Comment Jésus réagissait-il face à la colère, la tristesse et la peur ?

C’est un défi de taille de bien gérer ces émotions puissantes, car elles sont potentiellement des portes ouvertes au diable (Ep.4:26-31) mais elles ne sont pas des péchés en soi. Tout dépend des fruits qu’elles vont susciter en nous.

La colère

Éphésiens 4:26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas; que votre colère s’apaise avant le coucher du soleil. 27 Ne donnez pas au diable l’occasion de vous dominer.

Jésus s’est mis plusieurs fois en colère à cause de la bêtise humaine, par exemple quand il chassait les vendeurs du temple, mais il a résisté à la tentation diabolique de leur faire mal physiquement.

Jean 2:14 Il trouva dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. 15 Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables; 16 et il dit aux vendeurs de pigeons: Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. 17 Ses disciples se souvinrent qu’il est écrit: Le zèle de ta maison me dévore.

L’incrédulité irritait Jésus (Mt.17:17). Alors Jésus était aussi en colère que Jean et Jacques de voir que les samaritains incrédules leur refuser le passage, mais il n’était pas question de faire descendre le feu du ciel sur eux pour se venger. Jésus leur mentionne que l’esprit qui les anime n’est pas de Dieu.

Luc 9:52 Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement. 53 Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem. 54 Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent: Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume? 55 Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant: Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. 56 Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver.

La tristesse

Jésus a pleuré en voyant le désarroi des sœurs de Lazare.

Jean 11:33 Jésus vit qu’elle pleurait, ainsi que ceux qui étaient venus avec elle. Il en fut profondément ému et troublé, 34 et il leur demanda: Où l’avez-vous mis? Ils lui répondirent: Seigneur, viens et tu verras. 35 Jésus pleura.

Sa tristesse a été porteuse de vie plutôt que de mort comme le diable avait inspiré à l’incrédule Thomas qui avait déclaré qu’ils allaient tous mourir comme Lazare.

Jean 11:16 Alors Thomas-surnommé le Jumeau-dit aux autres disciples: Allons-y, nous aussi, pour mourir avec notre Maître!

Thomas avait une tristesse mondaine qui lui fasait perdre tout espoir tandis que la tristesse de Jésus l’a poussé à la prière et Dieu l’a exaucé en ressucitant Lazare.

2Corinthiens 7:10 Car la tristesse conforme au plan de Dieu produit un changement de comportement qui conduit au salut, sans qu’on ait à le regretter. Mais la tristesse causée par les soucis de ce monde produit la mort.

Jean 11:41 On enleva donc la pierre. Jésus leva les yeux vers le ciel et dit: Père, je te remercie de m’avoir écouté. 42 Je sais que tu m’écoutes toujours, mais je le dis à cause de ces gens qui m’entourent, afin qu’ils croient que tu m’as envoyé.

La peur

Mt 26:39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi: Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

Il me semble que ce qu’on cherche à éviter, c’est ce qui nous fait peur… Je pense donc que Jésus a eu très peur dans le jardin de Gethsémani. Il a été tenté par le diable de sauver sa peau, mais sa décision de persévérer dans la volonté de Dieu a chassé ces pensées diaboliques qui l’affaiblissait dans le but de le faire chanceler et un ange est venu le fortifier à la place.

Luc 22:41 Puis il s’éloigna d’eux à la distance d’environ un jet de pierre, se mit à genoux et pria 42 en disant: «Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe! Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne.» 43 Alors un ange lui apparut du ciel pour le fortifier. 44 Saisi d’angoisse, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des caillots de sang qui tombaient par terre.

Jésus n’était pas un peureux de nature, il encourageait plutôt ses disciples à ne pas avoir peur et tenir fermes dans la foi (Jean 14:1), mais au jardin, ce fut à son tour de l’expérimenter afin de pouvoir nous secourir (Hé.4:15-16).

L’angoisse, c’est une méga peur. La perspective d’être abandonné par son Père sur la croix pendant les 3 heures de ténèbres angoissait Jésus qui avait été de toute éternité en communion parfaite avec son Dieu et Père. Jésus appréhendait cette séparation où il allait porter sur lui la condamnation méritée pour tous les péchés du monde, bien plus que l’atroce souffrance physique de la crucifixion. Il n’a pas dit « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné », juste pour citer les Écritures, sa propre foi en son Dieu et Père a été éprouvée et rendue parfaite…

Souvent l’inconnu fait peur, d’autant plus si on l’appréhende comme quelque chose de très douloureux, ce qui définit bien ce que Jésus allait vivre sur la croix. l’abandon de son Père qui avait toujours été avec lui

Jean 8:29 Celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.

Mais sur cette croix, Jésus fut laissé seul, il y a vécu l’enfer littéralement, à notre place.

Matthieu 27:45 A midi, l’obscurité se fit sur tout le pays et dura jusqu’à trois heures de l’après-midi. 46 Vers trois heures, Jésus cria avec force: Éli, Éli, lema sabactani? ce qui signifie Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? –

Hébreux 5:7 Durant sa vie terrestre, Jésus adressa des prières et des supplications, accompagnées de grands cris et de larmes, à Dieu qui pouvait le sauver de la mort. Et Dieu l’exauça à cause de sa soumission. 8 Bien qu’il fût le Fils de Dieu, il a appris l’obéissance par tout ce qu’il a souffert. 9 Après avoir été élevé à la perfection, il est devenu la source d’un salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent.

Notre façon de gérer la colère, la tristesse et la peur déterminera si on invite les démons ou les anges à communier avec nous.

Jacques 4:7 Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable et il fuira loin de vous.
8 Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous.

Matthieu 4:8 Le diable l’emmena encore sur une très haute montagne, lui fit voir tous les royaumes du monde et leur splendeur, 9 et lui dit: Je te donnerai tout cela, si tu te mets à genoux devant moi pour m’adorer. 10 Alors Jésus lui dit: Va-t’en, Satan! Car l’Écriture déclare: Adore le Seigneur ton Dieu et ne rends de culte qu’à lui seul. 11 Cette fois le diable le laissa. Des anges vinrent alors auprès de Jésus et se mirent à le servir.

Que Dieu nous vienne tous en aide en envoyant ses anges en notre faveur (Hé.1:12), par sa grâce, pour l’honneur de son nom !

mars 15, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *