Notre attitude peut raccourcir ou rallonger le temps de l’épreuve

Job

Job 3:25 Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive; ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. 26 Je n’ai ni tranquillité, ni paix, ni repos, et le trouble s’est emparé de moi.

Paul

Actes 16:22 La foule s’est aussi soulevée contre eux, et les juges ont fait arracher leurs vêtements et ordonné qu’on les batte à coups de fouet. 23 Après les avoir roués de coups, ils les ont jetés en prison en recommandant au gardien de la prison de les surveiller de près. 24 Face à une telle consigne, le gardien les a jetés dans la prison intérieure et a emprisonné leurs pieds dans des entraves. 25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les écoutaient.

La crainte ou la foi que nous entretenons et les paroles que nous prononçons vont attirer vers nous ce qui nous anime. Parce que les paroles sont déterminantes agissant comme le gouvernail qui dirige nos vies (Jacques 3:4), nous allons devoir rendre compte de nos paroles inutiles devant le Seigneur qui nous auront fait dévier de notre route.

Matthieu 12:36 Je vous le dis: le jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole inutile qu’ils auront prononcée. 37 En effet, d’après tes paroles tu seras déclaré juste et d’après tes paroles tu seras condamné.»

Au début de son épreuve, Job s’est tu pendant une semaine (Job 2:13) au lieu de louer le Seigneur comme Paul l’a fait dans la prison, couvert de blessures lui aussi. Quand les jours sont mauvais, il faut racheter le temps, avait dit Paul dans Éphésiens 5:16. La louange rachète le temps en raccourcissant le temps de l’épreuve car la louange fait fuir les démons qui la trouvent insupportable et comme c’est le pire des démons, Satan, qui était derrière l’épreuve de Job, il aurait fui aussi la présence de Job si Job lui aurait résisté d’une foi ferme, comme les Écritures l’enseignent.

Jacques 4:7 Soumettez-vous donc à Dieu, mais résistez au diable et il fuira loin de vous. 8 Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous.

1Pierre 5:5 Et vous soumettant tous les uns aux autres, revêtez-vous d’humilité, car Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. 6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au moment voulu. 7 Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. 8 Soyez sobres, restez vigilants: votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer. 9 Résistez-lui avec une foi inébranlable, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères et soeurs dans le monde.

Mais au lieu de louer le Seigneur avec un coeur rempli de foi, Job a laissé le doute et la crainte remplir son coeur. Remarquez qu’il n’est jamais écrit que Job était un homme de foi. Le mot « foi », (aman en hébreu) n’est jamais employé dans le livre de Job. Les démons festoient autour des personnes qui sont remplis de doute et de crainte et qui se laissent aller à la frustration et l’amertume comme Job l’avait fait. Les démons se sentent chez eux, très confortables parmi des personnes furieuses, une légion de démons étaient venus habiter l’homme vivant parmi les morts dans les tombeaux que personne ne pouvait contenir tellement il était enragé (Marc 5:2-17). Ces démons qui tourmentaient l’homme étaient heureux jusqu’à ce que Jésus se pointe. L’homme tourmenté a vu enfin une lueur d’espoir de changement, Il a accouru vers Jésus et ce fut au tour des démons d’être tourmentés par la présence de Jésus.

Si Job avait loué le Seigneur au lieu de se taire, on peut penser qu’il aurait fait descendre la présence de Dieu qui serait venu à son secours, car Dieu habite au milieu des louanges (Psaumes 22:3). Satan aurait alors fui en vitesse les lieux au lieu de s’y installer confortablement pendant des mois et jouir en ragrdant Job souffrir le martyr. Je suis donc porté à penser que son épreuve aurait pu prendre fin aussi rapidement la même journée que celle de Paul dans la prison. D’ailleurs dès que Job s’est repenti, Dieu l’avait rétabli (Job 42:1-10). Job aurait ainsi prouvé à la cour céleste que rien n’allait lui enlever le désir de louer Dieu. Mais Job n’était pas rendu au niveau de Paul, il n’avait pas le même degré de révélation et il n’était pas monté au troisème ciel.

Dans les épreuves, allons-nous suivre l’exemple de Job ou de Paul ? Paul dit soyez mes imitateurs dans Ephésiens 5:1. Sage conseil, Paul ! Si donc Job avait cru au lieu de craindre, son sort aurait probablement été différent. Au lieu de se taire pendant une semaine et laisser le doute et la confusion l’envahir, il se serait mis à louer le Seigneur en déclarant des paroles de foi comme Paul dans : 2Corinthiens 4:13 j’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ! Mais malheureusement, Job n’était pas un homme reconnu pour sa foi, il avait entendu parler de Dieu d’une manière partielle et parfois incorrecte, il n’avait pas vu vraiment comment il était avant que Dieu intervienne personnellement au milieu de la tempête pour lui parler.

2Corinthiens 4:13 Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Ecriture: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé! nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons

C’est intéressant de réaliser que Paul était en train de citer le Psaumes 116:10 J’avais confiance, même lorsque je disais: «Je suis plongé dans le malheur!» Cela reflétait la situation de Paul souvent plongé dans les épreuves de toute sorte et cela représente aussi certainement la situation de Job, mais ce dernier a choisi de se taire plutôt que de tenir le langage de la foi qui sauve.

Romains 10:10 En effet, c’est avec le coeur que l’on croit et parvient à la justice, et c’est avec la bouche que l’on affirme une conviction et parvient au salut, comme le dit l’Ecriture: 11 Celui qui croit en lui ne sera pas couvert de honte.

Malheureusement, Job était dans la crainte et le doute et cela l’a couvert de honte et prolongé inutilement son épreuve sur des mois selon toute vraisemblance.

Le diable est aussi détestable envers les chrétiens qui sont dans la nouvelle alliance, Jésus avait averti ses disciples d’être prudents comme des serpents parce qu’il les envoyait comme des brebis parmi des loups (Matthieu 10:16) et que si la bénédiction d’Abraham nous suivait, les persécutions venaient aussi en même temps. Ce fut l’expérience des apôtres, Paul inclus.

Marc 10:29 Jésus répondit: «Je vous le dis en vérité, personne n’aura quitté à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle sa maison ou ses frères, ses soeurs, sa mère, son père, sa femme, ses enfants ou ses terres, 30 sans recevoir au centuple, dans le temps présent, des maisons, des frères, des soeurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions et, dans le monde à venir, la vie éternelle.

2Timothée 3:10 De ton côté, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes projets, ma foi, ma patience, mon amour, ma persévérance, 11 ainsi que les persécutions et les souffrances que j’ai connues à Antioche, à Iconium, à Lystre. Quelles persécutions n’ai-je pas supportées! Et le Seigneur m’a délivré de toutes. 12 Du reste, tous ceux qui veulent vivre avec piété en Jésus-Christ seront persécutés, 13 tandis que les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal en égarant les autres et en s’égarant eux-mêmes.

février 13, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.