La colère privatrice

Ecclésiaste 7:9 Ne te hâte pas en ton esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein des insensés. 7:10 Ne dis pas: D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux ci? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela.

La colère nous vient si naturellement devant l’adversité, alors pourquoi est-ce si insensé de s’irriter ?

Voici un exemple concret. Qu’est-ce que ça nous donne de nous mettre en colère contre les dépenses gouvernementales éhontées ? Si on cède à l’irritation à cause de leur comportement, on va passer le reste de nos jours à se plaindre (ce que plusieurs font effectivement) parce que les élus, en général, vont continuer quand même à dilapider nos avoirs, c’est dans la nature humaine pécheresse de profiter des situations où on peut abuser. D’ailleurs qui peut leur lancer la première pierre à part Jésus (ça va venir un jour)? Cette pensée va nous aider à évacuer notre colère, un jour Jésus, le juste juge, rendra à chacun selon ses oeuvres.

En cédant à l’irritation pour toutes sortes de raisons (rappelons-nous que le sol a été maudit à cause d’Adam ; on fait face maintenant aux tempêtes, canicules, inondations, sécheresses, froids extrêmes, tremblements de terre, etc.) c’est à vous premièrement que vous faites du tort. Vous allez passer à côté du bonheur et vous serez désagréable pour votre entourage, insensé, n’est-ce pas ?

La colère privatrice de bénédiction 

2Rois 5:20 Guéhazi, serviteur d’Elisée, homme de Dieu, se dit en lui-même : Voici, mon maître a ménagé Naaman, ce Syrien, en n’acceptant pas de sa main ce qu’il avait apporté ; l’Eternel est vivant ! je vais courir après lui, et j’en obtiendrai quelque chose.
21 Et Guéhazi courut après Naaman. Naaman, le voyant courir après lui, descendit de son char pour aller à sa rencontre, et dit : Tout va-t-il bien ?
22 Il répondit : Tout va bien. Mon maître m’envoie te dire : Voici, il vient d’arriver chez moi deux jeunes gens de la montagne d’Ephraïm, d’entre les fils des prophètes ; donne pour eux, je te prie, un talent d’argent et deux vêtements de rechange.
23 Naaman dit : Consens à prendre deux talents. Il le pressa, et il serra deux talents d’argent dans deux sacs, donna deux habits de rechange, et les fit porter devant Guéhazi par deux de ses serviteurs.
24 Arrivé à la colline, Guéhazi les prit de leurs mains et les déposa dans la maison, et il renvoya ces gens qui partirent.
25 Puis il alla se présenter à son maître. Elisée lui dit : D’où viens-tu, Guéhazi ? Il répondit : Ton serviteur n’est allé ni d’un côté ni d’un autre.
26 Mais Elisée lui dit : Mon esprit n’était pas absent, lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l’argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des bœufs, des serviteurs et des servantes ?
27 La lèpre de Naaman s’attachera à toi et à ta postérité pour toujours. Et Guéhazi sortit de la présence d’Elisée avec une lèpre comme la neige.

Le pasteur Patrick Yoro y est allé de cette profonde pensée :

« Guéhazi était qualifié pour recevoir la double portion de l’esprit d’Élisée, c’est à dire le quadruple de l’esprit d’Élie. Mais, il s’était AUTO DISQUALIFIÉ à cause de sa cupidité et de l’esprit de mensonge, s’attirant la lèpre au lieu de la gloire. »

Guéhazi était en colère parce que son maître Élisée n’avait pas demandé un sou à Naaman. Il avait vu tout ce que Naaman avait apporté comme trésor pour payer sa guérison. Guéhazi ne réalisait pas tous les trésors spirituels à sa portée, il ne voyait que les biens terrestres. On ne sait pas ce qu’on manque parfois en gardant les poings fermés de colère, Dieu ne peut rien verser alors dans nos mains !

Si ta colère a été provoquée parce qu’on a blessé ton ego, alors là, on doit demander pardon à Dieu, c’est ce que Guéhazi n’a pas fait. Judas, non plus, ne l’a pas fait quand Jésus l’a rabroué parce qu’il avait fait de la peine à la femme qui avait versé du parfum de grand prix sur lui. Jésus avait ménagé l’égocentrique Judas car il aurait pu exposer devant tous les autres son hypocrisie et son avarice. Malgré cette grandeur d’âme de Jésus à son égard, Judas s’est couché sur sa colère, ne pouvant plus rien recevoir de Dieu, le diable en a profité, il a rempli son coeur d’amertume et il a mis en lui le dessein de livrer Jésus (Jean 13:2) pour récupérer une partie de la somme perdue avec le parfum, car on sait qu’il volait l’argent de la bourse (Jean 12:6). Voici les passages cités plus haut racontant la trahison de Judas.

Jean 12:1 Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu’il avait ressuscité des morts.
2 Là, on lui fit un souper ; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui.
3 Marie, ayant pris une livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux ; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
4 Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit:
5 Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres ?
6 Il disait cela, non qu’il se mît en peine des pauvres, mais parce qu’il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu’on y mettait.
7 Mais Jésus dit : Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.
8 Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours.

Matthieu 26:6 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux,
7 une femme s’approcha de lui, tenant un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de grand prix ; et, pendant qu’il était à table, elle répandit le parfum sur sa tête.
8 Les disciples, voyant cela, s’indignèrent, et dirent : A quoi bon cette perte ?
9 On aurait pu vendre ce parfum très cher, et en donner le prix aux pauvres.
10 Jésus, s’en étant aperçu, leur dit : Pourquoi faites-vous de la peine à cette femme ? Elle a fait une bonne action à mon égard ;
11 car vous avez toujours des pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours.
12 En répandant ce parfum sur mon corps, elle l’a fait pour ma sépulture.
13 Je vous le dis en vérité, partout où cette bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait.
14 Alors l’un des douze, appelé Judas Iscariot, alla vers les principaux sacrificateurs,
15 et dit : Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Et ils lui payèrent trente pièces d’argent.
16 Depuis ce moment, il cherchait une occasion favorable pour livrer Jésus.

Ceci étant dit, on peut aussi avoir de très bonnes raisons de se mettre en colère, face à l’injustice réelle – pas comme celle que Guéhazi et Judas pensaient avoir perçu ! Par exemple, c’est normal de ressentir de la colère quand un adulte abuse sexuellement et physiquement des enfants. Il s’agit alors de bien canaliser cette colère pour protéger les victimes des agressions sans faire justice soi-même en brutalisant les offenseurs, laissons à Dieu la vengeance. Prenons l’exemple sur Jésus qui, face à la pire injustice, a prié ainsi:

Luc 23:34 Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.

septembre 6, 2019

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.