Dispute malhonnête

C’est malhonnête de se disputer entre frères ou dans le couple, comme c’est malhonnête de commettre l’adultère ! (Sur la photo, nous sommes en compagnie d’excellents vieux amis avec lesquels nous ne nous sommes jamais disputés)

Romains 13:13 Conduisons-nous HONNÊTEMENT, comme en plein jour, sans orgies ni ivrognerie, sans immoralité ni débauche, SANS DISPUTE ni jalousie.

Les disputes sont mis au même niveau que l’ivrognerie et l’adultère que la plupart des chrétiens trouveraient scandaleux de pratiquer, pourtant plusieurs chrétiens banalisent les disputes et les trouvent normales.

Le même mot grec « eris » traduit par « dispute » est employé par Paul dans 1Corinthiens 1 et 3 en parlant des chrétiens charnels qui se disaient d’un courant de pensée ou d’un autre ; moi de Paul, moi de Pierre, etc.

1Corinthiens 1:11 Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des DISPUTES au milieu de vous.
12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d’Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ!

Ce genre de dispute naissant de la divergence d’opinions se voit aussi dans les couples à bien des niveaux : l’homme dit : Moi je pense qu’on doit aller à l’église X et la femme dit: moi je pense qu’on doit aller à l’Église Y. Au lieu d’être charnel et attiser la dispute, le chrétien spirituel manifestera la douceur qui est un fruit de l’Esprit et calmera la fureur. La femme se soumettra de bon gré à l’opinion de son mari (Éphésiens 5:22) et ce dernier voyant l’attitude humble de sa femme sera porté à accorder une grande attention à son opinion probablement pertinente parce que Dieu fait grâce aux humbles (1Pierre 3:1-7). Voici un autre exemple, si le mari ne veut pas que vous donniez la dîme, ne le faites pas sans son consentement, vous en perdriez la bénédiction. Cette attitude respectueuse va le disposer à votre égard, il vous fera plus confiance et pourrait devenir plus enclin à prendre en considération votre position, sachant qu’il aura quand même le dernier mot.

Ephésiens 5:22 Femmes, que chacune soit soumise à son mari comme au Seigneur.

C’est une soumission de protection, pas de domination. C’est le choix de la femme de se soumettre, le mari ne peut pas lui imposer la soumission, il doit lui montrer son amour pour gagner sa confiance et la rendre disposée à se soumettre à lui. Se soumettre signifie se mettre sous, donner le dernier mot au mari. C’est son privilège parce que Dieu lui demandera aussi des comptes avant la femme, on l’a vu dès le commencement avec Adam et Eve. C’est Eve qui avait été séduite mais pourtant Dieu avait demandé des comptes à Adam en premier.

Voici des conseils du sage Salomon pour éviter les disputes.

Proverbes 15:1 Une réponse douce calme la fureur, tandis qu’une parole dure augmente la colère.

Proverbes 15:18 Un homme violent pousse au conflit, tandis que celui qui est lent à la colère apaise les disputes.

Il ne faut pas mélanger et confondre une dispute et un désaccord. On peut être en désaccord et décider de marcher d’un même pas (Philippiens 3:15), mais quand on se dispute, on sera porter à lever le ton, dire des paroles blessantes, dénigrer et mépriser la position de l’autre, le charnel « moi je, moi je, moi je » (1Corinthiens 3:1-3). Ce genre de dispute cause la rivalité et la division alors que le coeur de Dieu, c’est la complémentarité et l’union, 1Corintthiens 12.

La dispute entre Paul et Barnabas fut une tâche sur le C.V. de Paul. Paul a reconnu lui-même son erreur d’évaluation de Marc en demandant de le ravoir à ses côtés par la suite. Et Barnabas s’est vu écarté du ministère que le Saint-Esprit l’avait mandaté, triste pour lui de s’être entêté avec Paul même s’il avait raison.

2Timothée 4:11 Luc seul est avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le ministère.

La mission de Paul confiée par Jésus n’allait pas avorter à cause d’une dispute charnelle. Dans sa grâce, le Saint-Esprit a pourvu à un plan B avec Silas et Timothée pour remplacer Barnabas et Marc. Le royaume de Dieu devait avancer. Timothée n’était pas à Antioche lors de la première mission de Paul, il était à Derbe (Actes 16:1) et Silas officiait à Jérusalem. Ils ne faisaient pas partie du plan A.

Actes 15:40 Paul fit le choix de Silas

Actez 16:3 Paul voulut l’amener avec lui (Timothée)

Ce n’est pas présenté comme dans Actes 13:2 où c’est le Saint-Esprit qui décide.

Actes 13:2 Le Saint-Esprit dit: «Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour la tâche à laquelle je les ai appelés.»

Dieu a quand même béni ces choix de Paul, rendus nécessaires par le départ de Barnabas et Marc, Silas et Timothée se sont avérés d’excellents ouvriers avec l’apôtre Paul. Dieu est gracieux et miséricordieux, mais ce n’était pas son plan A. Visons donc le plan A de Dieu en marchant honnêtement sans se disputer, dans l’unité qui amène la gloire de Dieu à se manifester, même quand on est convaincu d’avoir raison et que le leader a tort.

Jean 17:22 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée afin qu’ils soient un comme nous sommes un 23 – moi en eux et toi en moi -, afin qu’ils soient parfaitement un et qu’ainsi le monde reconnaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

août 25, 2019

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.