Origine de l’Église Catholique Romaine

Le terme catholique vient du grec kata holikos, ce qui signifie littéralement « selon le tout », d’où « universelle » puisque l’église s’était rapidement répandue partout dans le monde connu d’alors. Déjà, à la Pentecôte, il y avait des gens de partout, dont de Rome, mentionné en dernier parce que l’endroit le plus éloigné dans la liste.

Actes 2:8 Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ? 9 Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, 10 la Phrygie, la Pamphylie, l’Egypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de ROME, Juifs et prosélytes, 11 Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu ?

On peut donc affirmer que l’Église Romaine remonte au tout premier jour de l’Église à la Pentecôte. Elle a d’ailleurs gardé dans ses registres tous les noms des évêques qui s’y sont succédés depuis les temps apostoliques. Son ascendant sur les autres églises a pris cependant quelques centaines d’années. Durant les premiers siècles, elle était une des voix influentes avec Jérusalem, Antioche, Éphèse, Alexandrie et les autres grandes villes de l’époque où on retrouvait naturellement aussi les églises les plus fréquentées. L’église de Rome a aussi plusieurs des plus vieux manuscrits de la Bible et se considère comme la gardienne du dépôt de la foi et la colonne de la vérité.

2Timothée 1:13 Retiens dans la foi et dans la charité qui est en Jésus-Christ le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi. 14 Garde le bon dépôt, par le Saint-Esprit qui habite en nous.

1Timothée 3:14 Je t’écris ces choses, avec l’espérance d’aller bientôt vers toi, 15 mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité.

L’ascendance que l’église basée à Rome a prise sur les autres églises au fil des siècles a été et est encore souvent contestée pour diverses raisons doctrinales et politiques.

Cette contestation a finalement débouché sur des divisions. Par exemple, les églises orthodoxes et anglicanes se sont dissociées pour des raisons principalement politiques. Sur le plan doctrinal, les Orthodoxes (de langue grecque) n’acceptaient pas une nouvelle formulation proposée par Charlemagne en 809 sur le Filioque, cela a conduit au grand schisme de 1054. On est en présence de deux conceptions différentes du dogme de la Trinité :

* Pour les orthodoxes, l’Esprit est issu du Père par le Fils, c’est le Père qui est premier par rapport au Saint-Esprit : le monopatrisme.

* Pour les catholiques, le Filioque exprime en outre la communion consubstantielle entre le Père et le Fils : le filioquisme.

Mais était-ce vraiment suffisant pour créer une division majeure dans l’Église ? Plusieurs s’entendent à dire que c’était cependant bien plus une querelle de prestige entre Constantinople, la nouvelle capitale de l’empire romain depuis Constantin et Rome l’ancienne capitale. Pas très spirituel… cela a de plus affaibli le christianisme en Orient que les Croisés ne se gênaient pas pour piller sur le chemin de Jérusalem, ouvrant la voie à l’avancée de l’Islam. Bien plus tard, Bin Laden, Saddam Hussein et compagnie s’y sont trouvés à l’aise dans ces régions qui avaient pourtant connu la majorité des grands Pères de l’Église.

L’autre grande division, en 1517, est bien entendue survenue par l’entremise de Martin Luther un peu malgré lui en fait, suite à l’affichage sur les portes de son église des 95 thèses contre les indulgences. Il venait de redécouvrir que le salut s’obtenait par la foi dans le sacrifice de Jésus sur la croix. Il en avait soupé du trafic d’indulgences propagé par le moine Johann Tetzel, comme moyen de raccourcir le temps passé au purgatoire et échapper à ses flammes. Les princes allemands ont embarqué rapidement, contents de se détacher du pouvoir de Rome. Cette Réforme s’est répandue aussi dans les autres pays avec plus ou moins de succès et s’est rapidement subdivisée en de nombreuses factions puisque le dépôt de la foi était compris comme étant seulement dans les Écritures et dépendait de l’interprétation des leaders. A l’origine, ce schisme fut plus spirituel comme raison, mais tout de même bien tout aussi politique par la suite.

Pour l’église anglicane, ce fut le roi d’Angleterre Henri VIII qui voulait divorcer en 1527 mais se voyait refuser ce « droit » par l’église catholique, voyant que cela avait fonctionné avec les allemands quelques années plus tôt, il a alors décidé de fonder sa propre église en 1530 ; anglicane vient du terme « anglais ». Ce schisme d’origine charnel avait des motivations beaucoup plus politiques et personnelles.

On retrouve aussi dans l’Église Catholique Romaine de nombreux courants religieux et des penseurs aux idées divergentes tout en continuant à reconnaître l’autorité de Rome mais faisant comme si elle n’existait pas quand cela ne fait pas leur affaire.

Je trouve personnellement bien dommage toutes ces divisions, si l’Église Catholique Romaine avait vraiment toujours gardé le bon dépôt de la foi, toutes ces divisions auraient pu être évitées parce que Dieu veut que ses enfants soient tous unis dans la foi en Jésus, comme Jésus l’a prié et comme Paul l’a enseigné.

Jean 17:22 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un, comme toi et moi nous sommes un,
23 moi en eux et toi en moi. Qu’ils soient parfaitement un et qu’ainsi le monde puisse reconnaître que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les aimes comme tu m’aimes !

Philippiens 2:1 N’avez-vous pas trouvé dans le Christ un réconfort, dans l’amour un encouragement, par l’Esprit une communion entre vous ? N’avez-vous pas de l’affection et de la bonté les uns pour les autres ?
2 Rendez donc ma joie complète : tendez à vivre en accord les uns avec les autres. Et pour cela, ayez le même amour, une même pensée, et tendez au même but.

Éphésiens 4:13 Ainsi nous parviendrons tous ensemble à l’unité dans la foi et dans la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’adultes, à un stade où se manifeste toute la plénitude qui nous vient du Christ.

L’Église de Rome se considérant le dépôt de la foi, a pris la liberté d’élaborer des dogmes sans un appui solide dans les Écritures, en agissant ainsi elle a donné des munitions à ceux qui reconnaissaient seulement les livres retenus comme inspirés dans la Bible pour établir leur foi.

On peut faire un parallèle avec ce qui est arrivé lors des deux grands schismes et ce qui arriva au royaume d’Israël qui se scinda en deux royaumes aussi à cause de ses dirigeants charnels (2Chroniques 11:1-4).

juin 12, 2019

Étiquettes : , , , ,
  • si ainsi,pourquoi les libiens et les ethiopiens n ont pas aussi gardé l eglise seulement les romain or,il y avaient les gents de partout ?

    • Les lybiens et les éthiopiens ont gardé leur église, mais elles sont moins connues que l’Église des romains. L’église copte établie dans le nord de l’Afrique date du temps des apôtres. En Éthiopie, elle porte le nom de amharique.

  • L’église copte s’est détachée du catholicisme à l’époque du concile de Chalcédoine en 451 ap JC.. Copte vient du grec et signifie couper. La raison spirituelle pour se détacher de l’influence de Rome concernait la compréhension de la nature de Jésus. Alors que l’église romaine prônait la double nature ; 100% homme et 100% Dieu, l’église copte a plutôt opté pour une nature 100% divine qui avait absorbé la nature humaine, d’où le terme monophysisme.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.