Est-ce que Jésus a toujours été le Fils de Dieu ?

Jésus a reçu de Dieu plusieurs titres au fil des âges, certains soulignant sa relation particulière avec Dieu, d’autres soulignant la qualité des rapports qu’il entretenait avec les hommes.


Jésus est éternel, comme Dieu le Père et le Saint-Esprit, il a été révélé au monde en tant que Fils de l’homme et Fils de Dieu par son incarnation via la vierge Marie (Fils de l’homme) Ro.1:4, et via l’action du Saint-Esprit sur celle-ci (Fils de Dieu, Emmanuel; Dieu avec nous) Lu.1:35, Mc.1:1. On pourrait citer aussi les deux prophéties d’Es.7:14 et 9:5. Jésus est le second Adam 1Co.15:45, Adam aussi est appelé fils de Dieu dans Luc 3:38, puisqu’il n’avait pas de père humain.

Nulle part avant son incarnation, Jésus n’est appelé le « Fils de Dieu », cette appellation est réservée aux anges dans l’Ancien Testament (Ge.6:2,4, Job 1:6, 2:1, 38:7, Ps.29:1 et 89:7) et aux hommes dans le Nouveau Testament (Mt.5:9, Luc 3:38, Ro.8:14, Ga.3:26) Dieu étant à l’origine de l’existence des uns comme des autres. Mais Dieu n’est pas à l’origine de Jésus, puisque celui-ci est éternel lui aussi, cp. Jn.1:1.

C’est la conclusion à laquelle je suis parvenu en parcourant les Écritures.

Maintenant, en ce qui concerne Pr.8:22 Dieu a toujours possédé la sagesse, il n’a pas eu besoin de la créer, ni même de l’enfanter. Il est impensable de concevoir Dieu sans la sagesse, elle l’a habité de toute éternité. Étant donné que le Nouveau Testament ne cite pas de verset en rapport avec la sagesse personnifiée de Pr.8, il est impossible d’affirmer avec certitude que ce passage concerne Jésus, les pères de l’Église étaient partagés sur cette question; au moins un d’entre eux pensait qu’il était question du Saint-Esprit dans ce passage. Cliquez ici pour une étude plus détaillée de Pr.8:22

Tout de même nous savons, par l’apôtre Jean, que Jésus était désigné par le titre « la Parole » avant la création du monde Jn.1:1. (Encore là peut-on imaginer un Dieu aphone, sans parole?) Ce titre était en rapport avec sa participation à la création de l’univers, cf. Ge.1 et Jn.1:1-5.

Dans l’Ancien Testament, quand la Parole est appelée à interagir avec les humains, certains commentateurs l’associent avec « L’Ange de l’Éternel » = « le messager de l’Éternel », celui qui vient apporter aux hommes des messages, des paroles de la part de Dieu, c’est sujet à débat, cliquez ici pour voir le pour et le contre. Si c’est Jésus, l’Ange de l’Éternel, ce dont je doute fortement, son titre d’Ange de l’Éternel n’a rien avoir avec la nature des anges créés par lui, pas plus que Jean-Baptiste, le messager de Dieu (littéralement : l’ange de Dieu) Mc.1:1, a de rapport avec la nature des anges, ses parents étaient des humains ; Zacharie et Élisabeth. C’est plutôt parce que Jésus exerçait à l’occasion la même fonction que les messagers de nature angélique qu’il était appelé lui aussi l’Ange de l’Éternel.

Ensuite c’est seulement quand la Parole s’est faite chair, que Jésus a été proclamé et identifié comme étant le Fils de Dieu et qu’il a commencé à appeler Dieu, son « Père ». Avant son incarnation, pour autant que la Bible en parle, Jésus appelait Dieu, son « Dieu », cf. Hé.10:7. A son baptême, quand le Saint-Esprit est venu l’oindre, il a reçu aussi le titre de Christ, l’oint de Dieu, ce titre s’est rajouté à la longue liste sans changer sa nature. Et une fois ressuscité, il arrête aussi d’appeler Dieu son Père, il recommence à l’appeler tout simplement son Dieu, cf. Ap.3:2, 12; il est retourné à sa gloire qu’il avait avant que le monde soit Jn.17:5.

C’est seulement pendant son incarnation que Jésus appelle Dieu son « Père ». Il avait indiqué ce changement à ses apôtres juste avant son ascension :

Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.Jn.20:17.

Dès lors Jésus parlera maintenant de Dieu le Père, en le nommant son « Dieu » (déjà en Mt.27:46) et non plus son « Père », comme il le faisait pendant son séjour parmi les hommes, cp. Jn.5:19

« il disait que Dieu était son propre père, se faisant lui-même égal à Dieu ».

Après sa résurrection Jésus se présente tout de même encore à l’occasion aux hommes comme le Fils de Dieu Ap.2:18, il le demeurera éternellement depuis son incarnation, mais il se présente aussi encore sous de nouveaux titres, par exemple le « Saint », le « Véritable » Ap.3:7, le Premier et le Dernier Ap.1:18, l’Amen Ap.3:14, ou tout simplement « Jésus » Ac.9:6

Pourquoi Paul dit-il dans Ro.1:4 que Jésus a été désigné Fils de Dieu par sa résurrection, ne l’était-il pas auparavant? Au v.1, il est dit que Paul a été mis à part dès sa naissance (Ga.1:15) puis confirmer par Jésus devant les hommes et les anges lors de sa nouvelle naissance Ac.9:6 et ensuite manifesté à toute l’Église par le St-Esprit à Antioche Ac.13:2.

Alors que Jésus, lui, avait été déjà établi « Fils de Dieu » lors de sa naissance Hé.1:5-6 auprès des anges (d’ailleurs les démons et Satan l’ont reconnu bien avant les hommes, Lu.4:3, 9, 41) et a été désigné comme « Fils de Dieu » de manière éloquente auprès des hommes et des anges par sa résurrection d’entre les morts effectuée par Dieu Ac.5:30 via le Saint-Esprit Ro.1:4, Ac.13:33, 2Co.13:4. Par la résurrection Dieu a aussi confirmé de manière éclatante Jésus comme Seigneur Ph.2:10, même s’il l’était déjà avant sa résurrection, c’est lui-même qui le dit dans Jn.13:13.

décembre 8, 2017

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.