Contre qui ou quoi doit-on se mettre en colère ?

Ecclésiaste 7:9 Ne te hâte pas en ton esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein des insensés. 10 Ne dis pas: D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux ci? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela.

La colère nous vient si naturellement devant l’adversité, alors pourquoi est-ce si insensé de s’irriter ?

Voici un exemple concret. Qu’est-ce que ça nous donne de nous mettre en colère contre les dépenses gouvernementales éhontées ? Si on cède à l’irritation à cause de leur comportement, on va passer le reste de nos jours à se plaindre (ce que plusieurs font effectivement) parce que les élus, en général, vont continuer quand même à dilapider nos avoirs, c’est dans la nature humaine pécheresse de profiter des situations où on peut abuser. D’ailleurs qui peut leur lancer la première pierre à part Jésus (ça va venir un jour)? Cette pensée va nous aider à évacuer notre colère, un jour Jésus, le juste juge, rendra à chacun selon ses oeuvres.

En cédant à l’irritation pour toutes sortes de raisons (rappelons-nous que le sol a été maudit à cause d’Adam ; on fait face maintenant aux tempêtes, canicules, inondations, sécheresses, froids extrêmes, tremblements de terre, etc.) c’est à vous premièrement que vous faites du tort. Vous allez passer à côté du bonheur et vous serez désagréable pour votre entourage, insensé, n’est-ce pas ? Nous sommes appelés à être la lumière du monde et une façon de se démarquer c’est de ne pas se plaindre des mêmes choses que le monde parce que notre perspective est différente.

Par exemple, les gens se plaignent quand ils traversent des épreuves, mais nous sommes plutôt encouragés à nous réjouir quand nous traversons des épreuves, non pas parce que nous sommes des masochistes qui aimons souffrir mais parce que l’épreuve de notre foi la raffine et nous rend plus patients, à l’image de Jésus.

Jacques 1:2 Mes frères et soeurs, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3 sachant que la mise à l’épreuve de votre foi produit la persévérance. 4 Mais il faut que la persévérance accomplisse parfaitement sa tâche afin que vous soyez parfaitement qualifiés, sans défaut, et qu’il ne vous manque rien.

Alors si Dieu est assez sage et puissant pour se servir de l’adversité que le diable envoie pour notre bien, il n’y a plus de raison de s’en irriter. Joseph avait compris cela et l’avait expliqué à ses frères.

Genèse 50:19 Joseph leur dit: «N’ayez pas peur! Suis-je en effet à la place de Dieu? 20 Vous aviez projeté de me faire du mal, Dieu l’a changé en bien pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. 21 Désormais, n’ayez donc plus peur: je pourvoirai à vos besoins et à ceux de vos enfants.» C’est ainsi qu’il les réconforta en parlant à leur coeur.

L’apôtre Paul avait compris cette vérité aussi ; il écrivait depuis sa prison sordide, les fers aux pieds, où le diable avait inspiré des gens à l’y jeter : « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur » (Philippiens 4:4), incapable de trouver le sommeil à cause de son dos lacéré par les coups de fouet, il passait ses nuits à louanger le Seigneur (Actes 16:25). C’est fou ? Pas du tout, Paul ne disait pas de se réjouir de souffrir, il disait de se réjouir dans le Seigneur, en chantant sa grâce, sa bonté, sa providence, sa délivrance. Comment Dieu a-t-il réagi aux réjouissances de Paul et Silas en Jésus dans la prison ? Il s’est servi d’une autre calamité, il a permis un tremblement de terre pour délivrer Paul et Silas de leur prison ! (Actes 16:26). Nous pouvons nous aussi nous réjouir dans l’adversité – et non de l’adversité – parce que cela n’est pas dû au hasard, ce n’est pas de la malchance et cela nous enseigne la patience dans le bon combat de la foi et donne une opportunité au Seigneur de manifester sa puissance en nous délivrant de ce mauvais pas.

Reste-t-il alors un domaine où l’on est en droit de se plaindre ?

Oui !

La Parole de Dieu nous donne une seule raison de se plaindre, c’est de nos propres péchés.

Lamentations 3:39 Pourquoi l’homme vivant se plaindrait-il? Que chacun se plaigne de ses propres péchés.

C’est là, la sagesse, parce que cela va nous amener à réformer nos voies, on obtient ainsi l’approbation de Dieu.

Luc 18:13 Le péager se tenait à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel, mais se frappait la poitrine et disait: O Dieu, sois apaisé envers moi, pécheur. 14 Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre.

Cette plainte ne durera pas longtemps, parce que la grâce et la miséricorde de Dieu vont inonder notre coeur de joie en nous faisant goûter au pardon total de Dieu, comme l’expérimenta David :

Psaumes 32:1 Heureux celui dont la transgression est enlevée, Dont le péché est pardonné! 2 Heureux l’homme à qui l’Éternel ne tient plus compte de sa faute, Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude! 3 Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée; 4 Car nuit et jour ta main pesait sur moi, Ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été. 5 Je t’ai fait connaître mon péché, Je n’ai pas couvert ma faute; J’ai dit: Je confesserai mes transgressions à l’Éternel! Et toi, tu as enlevé la faute de mon péché. 6 Qu’ainsi tout fidèle te prie au temps convenable!

septembre 29, 2019

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.