peut nous arriver car l’ange de l’Éternel campe autour de nous pour nous arracher au danger (Psaumes 34:7) et si on se jette en bas du temple, les anges vont venir nous porter pour ne pas qu’on se blesse. C’était l’une des tentations lancées à Jésus par le diable, ne tombons pas dans ce panneau !

    Matthieu 10:16 Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents et purs comme les colombes.

  • – La PROCRASTINATION est une ennemi sournoise, elle fait semblant de vouloir obéir mais trouve toujours d’autres choses à faire au lieu d’accomplir ce qui est demandé. Cette manifestation de la chair ralentit la progression du royaume de Dieu.

    Matthieu 21:28 Que vous en semble? Un homme avait deux fils; et, s’adressant au premier, il dit: Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne.29 Il répondit: Je ne veux pas. Ensuite, il se repentit, et il alla. 30 S’adressant à l’autre, il dit la même chose. Et ce fils répondit: Je veux bien, seigneur. Et il n’alla pas.

  • – L’ENVIE est une des pires ennemies qui soient, elle est une idolâtrie au même titre que la cupidité car elle cherche son bonheur dans les choses du monde plutôt qu’en Dieu.

    Hebreux 13:5 Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point.

  • – L’ORGUEIL est l’ennemi no.1 qui avait fait tomber Lucifer. Dieu résiste aux orgueilleux et quand Dieu résiste à quelqu’un, il est abandonné au diable et devient facilement sa proie.

    Romains 11:20 Ne t’abandonne pas à l’orgueil, mais crains;

    Jacques 4:6 Cependant, la grâce qu’il accorde est plus grande encore, c’est pourquoi l’Ecriture dit: Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. 7 Soumettez-vous donc à Dieu, mais résistez au diable et il fuira loin de vous. 8 Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez votre coeur, hommes partagés. 9 Ayez conscience de votre misère, soyez dans le deuil et dans les larmes, que votre rire se change en deuil et votre joie en tristesse. 10 Humiliez-vous devant le Seigneur et il vous élèvera.

  • Les DÉMONS sont nos ennemis, ces esprits méchants dans les lieux célestes inspirent des mauvaises pensées suscitant des actions pécheresses provoquant des conflits, de l’appauvrissement, de la maladie et de la mort. On combat les démons comme Jésus l’a fait contre leur chef, en citant la Parole de Dieu !

    Éphésiens 6:12 En effet, ce n’est pas contre l’homme que nous avons à lutter, mais contre les puissances, contre les autorités, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal dans les lieux célestes.

  • Bien d’autres choses sont des ennemies qui font la guerre à notre âme et doivent donc être prises au sérieux et combattues car elles sont dangereuses, on pourrait continuer la liste encore longtemps.
Alors cessons de voir nos ennemis comme des traits de caractère faisant partie de notre personnalité. Ces traits de caractère sont des manifestations de notre chair qui a été crucifiée à notre conversion pour être mise à mort afin que nous marchions en nouveauté de vie.

Celui qui a la puissance de la mort est notre pire ennemi (c’est le diable selon Hébreux 2:14). A l’opposé, tout ce qui contribue à la vie est notre ami et celui qui donne la vie abondante est notre meilleur ami, c’est évidemment Jésus, selon Luc 12:4, Jean 10:10. Il est pour nous et il combat avec nous depuis son royaume et nos prières contribuent à le faire venir sur terre.

février 14, 2022

  • Super, merci pour ce message et vos messages en général.
    Je me permets une question sur la fin du message où vous dites: « notre chair qui a été crucifiée, à notre conversion ».
    Est-ce qu’on a, lors de notre conversion, crucifié notre chair ou notre vieil homme (esprit non régénéré)?
    Galates 5:24 dit « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs ».
    Mais d’un autre côté, Galates 5:16 (par exemple) dit aux chrétiens: « Marchez selon l’Esprit et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair », ce qui laisse entendre que la chair est toujours là, même après la nouvelle naissance et qu’on doit se nourrir du Saint-Esprit dans le but de crucifier notre chair au quotidien.
    Merci pour votre réponse

  • Super, merci pour ce message et vos messages en général.
    Je me permets une question sur la fin du message où vous dites: « notre chair qui a été crucifiée, à notre conversion ».
    Est-ce qu’on a, lors de notre conversion, crucifié définitivement notre chair ou notre vieil homme (esprit non régénéré)?
    Galates 5:24 dit « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs ».
    Mais d’un autre côté, Galates 5:16 (par exemple) dit aux chrétiens: « Marchez selon l’Esprit et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair », ce qui laisse entendre que la chair est toujours là, même après la nouvelle naissance et qu’on doit se nourrir du Saint-Esprit dans le but de crucifier notre chair au quotidien.
    Merci pour votre réponse.

    • Bonjour Eric,

      Effectivement, il y a l’aspect théorique et pratique à considérer.

      Il y a un fait qui a été accompli, il y a 2000 ans et dont la portée atteint notre conversion. Jésus a été crucifié il y a 2000 ans et à notre conversion, notre chair ou notre vieil homme a été aussi crucifiée avec lui. Nous sommes maintenant un homme nouveau qui est né de nouveau le moment où nous avons réalisé que nous nous étions trompés sur Jésus et que décidé de croire en Jésus comme notre Seigneur et Sauveur.

      Dans la pratique maintenant, nous avons le choix de marcher selon le nouvel homme rempli du Saint-Esprit de puissance, d’amour, de joie, de paix etc, ou selon le vieil homme avec sa vaine manière de vivre qui cherche à satisfaire les passions de la chair.

      C’est à cela que les épîtres nous exhortent ; dans les premiers chapitres, Paul explique habituellement la théorie qui traite de notre position en Jésus-Christ et ensuite, il montre comment l’appliquer au quotidien,

  • Répondre à yvan Annuler la réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.