S’isoler pour protéger son onction ?

Quand l’empereur Constantin s’est converti, le christianisme est devenu non seulement à la mode mais une nécessité pour avancer socialement, alors plusieurs se sont « convertis » par intérêt en acceptant un credo sans passer par une réelle repentance. Quand la repentance ne précède pas la foi, celle-ci n’est qu’une connaissance intellectuelle sans vie et les gens continuent à être le Seigneur de leur propre vie, prisonniers de leurs mauvais penchants même s’il fréquentent l’église assidument. Salomon a compris pourquoi c’est si difficile pour certains d’abandonner leur péché qui les conduit pourtant à la mort.

Proverbes 13:19 Il est agréable de satisfaire un désir; c’est pourquoi les sots détestent renoncer au mal.

Jacques 1:15 tout mauvais désir conçoit et donne naissance au péché; et quand le péché est pleinement développé, il engendre la mort.

Salomon y va ensuite d’un autre conseil pratique pour aider ceux qui ont de la difficulté à se débarrasser d’un péché trop gratifiant pour la chair au détriment de leur croissance spirituelle.

Proverbes 13:20 A fréquenter les sages, on gagne en sagesse, mais la compagnie des sots amène le malheur. 21 Le malheur s’acharne sur qui agit mal, alors que le bonheur récompense les gens honnêtes.

En d’autres mots, ne soyons pas des SOTS ! Certains ont alors poussé ce conseil de Salomon à l’extrême et et se sont retirés dans la solitude pour ne pas être contaminés spirituellement par les sots qui avaient envahi l’église, on a appelé ces ermites les anachorètes. Comme Jean-Baptiste, leur modèle, ils vivaient isolés dans les endroits désertiques et les cavernes, en privilégiant les jeûnes astreignants et les prières constantes pour combattre le bon combat de la foi et s’approcher ainsi de Dieu. On venait les y rencontrer pour obtenir des grâces spirituelles. Éventuellement, certains pèlerins ont décidé de se joindre à eux et c’est ainsi que le mouvement monastique a débuté en Europe autour de saint Benoît. Les cénobites, comme on appelait ces moines, vivaient en autarcie complète, retirés du monde dans des endroits peu accessibles. C’est malheureux à dire, mais on a retiré le sel et la lumière de l’Église au lieu de chasser ce qui était mauvais, comme Paul l’avait conseillé aux chrétiens de Corinthe.

1Corinthiens 5:9 Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas entretenir de relations avec ceux qui vivent dans l’immoralité sexuelle. 10 Je ne parlais pas d’une manière absolue des gens de ce monde qui vivent dans l’immoralité ou sont toujours désireux de posséder plus, voleurs, idolâtres ; autrement, il vous faudrait sortir du monde. 11 En fait, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas entretenir de relations avec quelqu’un qui, tout en se disant votre frère, vit dans l’immoralité sexuelle, est toujours désireux de posséder plus, idolâtre, calomniateur, ivrogne ou voleur, de ne pas même manger avec un tel homme. 12 Est-ce à moi, en effet, de juger les gens de l’extérieur ? N’est-ce pas ceux de l’intérieur que vous devez juger ? 13 Les gens de l’extérieur, Dieu les jugera. Chassez le méchant du milieu de vous.

C’est facile de prendre une certaine distance de l’église locale quand on travaille dans un milieu entouré de chrétiens accaparés par leur ministère interdénominationnel. Nourris de communion fraternelle interne à la semaine longue, on ressent alors moins le besoin de s’impliquer dans les rencontres fraternelles de l’église dans ses rares temps libres, à moins d’y être impliqués personnellement.

Plutôt que de se tenir à l’écart, déposons aux pieds du Seigneur tout ce qui nous préoccupe et comme il a promis, il prend soin de nous. On repart tout légers, sous le doux joug de ton amour comme seul fardeau à partager partout autour de nous, pas juste dans un petit cercle restreint monastique.

1Pierre 5:7 Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Matthieu 11:28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos. 29 Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. 30 En effet, mes exigences sont bonnes et mon fardeau léger.»

Jésus n’a jamais prié son Père qu’il retire ses disciples du mal, mais plutôt qu’il les préserve du mal (Jean 17:15) et quand Judas a voulu partir, il l’a laissé aller, car c’est lui qui devait partir et non pas les onze autres ! L’onction du Christ qui habite en nous est plus grande que celle du monde, c’est à nous alors de briller comme des lumières et d’influencer le monde, non le contraire. Il ne faut pas craindre une baisse d’onction au contact d’activités « mondaines » comme des repas fraternels dans des restaurants, par exemple. On peut travailler avec des inconvertis sans se laisser affecter spirituellement. La lumière est plus forte que les ténèbres dans le naturel comme dans le spirituel.

Matthieu 5:14 Vous êtes la lumière du monde, dit Jésus.

C’est la profondeur de notre amour qui règle l’intensité de notre lumière. L’amour répandu en nous par le Saint-Esprit est plus puissant que tout ce que le diable peut nous lancer. Alors notre façon de préserver l’onction en nous n’est pas de nous isoler des gens considérés comme moins spirituels à nos yeux, mais plutôt d’entretenir la flamme de notre amour dans la communion intime avec Dieu dans le jeûne, la prière et la méditation de la Parole de Dieu et des enseignements inspirés. Pensons au message lancé par notre absence aux frères qui organisent des activités de communion fraternelle pour resserrer les liens et briller en même temps dans le monde. C’est comme si on leur disait, vous n’êtes pas assez spirituels pour nous, nous ne pouvons nous associer à vos activités, mais nous vous invitons par contre à vous associer à celles que nous organisons, là vous serez édifiés ! Ce que cela démontre plutôt, c’est de la faiblesse spirituelle que penser être affectés spirituellement au contact de ceux qui sont considérés comme moins spirituels. « Supportez les faibles » (1Thessaloniciens 5:14), ne les repoussez pas, ils sont peut-être même plus forts que vous ne le pensez. C’est cette attitude élitiste de clergé propre aux gens religieux qui ont reproché à Jésus de manger avec ses disciples en compagnie des gens aux moeurs non recommandables pour les amener à se repentir et croire en lui. La réponse de Jésus avait été sans appel.

Marc 2:16 Le voyant manger avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs, les spécialistes de la loi et les pharisiens dirent à ses disciples : « Pourquoi mange-t-il avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs ? » 17 Jésus, qui avait entendu, leur dit : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs, à changer d’attitude. »

C’est en manifestant la bonté de Dieu aux inconvertis qu’on va les pousser à la repentance, ce n’est pas en s’isolant et évitant le contact de peur de « perdre son onction ».

Philippiens 2:15-16 C’est comme des flambeaux dans le monde que vous brillez parmi eux en portant la parole de vie.

Suggestion de lecture sur le même thème

Est-ce que Jésus nous ordonne de se joindre à une église locale ?



avril 12, 2019

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.