Comment prendre la Parole de Dieu au sérieux ?

Tite 2:7 Que ton enseignement soit authentique et sérieux.

Voici quelques exemples de prendre la Parole de Dieu au sérieux.

1. Prendre les RÊVES PROPHÉTIQUES au sérieux

A) Le Pharaon a pris au sérieux l’interprétation du rêve que Joseph lui avait donné.

Quand on prend la parole prophétique de Dieu au sérieux, on se prépare et on s’organise en conséquence. Le Pharaon au temps de Joseph avait pris la parole de Dieu au sérieux et il avait mandaté Joseph de faire des provisions pendant les sept années d’abondance qui allaient précéder les sept années de disette.

B) Joseph a eu une visite angélique durant son sommeil

Matthieu 2:13 Lorsqu’ils furent partis, un ange du Seigneur apparut dans un rêve à Joseph et dit: «Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte et restes-y jusqu’à ce que je te parle, car Hérode va rechercher le petit enfant pour le faire mourir.» 14 Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère et se retira en Egypte.

Joseph n’a pas douté comme Zacharie, le père de Jean-Baptiste, il n’est pas traîné les pieds comme Lot qu’on a fallu sortir, il est parti comme Abraham ! Prendre les rêves au sérieux demande du discernement, si tu as rêvé à la femme de ton voisin, il y a un problème !

Genèse 19:15 Dès l’aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant: Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville.
16 Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l’Eternel voulait l’épargner; ils l’emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville.

2. Prendre la Parole de Dieu au sérieux et SE REPENTIR.

A) Les gens de Ninive ont pris au sérieux la Parole de Dieu annoncée par Jonas, ils se sont repentis et Dieu a décidé de ne plus détruire leur ville.

Jonas 3:3 Jonas se leva et alla à Ninive, conformément à la parole de l’Eternel. Or Ninive était une immense ville: il fallait trois jours de marche pour en faire le tour.
4 Jonas fit d’abord dans la ville une journée de marche; il proclamait: «Dans 40 jours, Ninive sera détruite!»
5 Les habitants de Ninive crurent à Dieu. Ils proclamèrent un jeûne et s’habillèrent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits.
6 Le roi de Ninive apprit la nouvelle. Il se leva de son trône, retira son manteau, se couvrit d’un sac et s’assit sur la cendre.
7 Et il fit faire dans Ninive cette proclamation: «Par ordre du roi et de ses grands, que les hommes et les bêtes, les boeufs et les brebis ne goûtent de rien, ne mangent pas et ne boivent pas d’eau!
8 Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils renoncent tous à leur mauvaise conduite et aux actes de violence dont leurs mains sont coupables!
9 Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne reviendra pas sur sa décision, s’il ne renoncera pas à son ardente colère, de sorte que nous ne mourions pas?»
10 Dieu vit ce qu’ils faisaient, il vit qu’ils renonçaient à leur mauvaise conduite. Alors Dieu regretta le mal dont il les avait menacés et ne le fit pas.

B) Des milliers de juifs ont choisi de prendre au sérieux la Parole de Dieu prêchée par Pierre, ce fut le premier grand réveil dans l’histoire de l’église.

Actes 2:36 Que toute la communauté d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié.»
37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres: «Frères, que ferons-nous?»
38 Pierre leur dit: «Changez d’attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.»
40 Et par beaucoup d’autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: «Sauvez-vous de cette génération pervertie!»
41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 personnes.

3. Prendre la Parole de Dieu au sérieux et être JOYEUX en même temps !

Les juifs qui décident de rebâtir le temple à Jérusalem suite à la Parole de Dieu annoncée au prophète Aggée, au scribe Esdras et au gouverneur Néhémie. Ils ont pris un pacte avec Dieu.

Néhémie 9:38 A cause de tout cela, nous avons conclu un pacte que nous avons mis par écrit, et nos chefs, nos Lévites et nos prêtres y ont apposé leur empreinte.

Quand on dit que quelque chose est sérieux et que l’heure est grave, ce n’est pas joyeux comme perspective et pourtant dans la vie chrétienne, pour être affermis spirituellement, on doit à la fois prendre la Parole de Dieu au sérieux et être dans la joie du Seigneur pour recevoir la capacité de l’accomplir.

Néhémie est celui aussi qui avait dit au peuple d’être joyeux car la joie du Seigneur allait leur procurer la force de rebâtir le temple.

Néhémie 8:10 Ne soyez pas tristes, car c’est la joie de l’Eternel qui fait votre force. »

Donc, le peuple devait être sérieux et joyeux en même temps !

Habituellement, on ne voit pas ses deux mots ensemble, quand on pense à quelqu’un de sérieux, on s’imagine plutôt quelqu’un d’austère avec un air grave. On connaît l’expression « Sérieux comme un pape » !

L’adjectif sérieux n’a pas une forme nominale distincte comme en anglais (on peut dire seriousness), on ne peut dire pas la sériosité, par exemple. On dit quoi alors ? On emploie « sérieux » comme un nom. Quand on traduit seriousness en français, l’équivalent est gravité ! Voici comment manifester du sérieux.

1 Corinthiens 16:13-14 Restez vigilants, tenez ferme dans la foi, soyez courageux, fortifiez-vous. Que tout ce que vous faites soit fait avec amour.(Segond 21).

Quand on prend la parole de Dieu au sérieux, l’adversité sera au rendez-vous. Jésus nous appelle à bâtir son église avec lui et à l’Église de la Victoire, nous bâtissons sur la parole de foi pour le salut complet, incluant la délivrance, la guérison et la prospérité. C’est un message controversé très combattu par des gens qui trouvent toutes sortes de raison pour justifier leurs doutes et leur incrédulité. Comme les juifs au temps de Néhémie, pour repousser les attaques, on doit bâtir avec notre épée à la main, qui est la Parole de Dieu (Éphésiens 6:16).

Néhémie 4:17 Ceux qui bâtissaient la muraille, et ceux qui portaient ou chargeaient les fardeaux, travaillaient d’une main et tenaient une arme de l’autre;

4. Prendre la parole de Dieu et SE PRÉPARER EN CONSÉQUENCE

A) L’exemple classique, c’est Noé. Dieu l’avait averti qu’un déluge s’en venait. Pendant au moins 60 ans, il s’est affairé à construire l’arche, entouré de géants moqueurs, mi-hommes, mi-anges qui pratiquaient la sorcellerie, selon le livre d’Hénoc.

B) Certains des serviteurs de Pharaon mirent leurs animaux à l’abri de la grêle prophétisée.

Exode 9:17 Si tu t’attaques encore à mon peuple et ne le laisses pas partir,
18 alors je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle si forte qu’il n’y en a pas eu de pareille en Egypte depuis le jour de sa fondation jusqu’à maintenant.
19 Fais donc mettre en sécurité tes troupeaux et tout ce qui t’appartient dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n’auront pas été rassemblés dans les maisons, et ils mourront.’»
20 Les serviteurs du pharaon qui prirent la parole de l’Eternel au sérieux mirent leurs serviteurs et leurs troupeaux à l’abri dans les maisons,
21 tandis que ceux qui ne prirent pas la parole de l’Eternel à coeur laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs.
22 L’Eternel dit à Moïse: «Tends ta main vers le ciel et qu’il tombe de la grêle dans toute l’Egypte. Qu’elle tombe sur les hommes, sur les animaux et sur toutes les herbes des champs en Egypte.»
23 Moïse tendit son bâton vers le ciel et l’Eternel envoya des coups de tonnerre et de la grêle; la foudre s’abattit sur la terre. L’Eternel fit pleuvoir de la grêle sur l’Egypte.
24 Il tomba de la grêle accompagnée de foudre; elle était tellement forte qu’il n’y en avait pas eu de pareille dans toute l’Egypte depuis qu’elle existe en tant que nation.
25 Dans toute l’Egypte, la grêle frappa tout ce qui se trouvait dans les champs, hommes ou animaux; elle frappa aussi toute la végétation et brisa tous les arbres.

C) Les chrétiens au temps de l’empereur Claude avaient été avertis qu’il y aurait une famine, ils ont pu s’organiser en conséquence et mettre de côté l’aide qu’ils allaient envoyer aux régions plus touchées en Judée.

Actes 11:27 En ce temps-là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche. 28 L’un d’eux, nommé Agabus, se leva, et annonça par l’Esprit qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous Claude. 29 Les disciples résolurent d’envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frères qui habitaient la Judée. 30 Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul.

D) Le prophète Agabus avertit Paul qu’il sera malmené s’il persiste à vouloir aller à Jérusalem.

Actes 21:10 Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé Agabus, descendit de Judée, 11 et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit: Voici ce que déclare le Saint-Esprit: L’homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens. 12 Quand nous entendîmes cela, nous et ceux de l’endroit, nous priâmes Paul de ne pas monter à Jérusalem. 13 Alors il répondit: Que faites-vous, en pleurant et en me brisant le coeur? Je suis prêt, non seulement à être lié, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. 14 Comme il ne se laissait pas persuader, nous n’insistâmes pas, et nous dîmes: Que la volonté du Seigneur se fasse!

Paul prend l’avertissement au sérieux et il se fit même prêt à mourir pour la cause de Jésus, il ne prend pas la parole de Dieu à la légère en disant que cela n’arrivera pas, il n’a pas fait comme Pierre quand Jésus avait annoncé qu’il allait être crucifié.

Paul était habitué de se faire avertir par le Saint-Esprit des troubles qui l’attendaient avant d’entrer dans une ville.

Actes 20:22 Et maintenant voici, lié par l’Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m’y arrivera; 23 seulement, de ville en ville, l’Esprit-Saint m’avertit que des liens et des tribulations m’attendent. 24 Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.

Il se fiait sur la puissance de Jésus en lui pour toujours donner un bon témoignage et glorifier Dieu par sa vie ou par sa mort. Rendu à cette étape de sa vie, il sentait sa fin approcher et le Saint-Esprit lui montrait le chemin de sortie. Quand Paul avait écrit aux Philippiens, il voyait sa fin arriver, quand il a écrit sa dernière lettre à Timothée quelques années plus tard, il savait qu’il avait atteint le fil d’arrivée.

Philippiens 2:17 si je sers de libation pour le sacrifice et pour le service de votre foi, je m’en réjouis, et je me réjouis avec vous tous. 18 Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi. Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche.

2Timothée 4:7 J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.
8 Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

Les disciples ont tenté de l’en dissuader mais comme Jésus, il ne s’est pas laissé influencer, il était prêt à perdre sa vie pour la gagner.

Il allait offrir sa vie en libation sur l’autel, mettant en pratique Romains 12:1 littéralement.

5. Prendre au sérieux la Parole de Dieu, c’est ALLER JUSQU’AU BOUT DE NOS CONVICTIONS.

A) Quand on est sérieux par rapport à nos convictions, on est prêts jusqu’à mourir plutôt que de les renier. En bon leader, Jésus nous a montrés le chemin après nous l’avoir expliqué. La vie éternelle sera notre partage à ses côtés.

Apocalypse 12:11 Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

Quand on prend la parole de Dieu au sérieux, cela nous évite bien des ennuis et des pertes, comme le récit des serviteurs de Pharaon le démontre. Cela nous pousse à la repentance, s’il y a lieu, et ensuite cela nous pousse à nous engager comme disciples envers le Seigneur Jésus par le baptême. Quand on fait un pacte pour démontrer le sérieux de notre décision, cela va se manifester par le respect des engagements que nous avons pris. Soyons assurés que Dieu respectera sa part du marché, le sacrifice de Jésus-Christ en est la garantie.

B) Polycarpe, un disciple de l’apôtre Jean devant le proconsul romain qui lui demandait de renier Jésus. On lit dans le plus vieux récit d’un martyr chrétien ce qui suit :

Le proconsul le pressait de plus belle : « Jure donc et je te libère, maudis le Christ ! » Polycarpe répondit : « Si tu t’imagines que je vais jurer par la fortune de César, comme tu dis, en feignant d’ignorer qui je suis, écoute-le donc une bonne fois : je suis chrétien. Voilà quatre-vingt-six ans que je le sers et il ne m’a fait aucun mal. Comment pourrais-je insulter mon roi et mon sauveur ? Si le christianisme t’intéresse, donne-toi un jour pour m’entendre »

6. Prendre au sérieux la Parole de Dieu, c’est FAIRE PREUVE DE COURAGE MÊME QUAND IL FAUT REPRENDRE QUELQU’UN DE HAUT PLACÉ

Quand on prend la parole de Dieu au sérieux, on devra parfois aller reprendre ceux qui se comportent mal. Certains n’osent pas le faire pour ne pas perdre des membres, mais ils laissent la gangrène se répandre.

A) Le prophète Samuel a pris au sérieux la parole que Dieu lui a annoncé et il est allé la transmettre au sacrificateur Éli.

1Samuel 3:10 L’Eternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois: Samuel, Samuel! Et Samuel répondit: Parle, car ton serviteur écoute. 11 Alors l’Eternel dit à Samuel: Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l’entendra. 12 En ce jour j’accomplirai sur Eli tout ce que j’ai prononcé contre sa maison; je commencerai et j’achèverai. 13 Je lui ai déclaré que je veux punir sa maison à perpétuité, à cause du crime dont il a connaissance, et par lequel ses fils se sont rendus méprisables, sans qu’il les ait réprimés. 14 C’est pourquoi je jure à la maison d’Eli que jamais le crime de la maison d’Eli ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des offrandes. 15 Samuel resta couché jusqu’au matin, puis il ouvrit les portes de la maison de l’Eternel. Samuel craignait de raconter la vision à Eli. 16 Mais Eli appela Samuel, et dit: Samuel, mon fils! Il répondit: Me voici! 17 Et Eli dit: Quelle est la parole que t’a adressée l’Eternel? Ne me cache rien. Que Dieu te traite dans toute sa rigueur, si tu me caches quelque chose de tout ce qu’il t’a dit! 18 Samuel lui raconta tout, sans lui rien cacher. Et Eli dit: C’est l’Eternel, qu’il fasse ce qui lui semblera bon! 19 Samuel grandissait. L’Eternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles.

Le jeune Samuel a dû faire preuve de beaucoup de courage pour aller raconter à Éli que Dieu allait punir sa descendance à perpétuité parce qu’il avait laissé ses fils mal se comporter sans les reprendre.

B) Le prophète Nathan a pris son courage à deux mains et il est allé reprendre le roi David qui avait le droit de vie ou de mort sur ses sujets, il a eu la sagesse de lui raconter une histoire qui a fait que le roi David s’est condamné lui-même.

juin 22, 2019

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.