Le tout-puissant Saint-Esprit fait descendre le royaume de Dieu

Matthieu 12:28 Mais si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, alors, de toute évidence, le royaume de Dieu est venu jusqu’à vous.

Quand le royaume de Dieu vient, le royaume des ténèbres reculent.

Romains 14:17 Le royaume de Dieu, c’est la justice, la paix, la joie par le Saint-Esprit.

Remplis du Saint-Esprit, il n’y a plus de place pour des influences démoniaques en nous.

Laissez le Saint-Esprit nous remplir par la prière, la louange et la méditation de sa Parole (Actes 4:29-30, Ephésiens 5:18-20, Colossiens 3:16, ainsi nous résistons au diable qui n’a d’autre choix que de fuir loin de nous (Jacques 4:7-8, 1Pierre 5:8-9) pour ne pas se faire écraser prématurément sous nos pieds (Luc 10:19, Romains 16:20).

Le contexte, cité ci-dessous est le suivant. Il est indéniable, même pour ses détracteurs que Jésus fait du bien aux gens en chassant les démons qui les tiennent infirmes et malades.

Matthieu 12:22 Alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait. 23 Toute la foule disait, étonnée: «N’est-ce pas là le Fils de David?» 24 Lorsque les pharisiens entendirent cela, ils dirent: «Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, le prince des démons.» 25 Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: «Tout royaume confronté à des luttes internes est dévasté, et aucune ville ou famille confrontée à des luttes internes ne peut subsister.

L’histoire humaine le prouve, les empires autrefois puissants ont souvent été affaiblis par des luttes intestines qui les ont rendus vulnérables par la suite aux attaques extérieures dont ils n’avaient plus la force de résister parce que divisés. C’est le même constat au niveau familial qui se solde par une perte financière et une faillite morale par le divorce.

Matthieu 12:26 Si Satan chasse Satan, il lutte contre lui-même. Comment donc son royaume subsistera-t-il? 27 Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos disciples, par qui les chassent-ils? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. 28 Mais si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, alors le royaume de Dieu est venu jusqu’à vous. 29 Ou encore, comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il n’a pas d’abord attaché cet homme fort? Alors seulement il pillera sa maison.

Les pharisiens jaloux donnent alors comme explication que c’est par la puissance du chef des démons que Jésus chasse les démons. Béelzébul était considéré à cette époque comme le chef des démons, c’était le nom déformé de manière dérogatoire du dieu maître des mouches qui était adoré à Ekron, une des cinq villes principales des Phillistins. Cette idole ne pouvait pas contrer la puissance de l’arche de l’alliance et les gens de la ville tombaient malades d’hémorrhoïdes et mourraient en sa présence (1Samuel 5:10-12).

Matthieu 12:30 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. 31 »C’est pourquoi je vous dis: Tout péché, tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne leur sera pas pardonné. 32 Celui qui parlera contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné; mais celui qui parlera contre le Saint-Esprit, le pardon ne lui sera accordé ni dans le monde présent ni dans le monde à venir.

En modifiant un peu l’orthographe, les juifs appelaient cette idole philistine le maître de la merde. C’était donc une grave insulte envers le Saint-Esprit de l’associer à une telle idole représentant ce qu’il y avait du plus ordurier. C’est de blasphémer contre le Saint-Esprit en disant qu’il est un mauvais esprit impur, l’associant à Béelzébul. Jésus ira jusqu’à dire que les insultes peuvent être pardonnées, on l’a traité de démon, de samaritain (Jean 8:48), de bâtard (Jean 8:19). Il y a encore des gens de nos jours qui ont été séduits par des esprits malins et qui insultent le Seigneur Jésus, que Dieu leur pardonne et incline leur coeur vers la repentance !

Jean 8:48 Les Juifs lui répondirent: «N’avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain et que tu as un démon?» 49 Jésus répliqua: «Je n’ai pas de démon. Au contraire, j’honore mon Père et vous, vous me déshonorez.

Jean 8:17 Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux personnes est vrai. 18 Or, je me rends témoignage à moi-même et le Père qui m’a envoyé me rend aussi témoignage.» 19 Ils lui dirent donc: «Où est ton père?» Jésus répondit: «Vous ne connaissez ni moi ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.»

Récapitulons l’argumentation de Jésus à l’accusation des pharisiens.
  1. – Si un royaume est divisé, il ne peut subsister, alors si Jésus affaiblit le royaume de Satan en chassant les démons, cette puissance ne peut venir que de Dieu.
  2. – Les pharisiens ont des disciples qui chassent les démons, alors c’est aussi les accuser de les chasser au nom de Béelzebul.
  3. – Satan ne permettrait pas à un plus faible que lui de le dépouiller de son emprise sur les gens. Si Satan ne peut empêcher Jésus de chasser les démons, c’est signe encore que c’est Dieu qui donne ce pouvoir à Jésus.
La conclusion de Jésus, c’est que c’est impossible pour les pharisiens orgueilleux de dire de bonnes choses à la vue même de bonnes actions parce qu’ils sont eux-mêmes mauvais comme un mauvais arbre, alors il est attendu que le fruit de leurs paroles sera aussi mauvais. Et ce sont leurs paroles mauvaises qui les condamneront au jugement dernier.

Matthieu 12:33 Dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon, ou bien dites que l’arbre est mauvais et que son fruit est mauvais, car on reconnaît l’arbre à son fruit. 34 Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, mauvais comme vous l’êtes? En effet, la bouche exprime ce dont le coeur est plein. 35 L’homme bon tire de bonnes choses de son bon trésor et l’homme mauvais tire de mauvaises choses de son mauvais trésor. 36 Je vous le dis: le jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole inutile qu’ils auront prononcée. 37 En effet, d’après tes paroles tu seras déclaré juste et d’après tes paroles tu seras condamné.»

Ce dernier verset montre la suprême importance de nos paroles (Proverbes 18:20-21). Parce que la Parole de Dieu insiste d’ajouter des actions concordantes à nos paroles (1Jean 3:18), cela ne signifie pas que les paroles n’ont aucun impact ni aucune valeur en soi (Proverbes 18:20-21).

1Jean 3:18 Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actes et avec vérité.

Proverbes 18:20 C’est grâce au fruit de sa bouche que l’homme rassasie son ventre, c’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie. 21 La langue a pouvoir de vie et de mort; ceux qui aiment parler en goûteront les fruits.

La société banalise les paroles en donnant de l’importance seulement aux actions, oubliant que nos paroles vont nous pousser à agir d’une certaine manière (Proverbes 16:26) et qu’elles vont aussi avoir des répercussions dans le monde spirituel qui influence le monde naturel (Nombres 14:28).

Proverbes 16:26 Celui qui travaille travaille pour lui, car sa bouche l’y incite.

Nombres 14:28 Annonce-leur: «Aussi vrai que je suis vivant, déclare l’Eternel, je vous ferai exactement ce que je vous ai entendus dire.»

Gardons-nous du piège de la langue dans lequel sont tombés les pharisiens qui décriaient ce qu’ils ne comprenaient pas. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas expérimenté quelque chose encore que cela n’a pas de valeur. Ne soyons pas jaloux des expériences spirituelles racontées par les autres. Réjouissons-nous plutôt de voir que le Saint-Esprit agit encore avec puissance de nos jours et positionnons-nous dans la foi pour être disponibles et réceptifs à sa manifestation dans nos vies pour sa gloire et non pour satisfaire notre soif du surnaturel et pouvoir s’en vanter.

Si nous sommes perplexes, suivons le sage conseil donné par Gamaliel, ne courons pas le risque de combattre Dieu, si cela vient de lui, rien ne pourra l’arrêter et si cela vient des hommes, ça fera juste son temps comme n’importe quoi d’autre.

Actes 5:33 Furieux de ces paroles, ils voulaient les faire mourir. 34 Mais un pharisien du nom de Gamaliel, professeur de la loi estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin et ordonna de faire sortir un instant les apôtres. 35 Puis il leur dit: «Israélites, faites attention à ce que vous allez faire vis-à-vis de ces hommes. 36 En effet, il y a quelque temps, Theudas est apparu; il prétendait être quelqu’un et environ 400 hommes se sont ralliés à lui. Il a été tué et tous ses partisans ont été mis en déroute, il n’en est rien resté. 37 Après lui est apparu Judas le Galiléen, à l’époque du recensement, et il a attiré du monde à sa suite. Lui aussi est mort et tous ses partisans ont été dispersés. 38 Maintenant, je vous le dis, ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les faire. Si cette entreprise ou cette activité vient des êtres humains, elle se détruira; 39 en revanche, si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas la détruire. Ne courez pas le risque de combattre contre Dieu!» 40 Ils se rangèrent à son avis. Ils appelèrent les apôtres, les firent fouetter, leur interdirent de parler au nom de Jésus et les relâchèrent. 41 Les apôtres quittèrent le sanhédrin, joyeux d’avoir été jugés dignes d’être maltraités pour le nom de Jésus.

juillet 22, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.