Respecter ou résister et même renverser les autorités ?

Dieu est un Dieu d’ordre hiérarchique. Respecte la position d’autorité pour être béni et laisse Dieu juger la personne.
  • Respecte tes parents
  • Respecte ton mari
  • Respecte ton pasteur
  • Respecte le professeur
  • Respecte le policier
  • Respecte le médecin
  • Respecte le patron
  • Respecte le maire
  • Respecte le député
  • Respecte le ministre
  • Respecte le président
  • Respecte le roi
En une phrase, comme disait l’apôtre Pierre dans 1Pierre 2:17 Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi.

Si la personne en autorité n’est pas toujours digne d’être respectée par son comportement, elle en reste digne par son positionnement. Comme personne n’est parfait, c’est trop facile de trouver un motif pour ne pas respecter l’autorité. Ce faisant, on ne réalise pas qu’on donne l’exemple de ne pas respecter notre propre autorité devant ceux qui sont sous notre responsabilité. On ne se moque pas de Dieu, on va récolter ce qu’on a semé, comme Paul le rappelle dans Galates 6:6-8.
  • Le père qui ne respecte pas les autres personnes en position d’autorité s’expose à se faire manquer de respect par ses enfants
  • La femme qui ne respecte pas son mari s’expose à se faire manquer de respect par ses enfants
  • Le pasteur qui ne respecte pas l’autorité des autres pasteur s’expose à se faire manquer de respect par ses brebis
  • Le professeur qui ne respecte pas les autres professeurs s’expose à se faire manquer de respect par ses élèves
  • Le policier qui ne respecte pas les décisions des autorités supérieures s’expose à se faire manquer de respect par ceux qui en prennent connaissance
  • Le médecin qui remet en question les décisions des autres médecins mine sa propre autorité médicale devant ses patients
  • Le patron qui ne respecte pas le grand patron s’expose aussi à se faire manquer de respect par ses employés
  • C’est la même chose en politique à tous les niveaux, quand les politiciens se méprisent mutuellement et se lancent des calomnies, le peuple qui en prend connaissance en vient à leur manquer de respect


En respectant l’autorité, tu honores Dieu qui a mis les autorités en place.

Romains 13:1-5 Que chacun se soumette aux autorités qui nous gouvernent, car toute autorité vient de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. En effet, on n’a pas à craindre les magistrats quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu ne pas avoir à craindre l’autorité? Fais le bien et tu auras son approbation, car le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, sois dans la crainte. En effet, ce n’est pas pour rien qu’il porte l’épée, puisqu’il est serviteur de Dieu pour manifester sa colère en punissant celui qui fait le mal. Il est donc nécessaire de se soumettre aux autorités, non seulement à cause de cette colère, mais encore par motif de conscience. (Bible Segond 21).

Cependant si l’autorité te demande de désobéir à Dieu, la chose à faire est claire. Pierre et Jean ont continué quand même à parler de Jésus.

Actes 5:29 Pierre et les autres apôtres répondirent: Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. 30 Le Dieu de nos ancêtres a rendu la vie à ce Jésus que vous aviez fait mourir en le clouant sur la croix. 31 Dieu l’a élevé à sa droite et l’a établi comme chef et Sauveur pour donner l’occasion au peuple d’Israël de changer de comportement et de recevoir le pardon de ses péchés. 32 Nous sommes témoins de ces événements, nous et le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. 33 Les membres du Conseil devinrent furieux en entendant ces paroles, et ils voulaient faire mourir les apôtres. 34 Mais il y avait parmi eux un Pharisien nommé Gamaliel, un maître de la loi que tout le peuple respectait. Il se leva au milieu du Conseil et demanda de faire sortir un instant les apôtres. 35 Puis il dit à l’assemblée: Gens d’Israël, prenez garde à ce que vous allez faire à ces hommes. 36 Il n’y a pas longtemps est apparu Theudas, qui prétendait être un personnage important; environ quatre cents hommes se sont joints à lui. Mais il fut tué, tous ceux qui l’avaient suivi se dispersèrent et il ne resta rien du mouvement. 37 Après lui, à l’époque du recensement, est apparu Judas le Galiléen; il entraîna une foule de gens à sa suite. Mais il fut tué, lui aussi, et tous ceux qui l’avaient suivi furent dispersés. 38 Maintenant donc, je vous le dis: ne vous occupez plus de ceux-ci et laissez-les aller. Car si leurs intentions et leur activité viennent des hommes, elles disparaîtront. 39 Mais si elles viennent vraiment de Dieu, vous ne pourrez pas les détruire. Ne prenez pas le risque de combattre Dieu! Les membres du Conseil acceptèrent l’avis de Gamaliel.

Mais quand les soulèvements viennent des hommes qui ne sont pas satisfaits de l’autorité humaine, Dieu n’est pas là-dedans, comme le fait remarquer Gamaliel, même si les autorités romaines de son époque étaient répressives parfois envers les juifs, comme quand Pilate avait fait tuer des juifs qui offraient des sacrifices.

Luc 13:1 A ce moment-là, quelques personnes qui se trouvaient là racontèrent à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mélangé le sang avec celui de leurs sacrifices. 2 Jésus leur répondit: «Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont subi un tel sort? 3 Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas d’attitude, vous périrez tous de même.

Il arrive que le coup d’état apporte du bon, mais ce n’est pas une garantie, tout dépend par quoi et par qui l’autorité est remplacée. Le roi Belshatsar se comportait très mal et il a été renversé et remplacé par Darius le Mède qui avait une meilleure disposition de coeur. Ce fut donc une amélioration dans son cas, même s’il s’était laissé influencer par des jaloux de Daniel. Daniel 5:25 »Voici l’inscription qui a été tracée: ‘Compté, compté, pesé et divisé.’ 26 Et voici l’explication de ces mots. Compté: Dieu a fait les comptes de ton règne et y a mis fin. 27 Pesé: tu as été pesé dans la balance et tu as été trouvé léger. 28 Divisé: ton royaume sera divisé et donné aux Mèdes et aux Perses.» 29 Aussitôt Belshatsar ordonna qu’on habille Daniel de pourpre, qu’on lui mette au cou un collier en or et qu’on proclame qu’il aurait la troisième place dans le gouvernement du royaume. 30 La même nuit, Belshatsar, le roi des Babyloniens, fut tué. 31 Darius le Mède s’empara du royaume à l’âge de 62 ans. 6:1 Darius trouva bon d’établir sur le royaume 120 administrateurs qui devaient être répartis dans tout le royaume. 2 Il mit à leur tête trois responsables, parmi lesquels figurait Daniel, afin que les administrateurs leur rendent des comptes et que le roi ne subisse aucun dommage. 3 Daniel se montrait supérieur aux autres responsables et aux administrateurs parce qu’il y avait en lui un esprit extraordinaire. Le roi pensait à lui confier la responsabilité de tout le royaume.

L’autorité renversée est parfois remplacée par une pire encore, on le voit dans l’histoire des rois en Israël avec Zimri par exemple. Zimri, un haut gradé militaire fait un coup d’état en allant tuer Ela qui était en train de se saouler, Ela fut un roi d’Israël qui s’était comporté très mal pendant les deux ans de son règne. Sauf que les choses ne se sont pas améliorées avec Zimri comme roi. Zimri avait continué à mal agir et il s’est suicidé en mettant le feu au palais royal qu’il habitait.

1Rois 16:8 La vingt-sixième année d’Asa, roi de Juda, Ela, fils de Baescha, régna sur Israël à Thirtsa. Il régna deux ans. 9 Son serviteur Zimri, chef de la moitié des chars, conspira contre lui. Ela était à Thirtsa, buvant et s’enivrant dans la maison d’Artsa, chef de la maison du roi à Thirtsa. 10 Zimri entra, le frappa et le tua, la vingt-septième année d’Asa, roi de Juda, et il régna à sa place. 11 Lorsqu’il fut roi et qu’il fut assis sur son trône, il frappa toute la maison de Baescha, il ne laissa échapper personne qui lui appartînt, ni parent ni ami. 12 Zimri détruisit toute la maison de Baescha, selon la parole que l’Eternel avait dite contre Baescha par Jéhu, le prophète, 13 à cause de tous les péchés que Baescha et Ela, son fils, avaient commis et qu’ils avaient fait commettre à Israël, irritant par leurs idoles l’Eternel, le Dieu d’Israël. 14 Le reste des actions d’Ela, et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël? 15 La vingt-septième année d’Asa, roi de Juda, Zimri régna sept jours à Thirtsa. Le peuple campait contre Guibbethon, qui appartenait aux Philistins. 16 Et le peuple qui campait apprit cette nouvelle: Zimri a conspiré, et même il a tué le roi! Et ce jour-là, tout Israël établit dans le camp pour roi d’Israël Omri, chef de l’armée. 17 Omri et tout Israël avec lui partirent de Guibbethon, et ils assiégèrent Thirtsa. 18 Zimri, voyant que la ville était prise, se retira dans le palais de la maison du roi, et brûla sur lui la maison du roi. C’est ainsi qu’il mourut, 19 à cause des péchés qu’il avait commis en faisant ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, en marchant dans la voie de Jéroboam, et en se livrant aux péchés que Jéroboam avait commis pour faire pécher Israël. 20 Le reste des actions de Zimri, et la conspiration qu’il forma, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël?

Quand on regarde l’histoire humaine récente, les coups d’état n’ont pas été toujours un gage d’amélioration pour la vie de leurs habitants. La situation a empiré par la suite en Irak et en Lybie par exemple. C’est dur à penser que c’est vraiment mieux avec Castro que Baptista même s’il était très corrompu, la population cubaine est pauvre en général.

février 21, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.