Jésus est le maître du sabbat

Jésus accepte que ses disciples violent le sabbat en mangeant du blé dans les champs, c’est considéré comme un acte de miséricorde de sa part envers ses disciples. À la fin de cette méditation, je cite les trois évangiles concernant ce récit.

Il y a un autre récit semblable à celui-ci qui s’est produit en une autre occasion, Jésus prend exemple sur un fils ou un boeuf qui tombe dans un puits alors que dans Matthieu, il prenait exemple sur une brebis qui tombe dans un puits.

Luc 14:1 Jésus étant entré, un jour de sabbat, dans la maison de l’un des chefs des pharisiens, pour prendre un repas, les pharisiens l’observaient. 2 Et voici, un homme hydropique était devant lui. 3 Jésus prit la parole, et dit aux docteurs de la loi et aux pharisiens: Est-il permis, ou non, de faire une guérison le jour du sabbat? 4 Ils gardèrent le silence. Alors Jésus avança la main sur cet homme, le guérit, et le renvoya. 5 Puis il leur dit: Lequel de vous, si son fils ou son boeuf tombe dans un puits, ne l’en retirera pas aussitôt, le jour du sabbat? 6 Et ils ne purent rien répondre à cela.

Les juifs avaient imposé 39 restrictions particulières concernant le sabbat, le Nouveau Testament en mentionne l’une d’elles en faisait référence à un chemin de sabbat ; la distance permise de parcourir le jour du sabbat sans le violer. Cela n’est pas écrit nulle part dans la Bible, cela fait partie des commandements d’hommes qui ont été rajoutés par la suite au point où toute la vie humaine était réglée par le sabbat.

Actes 1:12 Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la montagne appelée des oliviers, qui est près de Jérusalem, à la distance d’un chemin de sabbat.

Jésus est revenu mettre la priorité à la bonne place en plus d’une occasion.

Luc 13:10 Jésus enseignait dans une des synagogues, le jour du sabbat. 11 Et voici, il y avait là une femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser. 12 Lorsqu’il la vit, Jésus lui adressa la parole, et lui dit: Femme, tu es délivrée de ton infirmité. 13 Et il lui imposa les mains. A l’instant elle se redressa, et glorifia Dieu. 14 Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat, dit à la foule: Il y a six jours pour travailler; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat. 15 Hypocrites! lui répondit le Seigneur, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache pas de la crèche son boeuf ou son âne, pour le mener boire? 16 Et cette femme, qui est une fille d’Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat? 17 Tandis qu’il parlait ainsi, tous ses adversaires étaient confus, et la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu’il faisait.

Jean 5:8 Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche. 9 Aussitôt cet homme fut guéri; il prit son lit, et marcha. 5-10 C’était un jour de sabbat. 10 Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: C’est le sabbat; il ne t’est pas permis d’emporter ton lit. 11 Il leur répondit: Celui qui m’a guéri m’a dit: Prends ton lit, et marche. 12 Ils lui demandèrent: Qui est l’homme qui t’a dit: Prends ton lit, et marche? 13 Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu. 14 Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. 15 Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. 16 C’est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu’il faisait ces choses le jour du sabbat.

Cliquez ici pour une étude détaillée sur le sabbat

Matthieu 12:1 En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. 2 Les pharisiens, voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. 3 Mais Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; 4 comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls? 5 Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables? 6 Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple. 7 Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. 8 Car le Fils de l’homme est maître du sabbat. 9 Etant parti de là, Jésus entra dans la synagogue. 10 Et voici, il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus: Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat? C’était afin de pouvoir l’accuser. 11 Il leur répondit: Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer? 12 Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. 13 Alors il dit à l’homme: Etends ta main. Il l’étendit, et elle devint saine comme l’autre. 14 Les Pharisiens s’en allèrent et tinrent conseil pour décider comment ils pourraient faire mourir Jésus. 15 Quand Jésus apprit cela, il quitta cet endroit et un grand nombre de personnes le suivirent. Il guérit tous les malades, 16 mais il leur recommanda sévèrement de ne pas dire qui il était.

Marc 2:23 Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples se mirent à cueillir des épis le long du chemin. 24 Les Pharisiens dirent alors à Jésus: Regarde, pourquoi tes disciples font-ils ce que notre loi ne permet pas le jour du sabbat? 25 Jésus leur répondit: N’avez-vous jamais lu ce que fit David un jour où il se trouvait en difficulté, parce que lui-même et ses compagnons avaient faim? 26 Il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains offerts à Dieu. Abiatar était le grand-prêtre en ce temps-là. Notre loi permet aux seuls prêtres de manger ces pains, mais David en prit et en donna aussi à ses compagnons. 27 Jésus leur dit encore: Le sabbat a été fait pour l’homme; l’homme n’a pas été fait pour le sabbat. 28 Voilà pourquoi, le Fils de l’homme est maître même du sabbat. 3:1 Ensuite, Jésus retourna dans la synagogue. Il y avait là un homme dont la main était paralysée. 2 Les Pharisiens observaient attentivement Jésus pour voir s’il allait le guérir le jour du sabbat, car ils voulaient l’accuser. 3 Jésus dit à l’homme dont la main était paralysée: Lève-toi, là, devant tout le monde. 4 Puis il demanda à ceux qui regardaient: Que permet notre loi? de faire du bien le jour du sabbat ou de faire du mal? de sauver la vie d’un être humain ou de le laisser mourir? Mais ils ne voulaient pas répondre. 5 Jésus les regarda tous avec indignation; il était en même temps profondément attristé qu’ils refusent de comprendre. Il dit alors à l’homme: Avance ta main. Il l’avança et sa main redevint saine. 6 Les Pharisiens sortirent de la synagogue et se réunirent aussitôt avec des membres du parti d’Hérode pour décider comment ils pourraient faire mourir Jésus. 7 Jésus se retira avec ses disciples au bord du lac de Galilée et une foule nombreuse le suivit. Les gens arrivaient de Galilée et de Judée, 8 de Jérusalem, du territoire d’Idumée, du territoire situé de l’autre côté du Jourdain et de la région de Tyr et de Sidon. Ils venaient en foule à Jésus parce qu’ils avaient appris tout ce qu’il faisait.

Luc 6:1 Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples cueillaient des épis, les frottaient dans leurs mains et en mangeaient les grains. 2 Quelques Pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce que notre loi ne permet pas le jour du sabbat? 3 Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David un jour où lui-même et ses compagnons avaient faim? 4 Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains offerts à Dieu, en mangea et en donna à ses compagnons, bien que notre loi ne permette qu’aux seuls prêtres d’en manger. 5 Jésus leur dit encore: Le Fils de l’homme est maître du sabbat. 6 Un autre jour de sabbat, Jésus entra dans la synagogue et se mit à enseigner. Il y avait là un homme dont la main droite était paralysée. 7 Les maîtres de la loi et les Pharisiens observaient attentivement Jésus pour voir s’il allait guérir quelqu’un le jour du sabbat, car ils voulaient avoir une raison de l’accuser. 8 Mais Jésus connaissait leurs pensées. Il dit alors à l’homme dont la main était paralysée: Lève-toi et tiens-toi là, devant tout le monde. L’homme se leva et se tint là. 9 Puis Jésus leur dit: Je vous le demande: Que permet notre loi? de faire du bien le jour du sabbat ou de faire du mal? de sauver la vie d’un être humain ou de la détruire? 10 Il les regarda tous et dit ensuite à l’homme: Avance ta main. Il le fit et sa main redevint saine. 11 Mais les maîtres de la loi et les Pharisiens furent remplis de fureur et se mirent à discuter entre eux sur ce qu’ils pourraient faire à Jésus. 12 En ce temps-là, Jésus monta sur une colline pour prier et y passa toute la nuit à prier Dieu. 13 Quand le jour parut, il appela ses disciples et en choisit douze qu’il nomma apôtres.

Je commente ce récit rapporté trois fos dans la méditation suivante : Jésus se fait des ennemis en déclarant qu’il est maître du sabbat
juillet 20, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.