La récompense divine de ceux qui demeurent fermes et sans compromis

Soyons fermes dans nos décisions, ne cédons à aucun compromis même quand le compromis semble être la seule option possible. Dieu va alors intervenir et tourner la situation inextricable en notre faveur. Le livre de Daniel nous en donne plusieurs exemples, comme le reste des Écritures d’ailleurs. Vous voulez voir Dieu intervenir dans votre vie ? Demeurez fermes dans vos décisions, ne faites aucun compromis avec la Parole de Dieu ! Le Dieu de Daniel sera avec vous, il n’a pas changé !, mais cela a changé la vie de Daniel par contre et cela a le pouvoir aussi de changer la vôtre aussi !

Job 22:28 A tes résolutions répondra le succès; sur tes sentiers brillera la lumière.

Ce que je viens de vous dire, c’est déjà un message en soi, une prédication qui peut changer votre destinée, je pourrais arrêter ici, mais je vais continuer. Prenez le temps par contre de réfléchir à ce que je viens de vous dire avant de continuer.

Daniel connaissait son Dieu, il le savait que la bénédiction ne pouvait passer par le chemin de la désobéissance, le savons-nous ? La solution divine ne passe jamais par le péché, jamais. Dieu ne sera jamais glorifié par une concession faite à la moralité ou en baissant ses standards d’excellence.

Quand Jésus est venu, il n’est pas venu annoncer au peuple une baisse des standards divins, au contraire, il est venu les rehausser pour montrer comment être parfaits comme le Père céleste est parfait. Par exemple, il a cité la parole de la loi qu’il ne faut pas tuer, il a rajouté que se mettre en colère contre son frère et lui dire des paroles blessantes, c’est aussi pire car tu es en train de tuer son âme.

Vu les circonstances, Daniel aurait pu se dire qu’il n’avait pas le choix de manger de la nourriture défendue par la loi de Moïse puisque c’était le roi de Babylone lui-même qui avait ordonné de la manger et désobéir au roi c’était mettre sa vie en danger. Il ne s’est pas dit que si je veux réussir dans la vie, je n’ai pas le choix de faire ce compromis pour monter dans les échelons de cette société. Il ne n’est pas dit que cela ne lui avait rien donné d’obéir à la loi de Dieu puisqu’il avait été déporté de son pays, il avait tout perdu les avantages dont il jouissait parmi les nobles de Jérusalem. Mais non, pour Daniel, désobéir au ROI des rois, c’était encore pire que de désobéir au roi terrestre le plus puissant de l’époque.

Matthieu 10:28 Ne craignez donc pas ceux qui peuvent tuer le corps, mais qui n’ont pas le pouvoir de faire mourir l’âme. Craignez plutôt celui qui peut vous faire périr corps et âme dans l’enfer. (Semeur)

Donc, parce que Daniel avait plus la crainte de Dieu que la crainte des hommes, on lit dans Daniel 1:8.

Daniel 1:8 Daniel prit la ferme décision de ne pas se souiller en consommant les plats servis à la table du roi et le vin de ses banquets. Il demanda alors au chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller.

Est-ce que Daniel faisait un excès de zèle ? Est-ce que Daniel était trop pointilleux ? Au Québec, on a une expression qui dit : «Il ne faut pas être plus catholique que le pape» , on dit celui pour justifier un baisse de standard, un compromis, pour justifier l’injustifiable devant Dieu.

Ce n’est pas parce que tu te retrouves dans un autre pays où une pratique est acceptable et même bien vue que tu peux t’y associer. La moralité de Dieu n’est pas variable selon les cultures. Dans la culture québécoise, on peut vivre ensemble sans se marier, c’est rendu la norme, mais est-ce que Dieu a changé ses standards pour se conformer à la culture québécoise ? Comme Paul, Daniel s’est fait tout à tous, mais sans tomber dans le péché.

1Corinthiens 9:20 Avec les Juifs, j’ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi; 21 avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi. 22 J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. 23 Je fais tout à cause de l’Evangile, afin d’y avoir part.

Contrairement à Paul, Daniel était encore sous l’ancienne alliance, alors il n’avait pas le choix de l’ignorer.

Cela ne veut pas dire qu’on ne doit pas s’adapter à la société dans laquelle on vit et faire comme certains qui viennent au Québec et refusent d’apprendre le français ou encore en revendiquant leur droit de vivre comme ils le faisaient dans leur pays d’origine. Daniel a appris la langue du pays, il parlait araméen couramment, une bonne partie du livre de Daniel a même été écrite en araméen. Daniel s’habillait comme les gens du pays, il n’a même pas protesté quand le roi a décidé de changer son nom de Daniel (Dieu est mon juge) pour Beltschatsar (que Bel protège ta vie). Dieu a continué quand même à être le juge de Daniel concernant sa conduite. Daniel a choisi ses batailles, il ne mettait pas de péché où il n’y en avait pas, mais là où il y avait clairement péché, il devenait intransigeant, au péril même de sa vie dans une fosse remplie de lions affamés.

Est-ce que Dieu a trouvé que Daniel exagérait ? Est-ce que Dieu a laissé tomber Daniel ? Pas du tout, loin de là, Dieu aime approuve ceux qui sont fermes dans leurs décisions.

Ésaïe 26:3 A celui qui est ferme dans ses intentions tu assures une paix profonde parce qu’il se confie en toi.

Proverbes 16:7 Lorsque le Seigneur approuve la conduite de quelqu’un, il réconcilie avec lui ses ennemis eux-mêmes.

Daniel 1:9 Dieu gagna à Daniel la bienveillance et la compassion du chef des eunuques.

Non seulement Daniel gagna la bienveillance du chef des eunuques mais il entraîna aussi à sa suite les trois autres jeunes juifs emmenés en captivité avec lui pour être formés pendant 3 ans dans la langue et la littérature babylonienne.

Non seulement les quatre devinrent ferrés en araméen, ils sont devenus 10 fois plus sages que les mages babyloniens qui avaient été élevés toute leur vie dans le pays (Daniel 1:4,17,20). Daniel était encore plus sage que les trois autres parce que Dieu lui avait donné la capacité d’interpréter les rêves sans même qu’on les lui raconte. Personne d’autre que lui n’avait reçu de Dieu une telle capacité.

Le chef des eunuques avait la crainte du roi, mais pas Daniel. Daniel avait seulement la crainte de Dieu. La crainte de Dieu c’est le commencement de la sagesse Proverbes 9:10, mais cela ne s’arrête pas là. Le commencement parle d’un processus qui est enclenché. Daniel est devenu plus sage que quiconque dans le royaume. On reconnaissait qu’il avait reçu en lui un esprit supérieur.

Daniel 5:11 Il y a dans ton royaume un homme qui a en lui l’esprit des dieux saints; et du temps de ton père, on trouva chez lui des lumières, de l’intelligence, et une sagesse semblable à la sagesse des dieux. Aussi le roi Nebucadnetsar, ton père, le roi, ton père, l’établit chef des magiciens, des astrologues, des Chaldéens, des devins, 12 parce qu’on trouva chez lui, chez Daniel, nommé par le roi Beltschatsar, un esprit supérieur, de la science et de l’intelligence, la faculté d’interpréter les songes, d’expliquer les énigmes, et de résoudre les questions difficiles. Que Daniel soit donc appelé, et il donnera l’explication.

Quel est cet esprit des dieux saints, cet esprit supérieur qui se trouvait en Daniel?

Ésaïe 11:2 Et l’Esprit du SEIGNEUR reposera sur lui, l’esprit de sagesse et d’intelligence, l’esprit de conseil et de puissance, l’esprit de connaissance et de crainte du SEIGNEUR. 3 Et il lui donnera une intelligence rapide dans la crainte du SEIGNEUR; et il ne jugera pas d’après la vue de ses yeux, et ne reprendra pas selon l’audition de ses oreilles. (King James français)

N’est-ce pas une bonne définition de l’esprit qui habitait en Daniel qui marchait par ce qu’il percevait en esprit et non par ce que ses sens pouvaient percevoir quand c’était le temps de prendre une décision difficile, de proposer une solution novatrice, d’être un leader, d’interpréter un rêve.

Tout cela fut rendu possible parce qu’il avait la crainte de l’Éternel et qu’il avait pris la ferme décision de ne faire aucun compromis. Cela fut le commencement de la sagesse dans sa vie. Reprenons Daniel 1:8 en mettant l’emphase sur une autre partie du verset.

Daniel 1:8 Daniel prit la ferme décision de ne pas se souiller en consommant les plats servis à la table du roi et le vin de ses banquets. Il demanda alors au chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller.

Daniel commençait juste à être sage, il était très jeune encore, il avait demandé au chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller. Si le chef des eunuques l’avait obligé de se souiller, il aurait été alors devant un dilemme difficile à trancher pour un tout jeune homme, obéir et vivre ou désobéir et mourir. Plus tard, même quand on a voulu l’obliger de ne prier que le roi Darius, il a refusé. Il avait grandi en sagesse, on ne pouvait plus l’obliger à désobéir et se souiller. Ce n’était même plus une option envisageable pour lui. Rien ni personne ne pouvait l’obliger à prier un être humain, fut-il le roi le plus puissant de la planète, plutôt que de prier le Roi des rois, le Créateur de l’univers. Daniel croyait à la résurrection des justes et des injustes, il savait que son existece n’allait pas arrêter à sa mort physique.

Daniel 12:2 Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. 3 Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.

Parce que le tout jeune Daniel avait pris la ferme résolution de ne pas se souiller à moins d’y être obligé, Dieu l’a honoré dans la mesure de foi qu’il avait à se moment là. Dieu ne nous demande pas plus qu’on est capables de faire. Comme nous, en bon parents, on ne demanderait pas à un bébé de 6 mois de se mettre à courir ! Soyons gracieux avec les jeunes chrétiens nous aussi, cela nous a pris du temps aussi pour grandir en maturité spirituelle et devenir stables, fondés dans la foi et ne plus être décontenancés quand les choses ne marchent pas comme on l’avait prévu.

Dieu a honoré la belle attitude du jeune Daniel et il lui a donné un cœur et une pensée exempts de toute souillure aussi qui l’a fait grandir en stature et en sagesse plus que tout le monde autour de lui. Daniel fut irréprochable toute sa vie. Les satrapes – comme on appelait les fonctionnaires du royaume babylonien -, jaloux tentèrent de le prendre en défaut mais n’y arrivaient pas.

Daniel 6:4 Les responsables et les administrateurs cherchèrent alors une occasion d’accuser Daniel en rapport avec les affaires du royaume. Cependant, ils ne purent trouver aucune occasion de le faire, aucune faute de sa part, parce qu’il était fidèle et qu’on ne trouvait chez lui ni négligence ni faute.

Je prie que cela soit aussi notre témoignage, que tous ceux qui tentent de nous prendre en défaut deviennent frustrés de ne pas pouvoir y arriver, non seulement dans les affaires de l’église mais aussi dans les affaires mondaines où oeuvrait Daniel. C’est ainsi que nous sommes être la lumière du monde et éclairer leurs ténèbres.

N’aimerions-nous pas avoir de tels politiciens à la tête de notre gouvernement? Prions pour que Dieu suscite des personnes intègres, déterminées et efficaces dans la gestion des affaires gouvernementales et tout le monde va s’en porter mieux, pour la gloire de Dieu. Car les gens prendront note qu’il y a un esprit supérieur en nous, le Saint-Esprit qui nous fait exceller plus que les gens du monde et ils vont nous confier de plus en plus des responsabilités importantes au niveau gouvernemental et au niveau des entreprises. Nous sommes appelés à être la tête et non la queue, à être toujours en haut et jamais en bas ! Alléluia !


janvier 10, 2021

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.